20 Mai - 2022 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour du Burgos (World Tour femmes

L’échappée va jusqu’au bout

Nouvelle

EF Education-TIBCO-SVB

Montréal, 20 mai 2022 (Sportcom) – L’échappée du jour a réussi à tenir le coup jusqu’à la toute fin par une poignée de secondes, vendredi, à la deuxième étape du Tour de Burgos. Membre de ce groupe, l’Italienne Matilde Vitillo (Bepink) a su résister à la remontée de la Néerlandaise Nina Buijsman (Human Powered Health) pour remporter la première victoire professionnelle de sa carrière.

Dans le peloton principal qui a fini à 7 secondes de la gagnante, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) a été la 59e cycliste à franchir la ligne de ce parcours de 128 kilomètres entre Sasamón et Aguilar de Campoo.

L’autre Québécoise présente à cette course qui se terminera dimanche, Olivia Baril(Valcar – Travel & Service), n’était pas du peloton principal et elle a rallié la fin de course en 77e place, dans un groupe d’une vingtaine de coureuses qui a accusé un retard de 2 minutes 22 secondes.

« Aujourd’hui (vendredi), mon rôle était de surveiller les échappées, mais seulement s’il y avait des filles de grosses équipes », a expliqué Vallières-Mill en entrevue avec Sportcom. « C’était plus des coureuses de petites équipes, alors tout le monde s’est assis quand elles sont parties. L’écart a monté à 7 minutes. »

Avec 20 kilomètres à faire, l’avance des fugitives était de 4 minutes. Les formations Liv Racing Xstra, SD Worx et BikeExchange – Jayco ont pris les choses en main pour ramener l’écart à un peu plus d’une minute et demie lorsqu’il ne restait que 10 kilomètres à parcourir. Malgré ce retour, les membres de l’échappée ont continué à bien s’échanger les relais, si bien qu’elles avaient encore 20 secondes d’avance au passage de la flamme rouge (dernier kilomètre).

Membre de l’échappée du jour, la Colombienne Jennifer Ducuara (Colombia Tierra de Atletas – GW – Shimano) s’empare de la tête du classement provisoire, 6 secondes devant la Belge et gagnante de la veille, Lotte Kopecky (SD Worx). Baril est 53e (+2 minutes 21 secondes) et Vallières-Mill 70e (+4 minutes).

Au cours de la journée, Vallières-Mill a joué son rôle de domestique afin de s’assurer que ses coéquipières ne manquent de rien en allant chercher des bidons et de la glace à la voiture d’équipe. Une tâche encore plus importante pour l’athlète de 20 ans lorsque le thermomètre indique 38 degrés comme ce fut le cas vendredi.

« Quand je vais à la voiture, je reviens avec environ six bidons et six glaces, mais j’y suis allée juste deux fois, car nous avions deux ravitaillements sur la route. […] J’aime ça et c’est le fun quand tu vois que tu joues un rôle, surtout avec les résultats qu’on a eus cette saison avec Veronika (Ewers) qui a fait plusieurs podiums et une victoire. Je suis de plus en plus à l’aise », a-t-elle conclu fièrement.

La troisième étape aura lieu samedi entre Medina de Pomar et Ojo Guareña sur une distance de 113 kilomètres.

Vous pourriez aussi aimer...

25 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Deux Québécoises dans le top-50

Montréal, 25 novembre 2022 (Sportcom) – La glace est brisée à la Coupe du monde 2022-2023 de ski de fond. Katherine Stewart-Jones…

Nos partenaires