10 Avr - 2016 | par Audrey Clement-Robert

Water-polo – Tournoi de qualification olympique

Le Canada s’incline à son dernier match

Montréal, 10 avril 2016 (Sportcom) – L’équipe canadienne masculine de water-polo a conclu le Tournoi de qualification olympique au sixième rang du classement général. À ce dernier match présenté dimanche, à Trieste, en Italie, les hommes du pays ont livré une chaude lutte aux Néerlandais qui l’ont emporté 9-8.

« Si nous excluons ce match, je suis satisfait de notre performance durant le tournoi. Nous avons bien fait ça », a fait savoir l’entraîneur-chef Pino Porzio.

Le Repentignois de 24 ans, Nicolas Constantin Bicari, a été le premier à faire secouer les cordages avec un peu plus de deux minutes d’écoulées au chrono. Son coéquipier Justin Boyd, de Beaconsfield, a quant à lui marqué en mi-période. Toutefois, les Pays-Bas ont riposté pour terminer ce quart 2-1 en faveur du Canada.

En deuxième période, les Néerlandais ont pris les devants en réalisant deux buts, réduisant ainsi l’écart. Les Canadiens, qui n’avaient pas dit leur dernier mot, ont déjoué le gardien, non pas une, mais deux fois avec les lancés de Constantin Bicari et de l’Ottavien John Conway pour porter la marque 4-3.

De retour dans la piscine, les deux pays se sont échangé la balle sans cesse et ont trouvé le fond du filet un après l’autre. Les Européens ont marqué quatre buts alors que les représentants de l’unifolié ont ajouté trois points au tableau grâce au Britanno-Colombien Constantine Kudaba, Conway et Boyd, âgé de 26 ans. La lutte était serrée et les deux équipes ont fini le quart à égalité 7-7.

Dans les huit dernières minutes de jeu, Conway a été le seul à buter pour le Canada alors que leurs adversaires ont déjoué le gardien gatinois Dusan Aleksic deux fois. Boyd et le Néerlandais Jorn Winkelhorst ont reçu tous deux un carton rouge. Pour leur part, le Montréalais George Torakis et son adversaire Ruud Van Der Horst ont été exclus du reste du match.

« C’était notre pire match. Les petites erreurs que nous avions réussies à éviter cette semaine se sont produites dimanche. Nous étions épuisés mentalement après ces huit jours difficiles. Nous devons apprendre à toujours jouer de la meilleure façon possible. Nous pouvons nous améliorer sur le plan physique, technique et mental. Nous avons une longue route à faire avant d’être au sommet, mais nous avons définitivement des bases solides », a conclu Pino Porzio

Le Gatinois David Lapins fait aussi partie de la formation canadienne.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Deux Québécoises dans le top-50

Montréal, 25 novembre 2022 (Sportcom) – La glace est brisée à la Coupe du monde 2022-2023 de ski de fond. Katherine Stewart-Jones…

Nos partenaires