14 Sep - 2016 | par Éric Gaudette-Brodeur

Para-athlétisme – Jeux paralympiques

Lakatos accède aisément à la finale du 800 m, Roy qualifiée au 5000 m

Montréal, 14 septembre 2016 (Sportcom) – Brent Lakatos et Diane Roy se sont qualifiés pour leur finale respective dans les préliminaires des courses en fauteuil roulant mercredi au septième jour des épreuves de para-athlétisme des Jeux de Rio.

Lakatos s’est retrouvé parmi les huit finalistes du 800 m de la catégorie T52-53 après avoir remporté la deuxième et dernière vague en un temps de 1 min 43,37 s. Le Français Pierre Fairbank a fini deuxième en 1 min 43,54 s et l’Américain Brian Siemann troisième en 1 min 43,79 s.

« C’était possible pour moi de rester derrière et de ne pas perdre le gars en avant. C’est ce que j’ai fait », a expliqué le Dorvallois, qui a dépassé le Français pour prendre la tête. « J’ai commencé mon accélération dans l’avant-dernière courbe, pour que les gars en avant ne me voient pas venir. Je n’ai pas forcé trop dans le dernier tour, juste assez. »

Dans la première course qualificative, le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo s’est imposé grâce à un chrono de 1 min 37,45 s. Il a respectivement devancé le Chinois Huzhao Li (1 min 37,77 s) et l’Américain Joshua George (1 min 37,87 s).

Jean-Philippe Maranda a terminé huitième et dernier de cette vague. Son temps de 1 min 44,98 s l’a relégué au 13e rang des préliminaires.

« J’avais une bonne position en arrière du Thaïlandais, mais j’ai comme hésité. Aussitôt que tu hésites dans une course de peloton, tu es mort, a affirmé l’athlète de Sainte-Aurélie. J’ai super bien commencé, j’étais dans le peloton, c’est juste que je ne me suis pas accroché. »

En finale, jeudi soir, Lakatos aura particulièrement à l’œil Pongsakorn Paeyo. Le champion mondial et vice-champion olympique en titre du 800 m s’est imposé devant le Thaïlandais sur 100 m vendredi, mais ce dernier l’a vaincu sur 400 m dimanche.

« Mon objectif est toujours de gagner, parce que c’est possible. Le Thaïlandais est le grand favori, mais c’est une course stratégique. C’est une recrue, ce sont ses premiers Jeux, alors j’espère pouvoir utiliser ma stratégie pour battre sa vitesse. »

Diane Roy gère bien son énergie

Diane Roy s’est pour sa part qualifiée pour la finale du 5000 m de la classe T53-54. Elle a vu son chrono de 11 min 58,04 s, qui l’a placée cinquième de la seconde course des préliminaires, être retenu parmi ceux qui étaient repêchés.

En fait, les 7 femmes de la vague de la Québécoise ont accédé à la finale, qui regroupera 10 athlètes.

« Ce n’était pas important de me battre et de finir top-3. Il fallait vraiment que je fasse un temps pour passer en finale. Avec la fatigue, je voulais y aller prudemment », a expliqué Roy.

« À l’échauffement, je ressentais un peu la course d’hier (mardi) », a précisé la Sherbrookoise, sixième du 1500 m. « C’était pesant dans les bras et je n’avais pas autant de puissance. »

Roy reste modeste dans ses attentes pour la finale de jeudi soir. « Je veux faire une bonne course, bien me placer, être alerte aux accélérations. »

« Les Américaines cette année sont vraiment une coche en haut de tout le monde. Je pense qu’elles vont encore travailler ensemble et essayer d’aller chercher un autre triplé. »

Au 1500 m, mardi soir, Tatyana McFadden, Chelsea McClammer et Amanda McGrory ont terminé un, deux et trois.

Dupont et Cassidy éliminés

En soirée, le Québécois Alexandre Dupont (1 min 40,37 s) s’est classé au sixième échelon de la troisième des trois vagues des préliminaires du 800 m de la catégorie T54.

« Il y a tout simplement des gars qui sont plus vites que moi ici. C’est assez simple, a résumé l’athlète de de Saint-Georges-de-Clarenceville. Je suis déçu de ne pas faire de finale, mais il y a bien des gars qui voulaient les faire et qui ne les auront pas faits. Ce n’est pas n’importe qui qui va en finale. Ça fait partie de la game. »

L’Ontarien Josh Cassidy (1 min 39,86 s) était aussi en lice. Il a pris le huitième et dernier rang dans la deuxième course.

Au général, Cassidy a fini 20e et Dupont 21e.

Vous pourriez aussi aimer...

27 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Jules Lefebvre, dernier survivant

Montréal, 27 janvier 2023 (Sportcom) – Jules Lefebvre a été le seul Québécois à se qualifier pour la deuxième descente du slalom…

Nos partenaires