11 Fév - 2023 | par Mathieu Fontaine

Ski acrobatique (bosses en parallèle) – Coupe du monde

La routine pour Kingsbury, une première inoubliable pour Viel

Nouvelle

Trois skieurs souriants sur le podium.

FIS Freestyle

Montréal, 11 février 2023 (Sportcom) – Pendant que Mikaël Kingsbury filait vers la 113emédaille de sa carrière en Coupe du monde à l’épreuve des bosses en parallèle de Chiesa in Valmalenco (Italie) samedi, Julien Viel, lui, célébrait son tout premier podium dans le circuit.

Les deux bosseurs ont d’abord croisé le fer lors de la demi-finale remportée par Kingsbury, plus rapide et mieux récompensé par les juges au terme de la course. Après s’être serré la pince au bas de la piste, les coéquipiers ont repris la direction des portillons de départ avec l’intention de se retrouver de nouveau, mais cette fois sur le podium.

À peine quelques minutes plus tard, Viel a concrétisé le tout en battant l’Américain Dylan Walczyk en petite finale, avant de voir Kingsbury échapper la victoire de justesse contre le Japonais Ikuma Horishima, favorisé par les pointages dans le duel ultime.

« Je pense que Mikaël était bien content que je sois avec lui sur le podium. C’était une très belle expérience ! » a lancé d’emblée Julien Viel, qui n’a eu besoin que de 11 départs en Coupe du monde pour obtenir sa première médaille.

Aux dires du principal intéressé, ce n’est pas nécessairement au niveau sportif que tout s’est joué samedi, mais plutôt dans son approche mentale avant la compétition. Et, au bout du compte, c’est le plaisir de skier qui a mené le jeune homme de 21 ans sur le podium.

« Dans les dernières Coupes du monde, j’ai eu un peu plus de misère à avoir du fun, a-t-il confié. Aujourd’hui, c’était clairement un de mes plus gros objectifs et ç’a payé. C’était vraiment le fun ! »

Pour sa part, Kingsbury était heureux de boucler son passage en Italie avec une neuvième médaille en dix sorties jusqu’à maintenant cette saison. Surtout après avoir éprouvé des difficultés sur les parcours de Chiesa in Valmalenco.

« Je suis content de sortir de là avec l’argent ! J’ai eu de la misère avec la piste depuis le premier training et mon but était juste de me rendre jusqu’en bas. J’ai pu reprendre confiance ce matin avec un bon entraînement et ça s’est bien passé avec une finale très serrée à la fin », a analysé le « King » des bosses, qui n’a pas manqué de souligner le travail de Julien Viel.

« Je tiens à féliciter Julien pour sa troisième place. Je pense qu’on le voyait tous venir et je savais que c’était sur le point d’arriver avec tout ce qu’il a fait à l’entraînement cet été, les Coupes du monde, ses premières finales et les bons résultats. C’est vraiment cool d’avoir un coéquipier avec moi sur le podium ! »

Déjà assuré de mettre la main sur le titre des épreuves de bosses, Kingsbury a sécurisé samedi un deuxième globe de cristal cette saison, soit celui du classement cumulatif des épreuves inscrites au calendrier de la Coupe du monde. En mars prochain, il aura dans sa mire le troisième et dernier trophée accessible cette saison, soit celui des bosses en parallèle.

« Je suis content d’avoir une bonne avance et je sens vraiment que je suis en bonne position pour aller chercher ce dernier globe. On va se tourner vers les mondiaux et, ensuite, je vais me concentrer sur cet objectif », a conclu Kingsbury, provisoirement premier au classement de l’épreuve avec une priorité de 68 points sur son plus proche poursuivant, le Suédois Walter Wallberg.

Pour leur part, Elliot Vaillancourt, de Drummondville, et Gabriel Dufresne, de Joliette, ont atteint la ronde des 16 samedi, mais ont respectivement dû s’avouer vaincus contre Horishima et Rasmus Stegfeldt de la Suède. Ils ont ainsi fini 14e et 15e au classement final de l’épreuve.

Seule athlète du fleurdelisé en lice chez les femmes, Laurianne Desmarais-Gilbert a bouclé la journée en 19e place après s’être inclinée contre la Japonaise Haruka Nakao au premier tour éliminatoire.

Les cinq Québécois présents en Italie demeureront sur le Vieux Continent afin de peaufiner leur préparation en vue des Championnats du monde de Bakouriani, en Géorgie. Ils auront alors la chance de représenter le Canada lors des épreuves des bosses et des bosses en parallèle prévues les 25 et 26 février.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

1 Juin - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe l’emporte au 50 m brasse

Montréal, 1er juin 2024 (Sportcom) – Tess Routliffe (SB7) a remporté la médaille d’or samedi au 50 m brasse aux Séries mondiales…

Nos partenaires