20 Fév - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Escrime – Coupes du monde

Les blessures hantent Joseph Polossifakis

Montréal, 20 février 2016 (Sportcom) – Une blessure ligamentaire à la cheville gauche survenue lors du tableau préliminaire vendredi a freiné le sabreur Joseph Polossifakis dans le tableau des 64, samedi, à la Coupe du monde d’escrime de Varsovie.

Opposé à l’Iranien Ali Pakdaman, 29e au monde, le Montréalais, classé 28e, s’est incliné par la marque de 15-7.

« J’ai tenté d’utiliser la tactique plus que le physique puisque je n’étais pas capable de bouger comme il le faut, mais j’affrontais un adversaire très grand et très fort qui rentrait comme un train. Il était très difficile à arrêter », a raconté Polossifakis qui a conclu la compétition au 38e échelon.

La veille, Polossifakis avait entamé le tournoi en signant cinq victoires en six duels en poule. Son succès sur la piste lui a permis de prendre le 17e rang de cette étape de la compétition. Si les 16 premiers avançaient directement au tableau des 64, l’escrimeur québécois a dû quant à lui emprunter le chemin le plus long et prendre part au tableau des 128.

En croisant le fer avec l’Anglais William Deary, le Québécois menait 1-0 quand il est tombé sur le pied de son adversaire lors de la deuxième touche.

« Ma cheville gauche a tourné et je me suis redéchiré un ligament », a expliqué l’athlète de 25 ans, qui avait aussi subi une telle blessure l’année dernière.  « Une chance que j’avais une chevillère, car ç’a limité les dommages. »

Après une pause médicale, Polossifakis et Deary ont repris le duel. Tirant de l’arrière 7-12, le seul représentant canadien encore en lice a réussi à revenir dans le match pour l’emporter 15-13. « Il a fallu que je sorte tout ce que j’avais pour atteindre les 64 », a expliqué l’escrimeur qui n’a pas lésiné sur les traitements de physiothérapie, les anti-inflammatoires et la glace pour se remettre sur pieds pour samedi.

« Ma journée s’est terminée plus vite que prévu. J’aurais aimé avancer plus, mais avec ma cheville, c’était difficile », a-t-il poursuivi.

Vendredi, après avoir signé trois victoires et trois défaites en poule, Pascal Lambert a été stoppé 15-12 par le Mexicain Hector Florencia au premier tour à élimination directe, ce qui le classe au 115e rang. Rémi Bédard-Couture (2-4 en poules) a pour sa part conclu en 142e place.

Chez les femmes, la sabreuse Gabriella Page a été exclue dès la première journée de la Coupe du monde de Saint-Nicolas, en Belgique.

La Blainvilloise a d’abord obtenu trois victoires en six matchs en poule, puis s’est imposée 15-10 face à l’Allemande Luzia Hirn dans le tableau préliminaire. En ronde des 128, Page a été sortie par l’Italienne Sofia Ciaraglia 15-9.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Nov - 2022 | par Sportcom

Les Canadiennes exclues du podium

Montréal, 12 novembre 2022 (Sportcom) – Les Canadiennes n’ont pu se faire justice lors de la finale de bronze de la Coupe…

Nos partenaires