8 Oct - 2015 | par Émilie Bouchard Labonté

Volleyball – Championnat continental de la NORCECA

Le rêve olympique se poursuit pour les Canadiens

Montréal, 7 octobre 2015 (Sportcom) – Après deux matchs, les volleyeurs canadiens peuvent déjà dire que leur mission est accomplie au Championnat continental de la NORCECA disputé à Cordoba, au Mexique. Invaincus en ronde préliminaire, les joueurs du pays se sont qualifiés directement pour les demi-finales et ont du même coup mis la main sur un précieux billet pour le tournoi de qualification olympique de la confédération.

« Nous sommes super contents, c’était le gros objectif en venant ici et c’est maintenant fait. C’est une pression de moins sur nos épaules », a mentionné le Sherbrookois Nicholas Hoag.

Après une victoire de 25-13, 25-10 et 25-10 sur les Honduriens lundi, les Canadiens ont signé un deuxième gain d’affilée mercredi, cette fois en 25-23, 25-17 et 25-23 face aux Portoricains.

Les représentants de Porto Rico, 22es au monde, n’ont pas cédé facilement, mais les Canadiens, 11es, n’ont pas failli à leur plan de match, qui était d’abord de limiter les actions du capitaine de l’équipe adverse, Hector Soto.

« Il fallait ensuite continuer de mettre de la pression sur le service, car leurs joueurs de centre sont de bons attaquants », a expliqué Hoag qui a marqué 11 points dans la victoire.

« Plus la rencontre avançait, plus nos services étaient agressifs et précis et nos adversaires ont eu de la difficulté en réception. Ça nous a aidés à gagner le match », a ajouté l’athlète de 23 ans.

Selon l’entraîneur-chef des Canadiens, Glenn Hoag, ses protégés n’ont pas joué leur meilleur volleyball, mais c’était tout de même suffisant pour l’emporter. « Nous avons été un peu brouillon par moment, mais les gars sont restés concentrés et sont allés chercher l’essentiel », a-t-il expliqué.

« Les conditions sont extrêmement difficiles puisqu’il fait très chaud et les gars puisent vraiment dans leurs dernières ressources. C’était notre 33e match de la saison estivale et ç’a été le plus long et le plus lourd été depuis que je suis entraîneur de l’équipe nationale », a rappelé celui qui dirige l’unifolié depuis 2006 et dont l’équipe a fait le tour du monde depuis le mois de mai en raison de leur participation à la Ligue mondiale, aux Jeux panaméricains et à la Coupe du monde.

Lundi, face aux joueurs du Honduras, la commande était plus facile pour les Canadiens, mais ce n’était pas une raison pour les prendre à la légère. « Ce n’est pas une équipe très physique, mais elle continuait de se battre, peu importe quel était le pointage », a précisé Nicholas Hoag. Il fallait garder notre concentration pour marquer des points. »

Un œil sur les demi-finales, l’autre sur Rio

La route des volleyeurs canadiens vers Rio se poursuivra en décembre alors qu’ils participeront au tournoi de qualification de la NORCECA et où seule l’équipe victorieuse de la compétition se verra remettre un billet olympique. Les équipes qui échoueront se retrouveront dans un tournoi de la dernière chance au printemps 2016.

« Ça nous donne deux chances de qualification. Ça nous positionne bien dans notre cheminement vers Rio », a affirmé Glenn Hoag.

Mais avant, il reste au Canada deux matchs à disputer au Mexique, à commencer par la demi-finale vendredi.

Favoris du tournoi, les joueurs de l’unifolié tenteront de repartir médaille d’or au cou. « Nous allons jouer pour gagner et nous allons tout faire pour ça. C’est l’objectif final du tournoi », a affirmé l’entraîneur-chef.

« Ça permettrait de finir le tournoi sur une très bonne note et ça serait bon sur le moral avant de retourner dans nos clubs professionnels respectifs », a renchéri Nicholas Hoag.

« Au service, je crois que nous avons la meilleure équipe du tournoi. Nous serons très difficiles à arrêter, a-t-il prévenu. Ça va présentement assez bien en réception et si nous continuons de jouer à ce niveau nous devrions être capables de passer en finale. »

Vous pourriez aussi aimer...

25 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Deux Québécoises dans le top-50

Montréal, 25 novembre 2022 (Sportcom) – La glace est brisée à la Coupe du monde 2022-2023 de ski de fond. Katherine Stewart-Jones…

Nos partenaires