1 Juin - 2019 | par Luc Turgeon

Canoë-kayak de vitesse – Coupe du monde

Laurence Vincent-Lapointe triomphe une fois de plus

Nouvelle

Montréal, 1er juin 2019 (Sportcom) – Même si elle a vomi tout juste avant la finale, Laurence Vincent-Lapointe est encore montée sur la plus haute marche du podium au C-1 200 m, samedi, à la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse à Duisbourg, en Allemagne.

Tout comme la fin de semaine dernière, la Trifluvienne a dominé la compétition, malgré une préparation qui aurait pu lui coûter l’or avant la finale. « J’ai voulu m’assurer d’être bien hydratée et j’ai bu beaucoup trop d’eau. Avec la nervosité, je ne me sentais pas bien et j’ai tout vomi! C’était la première fois que ça m’arrivait, mais j’étais vraiment calme et prête une fois rendue sur l’eau », a-t-elle indiqué.

Cet incident ne l’a pas empêchée d’être la plus rapide avec un chronomètre de 45,996 s, devançant ainsi sa coéquipière Katie Vincent (47,180 s). La Hongroise Kincso Takacs a complété le podium.

En demi-finale, Laurence Vincent-Lapointe avait aussi connu une bonne course, passant à 0,013 s d’abaisser son propre record du monde. « Honnêtement, je suis vraiment contente de ma journée, j’ai failli faire un faux départ en demi-finale et j’ai trop bu avant ma finale, mais j’ai tout de même réussi à l'emporter. »

La Québécoise reprendra l’action dimanche en compagnie de Katie Vincent. Elles tenteront de décrocher une deuxième médaille d’or de suite au C-2 500 m. Lors des essais de vendredi, le duo canadien a affiché un temps de 2 min 0,419 s. « Je suis confiante que nous pouvons remporter la finale. Nous allons suivre notre stratégie et bien travailler ensemble, comme à l’habitude! » a-t-elle conclu.

De son côté, Lissa Bissonnette était jumelée à Michelle Russell, de la Nouvelle-Écosse, pour l’épreuve du K-2 500 m. Ces dernières ont finalement pris le troisième rang de la finale B avec un temps de 1 min 42,255 s.

L’athlète d’Eastman était aussi de la formation canadienne au K-4 500 m aux côtés de Michelle Russell, Courtney Scott et Natalie Davison. Le quatuor s’est classé 6e de son groupe lors des essais et sera de la demi-finale, dimanche.

Chez les hommes

Le Québécois Vincent Jourdenais était jumelé à Brian Malfesi, de la Colombie-Britannique, pour l’épreuve du K-2 1000 m. Leur performance en demi-finale ne leur a toutefois pas permis d’accéder à la finale A et ils prendront part à la finale B disputée dimanche.

Pour sa part, Pierre-Luc Poulin, de Lac-Beauport, a participé au K-4 500 m avec Mark De Jonge, Nicholas Matveev, Simon Mctavish. Troisièmes de leur groupe, les Canadiens seront de retour dimanche pour la demi-finale.

Vous pourriez aussi aimer...

14 Mai - 2021 | par Sportcom

Une domination en or signée Brent Lakatos

Montréal, 14 mai 2021 (Sportcom) – Brent Lakatos a commencé le Grand Prix de para-athlétisme de Nottwil de brillante façon en remportant la médaille…

18 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Un souci de moins pour Sabrina Duchesne

Montréal, 18 avril 2021 (Sportcom) – Pour une rare fois en compétition internationale, les chronos n’étaient pas la priorité absolue de la…

Nos partenaires