15 Mar - 2024 | par Luc Turgeon

Surf des neiges – Coupe du monde

Laurie Blouin évincée du podium en toute fin de compétition

Nouvelle

Photo: KarlyKreative (Instagram/Laurie Blouin)

Montréal, 15 mars 2024 (Sportcom) – Lorsque la planchiste Laurie Blouin a reçu sa note après la deuxième manche à la Coupe du monde de Tignes, en France, on a pu l’entendre dire « j’ai survécu » à la caméra. Une scène qui résume bien les conditions dans lesquelles la Québécoise a pris le quatrième rang de la descente acrobatique vendredi.

Sa première descente de la finale illustrait bien la situation également. En raison de forts vents, Blouin a été déséquilibrée à trois occasions. Elle a raté ses deux premiers sauts ainsi qu’un atterrissage à la sortie d’un rail. Les vents ont diminué à son second passage sur la piste, mais la visibilité était toujours difficile.

« Du soleil et du vent, c’est plus facile à gérer. Là, on ne voyait rien, alors c’est dur de mesurer si tu en mets trop ou pas. Mon but était d’atterrir une descente propre et je l’ai fait. Il y a eu quelques petites erreurs, mais je suis quand même contente d’avoir réussi sous la pression », a raconté Laurie Blouin en visioconférence.

Elle s’est ajustée, réduisant notamment le coefficient de difficulté à son premier saut, puis a terminé en force avec un Double Cork 900. La routine lui a rapporté 75,25 points.

« Je n’avais pas besoin de grosses manœuvres vu les conditions et la façon dont la compétition se déroulait. C’était difficile atterrir, mais si je voulais finir sur le podium, il fallait que je garde le Double Cork 900 au bas de la piste. Une manœuvre que je fais depuis longtemps, alors ce n’était pas trop stressant », a précisé Blouin.

Sa note l’a provisoirement placée en troisième place, avec deux compétitrices à passer. La neige s’est grandement accentuée par la suite, juste avant le départ de l’Allemande Annika Morgan. Au bas de la piste, Laurie Blouin a eu du mal à voir à l’œuvre ses concurrentes.

« C’est dommage pour les deux dernières filles, voire injuste, mais on a un sport où on se fie à la météo. J’ai parlé avec Annika et elle m’a dit que la neige collait. Qu’à chaque manœuvre, elle devait essuyer ses lunettes. Ce n’est pas idéal ! »

Avec ses 50,75 points, Morgan n’a pas délogé la Québécoise, contrairement à la Japonaise Reira Iwabuchi, qui a obtenu une note de 76,75 points. Elle a du même coup rejoint ses compatriotes Kokomo Murase (90,00) et Miyabi Onitsuka (81,75) sur le podium.

« Honnêtement, je suis contente d’avoir terminé une descente. Je ne croyais pas me faire bumper par la dernière athlète, puisqu’elle a fait quelques erreurs, mais bon, c’est un sport jugé et on ne peut rien y faire », a confié Laurie Blouin.

Troisième à s’élancer dans cette finale, Émeraude Maheux a lourdement chuté à l’entrée d’un saut en première manche. Elle a heurté une crevasse et a culbuté au pied de la rampe. La compétition a été stoppée quelques minutes, jusqu’à ce que l’athlète de 18 ans parvienne à se relever et à quitter la piste, entourée du personnel médical. La veille, elle avait pris le huitième rang des qualifications.

« Une malchance, vraiment », a commenté Blouin, soulignant que sa coéquipière s’est blessée à une clavicule sur la séquence.

Du côté masculin, Nicolas Laframboise et Francis Jobin se sont classés 19e et 21e des qualifications. Des résultats insuffisants pour passer en grande finale. Le Japonais Ryoma Kimata a remporté l’or devant le Français Romain Allemand et le Japonais Taiga Hasegawa.

Il s’agissait de la deuxième descente acrobatique de la saison en Coupe du monde après celle de Laax, en janvier, où Laurie Blouin avait terminé sixième. Les étapes de Mammoth Mountain et de Calgary ayant été annulées par la suite. Le prochain arrêt prévu au calendrier des planchistes est la Coupe du monde de Silvaplana, en Suisse, qui aura lieu du 21 au 23 mars.

Vous pourriez aussi aimer...

24 Mar - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une fin de saison en or pour Aurélie Moisan

Montréal, 24 mars 2024 (Sportcom) – Aurélie Moisan n’arrive toujours pas à y croire ! Après avoir une saison au-delà de ses…

Nos partenaires