5 Nov - 2017 | par Sportcom

Championnat panaméricain junior d'escalade

La Québécoise Babette Roy remporte la médaille d’or !

Montréal, 4 novembre 2017 – La grimpeuse québécoise Babette Roy a vécu une semaine riche en émotions. Après avoir remporté l’or au bloc, elle a terminé au pied du podium de sa catégorie à l’épreuve de difficulté, samedi soir, au Championnat panaméricain d’escalade de Montréal.

C’était la première fois qu’elle ressentait une grande pression de performance juste avant de s’élancer en finale de la difficulté, discipline dans laquelle les athlètes doivent se rendre le plus haut possible sur une voie qu’ils n’ont vue que quelques minutes avant le début de la compétition.

Elle avait dominé les qualifications et était attendue par la foule. C’était également la première fois qu’elle était sous les projecteurs médiatiques.

« Avec la médaille d’or que j’ai gagnée au bloc mercredi, tous les médias montréalais voulaient me parler. C’était un peu difficile à gérer parce que je n’étais pas habituée à ça, mais c’est vraiment positif pour moi. Ça veut dire que je me suis vraiment améliorée et que j’ai atteint un autre niveau », a-t-elle confié.

C’était aussi la première fois que la jeune montréalaise prenait part à une compétition internationale dans sa ville natale. Plusieurs membres de sa famille et amis sont venus la voir grimper pour la première fois.

« C’est l’fun de les voir ici. C’est encourageant de savoir qu’ils sont là, mais ça ajoute aussi un stress. Je suis seulement déçue qu’ils n’aient pas vu ma meilleure grimpe », a dit Roy.

Déjà à 15 ans, elle a un œil très critique quand elle analyse ses performances. « C’était difficile. J’ai mal fait ma séquence. Je me suis fiée sur quelqu’un d’autre plutôt que de faire ce que j’avais en tête. Je suis quand même contente de ma semaine », a-t-elle dit.

L’athlète originaire d’Outremont a déjà hâte de retourner à l’entraînement pour parfaire ses techniques de grimpe et continuer à progresser. Elle rêve d’atteindre les sommets de son sport et elle fera tout en son possible pour y arriver.

David Trudeau, de Québec, était le seul autre représentant de la province en finale. Il s’est finalement classé sixième de la catégorie juvénile A.

Zachary Mathieu et Guillaume Sirois atteignent les demi-finales

Deux autres Québécois se sont démarqués à l’épreuve difficulté en atteignant les demi-finales. Zachary Mathieu, de Lac-Beauport, et Guillaume Sirois, de Gatineau, se sont glissés parmi les 16 meilleurs du continent dans leur catégorie (juvénile A).

Sirois a pris le 15e rang, tout juste devant son compatriote Mathieu qui s’est classé 16e.

Âgé de 17 ans, Guillaume Sirois est un grimpeur avec beaucoup d’ambitions. Depuis l’ajout de l’escalade aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, il espère un jour participer à ce grand rendez-vous sportif international.

Zachary Mathieu est quant à lui très polyvalent. Il participait d’ailleurs cette semaine à son tout premier combiné olympique.

Cette nouvelle épreuve qui a été créée expressément en vue des Jeux olympiques représente tout un défi pour les grimpeurs. Pour avoir une chance de l’emporter, ils doivent être constants en bloc, en vitesse et en difficulté, car les trois disciplines de l’escalade sont présentées dans la même journée.

– 30 –

Vous pourriez aussi aimer...

20 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Un lent départ stoppe Hana Furumoto-Deshaies

Montréal, 20 avril 2024 (Sportcom) – La karatéka Hana Furumoto-Deshaies (2-1) s’est classée deuxième de sa poule du tableau des moins de…

Nos partenaires