3 Fév - 2019 | par Valerie Daraiche

Rugby à sept – Séries mondiales

Les Canadiennes terminent cinquièmes en Australie

Nouvelle

Montréal, 3 février 2019 (Sportcom) – À la troisième étape des Séries mondiales, l’équipe canadienne féminine de rugby à sept a été évincée du podium pour la première fois cette saison. Médaillée de bronze à Glendale, puis d’argent à Dubaï, la troupe canadienne a cette fois dû se contenter de la cinquième place, à Sydney, en Australie.

Les Canadiennes avaient pourtant bien entamé leur tournoi jeudi, avec une victoire de 36-12 face aux Fidjiennes. Dans ce gain, Bianca Farella, seule Québécoise au sein de la formation nationale, a réussi les deux premiers essais du match.

« Nous avons commencé en force contre Fidji et nous sommes fières de notre performance », a dit la Montréalaise.

Elles ont toutefois subi une défaite serrée contre l’Irlande à leur deuxième match préliminaire. Menant 14-10 à la mi-temps, les Canadiennes ont perdu leur avance et le match par la marque de 15-14.

Vendredi, elles ont encaissé une deuxième défaite de suite, cette fois de 12-7 contre la Russie. C’est Farella qui a marqué l’unique essai du match pour le Canada. Malgré leur troisième place dans le groupe B, les représentantes du pays se sont tout de même qualifiées pour les quarts de finale.

« Nous avons fait quelques erreurs critiques face à l'Irlande et la Russie. Notre sport continue de se développer à travers le monde, alors ça devient de plus en plus important de capitaliser sur les erreurs des autres équipes. C’est ce que l’Irlande et la Russie ont fait dans nos matchs », a poursuivi Farella.

Elles se sont donc mesurées aux Néo-Zélandaises, premières du groupe A, et se sont inclinées par la marque de 17-7.

« C’était le match le plus difficile. Le Canada et la Nouvelle-Zélande ont fait des erreurs et nous n’avons pas pu mettre des points sur la table. Je pense que notre équipe a plus d’habiletés que celle des Néo-Zélandaises, mais elles ont été meilleures à tirer profit de nos erreurs », a expliqué la Québécoise.

Dans les matchs de classement, les joueuses de l’unifolié ont démontré beaucoup de caractère et l’ont emporté à deux reprises pour finalement conclure le tournoi au cinquième rang. Elles ont battu la Russie 12-5 et la France 19-17. Dans ces deux victoires, Farella a aidé son pays en marquant trois essais.

La Nouvelle-Zélande a battu l’Australie en grande finale, tandis que les États-Unis ont eu le dessus sur l’Irlande dans le match pour la médaille de bronze.

« Notre dernier match contre la France était très difficile, mais seulement parce que nous n’avons pas joué notre plan. Je crois que nous sommes une meilleure équipe que la France. C'était très important de gagner le match parce qu'à la fin de la saison, les quatre meilleures formations se qualifieront pour les Jeux olympiques de Tokyo. Actuellement, le Canada reste en troisième place du classement mondial », a conclu Bianca Farella.

Avec cette cinquième place, le Canada a glissé du deuxième au troisième rang des Séries mondiales cette saison, à égalité avec l’Australie, mais a tout de même obtenu de précieux points au classement. Les quatre premières équipes au classement des Séries mondiales après les six étapes se qualifieront automatiquement pour les Jeux olympiques de Tokyo de 2020. Le prochain arrêt sera à Kitakyushu, au Japon, les 20 et 21 avril.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Linda Morais sera Olympienne !

Montréal, 11 mai 2024 (Sportcom) – Triple médaillée aux Championnats du monde depuis le début de sa carrière, Linda Morais n’a jamais…

Nos partenaires