9 Jan - 2022 | par Luc Turgeon

Ski alpin – Coupe du monde

Laurence St-Germain se dit «dans un creux de vague»

Nouvelle

Photo: GEPA

Montréal, 9 janvier 2022 (Sportcom) – L’entraînement a été plus ardu pour Laurence St-Germain ces derniers temps et le tout s’est projeté à la Coupe du monde de Kranjska Gora, dimanche, en Slovénie. Un top-20 lui aurait permis de répondre aux critères de qualification olympique de la fédération canadienne, mais elle est arrivée à court par 0,18 seconde pour finir 22e du slalom.

« Si je ne suis pas constante à l’entraînement, je ne peux pas l’être en course non plus », a lancé la Québécoise après l’épreuve.

St-Germain occupait provisoirement le 16e échelon au terme de la première manche. Elle a ensuite glissé au 22e rang avec un cumulatif de 1 min 47,89 s, à 3,6 secondes de la gagnante, la Slovaque Petra Vlhova.

« Mes deux descentes étaient semblables, je manquais beaucoup d’agressivité. J’ai fait quelques erreurs en première manche et à la deuxième, je n’ai juste pas bien skié. Il n’y a pas vraiment d’excuses ou rien de spécial. C’est juste une journée vraiment décevante pour moi », a-t-elle déclaré.

Il y a deux semaines, la skieuse de Saint-Ferréol-les-Neiges avait réussi à mettre de côté ses déboires connus à l’entraînement pour conclure en 9e place à la Coupe du monde de Lienz, en Suisse. Un résultat qui l’avait surprise dans les circonstances et qu’elle a tenté de reproduire en Slovénie.

« J’essaye de ne pas penser à l’entraînement et me concentrer sur la course. Un peu comme j’avais fait à Lienz, où j’avais le meilleur état d’esprit que j’ai eu depuis longtemps. Je me sentais prête mentalement, mais on dirait que c’est en descendant que je ne suis pas capable de déclencher le mode course et d’attaquer pour rivaliser avec les meilleures. »

« Je suis dans un creux de vague en ce moment. […] Le niveau est super élevé en slalom et il y a de bonnes filles dans le circuit. Je ne peux pas me permettre de skier à 70%, sinon ça donne un résultat décevant comme aujourd’hui. »

À lire : Valérie Grenier | Quand résilience rime avec performance

Toutes deux parmi les cinq plus rapides lors de la première descente, l’Américaine Mikaela Shiffrin et l’Autrichienne Katharina Liensberger n’ont pas été en mesure de compléter le parcours en fin de journée. Petra Vlhova obtient quant à elle sa cinquième victoire de la saison en slalom. Wendy Holdener (+0,23 seconde) de la Suisse et Anna Swenn Larsson (+1,06 seconde), de la Suède, ont suivi sur le podium.

Trois coéquipières de Laurence St-Germain sont parvenues à percer le top-15 dimanche. Ali Nullmeyer a été la meilleure du groupe avec une sixième place, tandis qu’Erin Mielzynski et Amelia Smart ont respectivement fini 9e et 13e.

« C’est vraiment une bonne journée pour l’équipe et on peut en tirer beaucoup de positif. À l’entraînement, je suis quand même loin derrière, mais derrière des filles qui font de bons résultats. Ça va m’aider d’avoir un bon pacer pour me pousser. »

Laurence St-Germain aura l’occasion de se reprendre mardi, au slalom de la Coupe du monde de Schladming, en Autriche.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Oct - 2022 | par Luc Turgeon

À chacun son moment de gloire

Steven Dubois et Pascal Dion gagnent leur finale individuelle et les deux relais canadiens montent sur le podium Montréal, 30 octobre 2022…

Nos partenaires