2 Nov - 2022 | par Sportcom

Le podium échappe de justesse à Yamina Lahyanssa

Le podium échappe de justesse à Yamina Lahyanssa

Nouvelle

Montréal, 2 novembre 2022 (Sportcom) – Yamina Lahyanssa ne pouvait être plus près du podium aux Championnats du monde de karaté cadets, juniors et moins de 21 ans à Konya, en Turquie. Le pointage était à égalité au terme de son combat pour une médaille de bronze, mais les juges ont donné l’avantage à son opposante, laissant une cinquième place à la Québécoise.

Âgée de 20 ans, Lahyanssa a conclu son tournoi dimanche dernier face à Gabriella Izaguirre, du Salvador, dans la catégorie des moins de 50 kg. L’enjeu d’une place sur le podium a fait grimper sa nervosité avant le combat, mais elle se dit satisfaite de sa performance.

« Ç’a été un bon combat, assez serré. J’aurais pu créer plus d’opportunités, mais en général, je suis contente du résultat. Je voulais donner mon maximum. Mon but était de ne pas avoir de regrets à la fin et ça s’est très bien passé », a résumé Yamina Lahyanssa à Sportcom.

Elle avait entamé ses troisièmes mondiaux des moins de 21 ans en force pour terminer au sommet de son groupe en ronde des poules. Elle y a été parfaite en remportant coup sur coup ses combats devant l’Israélienne Maya Ben Harush, l’Espagnole Sofia Verdes Lindez et la Serbe Tamara Grcic.

Des succès qui l’ont rendue fière et qui l’ont placée en confiance, n’ayant jamais atteint le carré d’as auparavant.

En demi-finale, la Montréalaise faisait face à l’Algérienne Cylia Ouikene qui a eu raison d’elle. Ouikene a poursuivi sa route en finale par la suite où elle a défait la Marocaine Hiba Fellaoui pour remporter la médaille d’or.

« J’aurais aimé être sur le podium, mais il va y en avoir d’autres Championnats du monde, cette fois chez les séniors ! Il suffit de travailler certains points à améliorer, a partagé Lahyanssa. L’arrivée chez les séniors, c’est le début de ma carrière. Les filles ont beaucoup d’expérience. Avant je voulais être comme elles et maintenant, je vais les affronter, alors je suis vraiment excitée ! »

Sa prochaine compétition aura lieu en janvier, en Grèce, puis sera suivie de l’Open de Paris, une semaine plus tard.

Également en action à Konya dans la catégorie des moins de 21 ans, Megan Rochette a pris le septième rang chez les moins de 55 kg. L’athlète de Gatineau a remporté ses trois premiers combats en ronde des poules avant de s’incliner devant la Kazakh Bella Samasheva, éventuelle médaillée d’argent.

Rochette a ensuite baissé pavillon au repêchage contre l’Espagnole Sonia Pereira Villalobos qui a terminé la journée avec une médaille d’argent.

Chez les juniors, David Ihaza (+76 kg) a terminé au 11e rang, alors que Léa Morin a terminé au 41e échelon au kata chez les moins de 21 ans.

Vous pourriez aussi aimer...

24 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Nouveau format, nouveaux défis

Montréal, 24 novembre 2022 (Sportcom) – En entamant ce cycle olympique, les trampolinistes ont dû apprivoiser un nouveau système de pointage aux…

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain retrouve ses repères

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’est vite ressaisie à la Coupe du monde de Levi. Classée 59e samedi, son…

29 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Jules Burnotte déçu, mais pas inquiet

Montréal, 29 novembre 2022 (Sportcom) – Jules Burnotte n’a pas skié à la hauteur de ses attentes à la première Coupe du…

Nos partenaires