21 Jan - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Hockey sur luge – Défi mondial

Le Canada toujours invaincu au Défi mondial!

Montréal, 20 janvier 2016 (Sportcom) –  Après avoir signé deux victoires contre les Russes et les Coréens en début de tournoi, les joueurs de l’équipe canadienne de hockey sur luge ont conclu le tour préliminaire du Défi mondial en affrontant les Américains, mercredi soir, à Bridgewater, en Nouvelle-Écosse. Une fusillade en fin de rencontre a tranché le débat entre les deux puissances mondiales et le Canada est demeuré invaincu en l’emportant 3-2.

« C’était intense jusqu’à la dernière seconde! » a raconté Dominic Larocque, seul Québécois de la formation canadienne.

Le gardien de but a assisté à la partie sur le banc des joueurs, la tâche incombant à l’Ontarien Corbin Watson de protéger le filet canadien. «Il nous a gardés dans le match, il a fait des bons arrêts aux bons moments. Nos défenseurs ont fait aussi de l’excellent travail! » s’est réjoui Larocque.

Si les Canadiens ont marqué les premiers en première période grâce Billy Bridges, de l’Île-du-Prince-Édouard, les Américains ont créé l’égalité en début de deuxième. L’Ontarien Adam Nixon n’a pas tardé à répliquer, mais les joueurs des États-Unis ont à nouveau remis le compteur à zéro. 

Le pointage était toujours 2-2 au terme de la troisième période puis après les cinq minutes de prolongation. « Nous avons eu quelques occasions de marquer en troisième période, mais eux aussi et Corbin est parvenu à les arrêter », a signalé Larocque.

En fusillade, l’Ontarien Tyler McGregor et Adam Dixon ont tous deux surpris le gardien américain tandis que Corbin Watson n’a été déjoué qu’une seule fois en cinq tentatives, donnant la victoire au Canada.

Selon Larocque, les représentants du pays ont été plus opportunistes que leurs adversaires. « Les Américains ont peu plus de vitesse et d’agilité, tandis que nous, nous sommes un peu plus gros, un peu plus robustes. Lorsque nous avons eu des occasions, nous en avons profité. Nous aurions pu défier davantage le gardien adverse, mais nous avons été efficaces dans nos lancers. »

Les Canadiens ont également pu compter sur le soutien de la foule nombreuse réunie mercredi soir au Lunenburg County Lifestyle Centre. « La foule était fantastique. Nous ne nous attendions pas à ce qu’il y ait autant de monde et c’est rare que nous puissions vivre ça. Le soutien de la ville est juste incroyable et nous leur avons rendu la pareille en jouant un bon match ce soir. Je crois qu’ils ont apprécié. »

Prêts face aux Russes, surpris par les Coréens

Dimanche, les favoris de la foule avaient amorcé la compétition en défaisant les Russes 5-1. Les Canadiens étaient devenus pratiquement intouchables après avoir pris une avance de 3-0 après les quinze premières minutes de jeu grâce aux Ontariens Greg Westlake, Rob Armstrong et Tyler McGregor qui ont tour à tour fait bouger les cordages. Billy Bridges s’est inscrit au tableau indicateur en deuxième période tandis qu’Adam Dixon a marqué le cinquième but de l’unifolié au troisième tiers.

« Nous avons super bien commencé le tournoi. Nous pensions que les Russes offriraient une plus grande opposition. Je ne sais pas si c’est le décalage horaire qui les a affectés, mais il fallait qu’ils soient prêts. Nous, nous l’étions et nous avons eu l’occasion de marquer deux gros buts en début de première période », a indiqué Larocque.

Mardi, face à la Corée, l’entraîneur-chef de la troupe canadienne Ken Babey a confié les buts à Larocque, qui a mené les siens vers un blanchissage de 2-0.

Malgré la victoire, ce fut toute une surprise pour les Canadiens qui ont brisé l’égalité alors qu’il ne restait à peine plus de cinq minutes à la rencontre.  Au début du mois de décembre, en Italie, les Canadiens s’étaient imposés 8-0 face aux mêmes adversaires lors du Tournoi international de Turin. Ils s’attendaient donc à un autre match à sens unique.

Cette fois, après deux périodes, aucune des deux formations n’était parvenue à marquer. « Nous nous sommes peut-être laissés un peu emporter », a expliqué Larocque.

« Eux, ils avaient fait leurs devoirs, a-t-il poursuivi. Ils étaient prêts pour le match et se sont adaptés à notre jeu. »

L’Ontarien Ben Delanay a finalement donné l’avance aux représentants de l’unifolié, puis Tyler McGregor l'a doublée en toute fin de match en marquant dans un filer désert.

« Tous les lancers qui venaient me rendaient un peu nerveux, un peu plus que d’habitude », a avoué le gardien québécois qui a repoussé les huit rondelles dirigées vers lui. « Ça aurait été un peu décevant de perdre contre eux, mais nous nous en sommes finalement bien sortis. »

Les Canadiens retrouveront les Coréens, jeudi, en demi-finale.

« Nous allons faire des séances vidéo pour analyser ce qui n’a pas fonctionné dans le dernier match, mais qui avait bien fonctionné en Italie. Nous allons nous adapter et trouverons la solution à leur nouveau style de jeu », a conclu Dominic Larocque.

L'autre demi-finale opposera les États-Unis et la Russie.

Vous pourriez aussi aimer...

1 Août - 2022 | par Sportcom

EN RAFALE (Jeux du Commonwealth)

1er août 2022 Haltérophilie – Maude Charron toujours au sommet du podium Un an après avoir été sacrée championne olympique à Tokyo,…

10 Juil - 2022 | par Mathieu Laberge

Laurie Arseneault heureuse de sa 36e place

Montréal, 10 juillet 2022 (Sportcom) – Laurie Arseneault (Canyon Mtb Racing) a signé son deuxième meilleur résultat de la saison en Coupe…

2 Août - 2022 | par Sportcom

EN RAFALE (Jeux du Commonwealth) – Jour 5

2 août 2022 Basketball en fauteuil roulant 3 contre 3 – Parfaite, l’équipe féminine canadienne remporte l’or Élodie Tessier, Kady Dandeneau, Tara…

Nos partenaires