9 Jan - 2016 | par Alexandra Piche

Volleyball - Tournois de qualification olympique de la NORCECA

Les Canadiens en mode victoire

Montréal, 8 janvier 2016 (Sportcom) – La troupe de Glenn Hoag s’est imposée dès le début du tournoi de qualification olympique de la NORCECA, vendredi, à Edmonton. Les Canadiens ont fait un premier pas vers un billet pour Rio en disposant du Mexique en trois manches (25-19, 25-23 et 25-16), devant des partisans énergiques.

Classés au 10e rang du classement mondial, les représentants de l’unifolié ont inscrit les trois premiers points de la manche initiale et n’ont jamais laissé aux Mexicains l’occasion de rattraper ce retard.

En deuxième manche, les joueurs sud-américains se sont montrés plus menaçants. Ils n’ont cependant pu ébranler assez les locaux pour les bloquer dans leur lancée.

« Ça n’a pas été notre meilleur match. C’était le premier d’un tournoi à la maison, donc nous étions un peu nerveux. Je ne trouve pas que notre jeu a été hyper propre en général, surtout au bloc. En défense, nous n’avons pas été à notre meilleur non plus, mais je pense que c’était plus les nerfs qu’autre chose », a analysé le joueur sherbrookois Nicholas Hoag.

« Quand nous allons ralentir l’énergie un peu, nous allons retrouver tous nos moyens et jouer à notre niveau habituel. Ça faisait longtemps que nous n’avions pas joué tous ensemble, plus le tournoi va avancer, mieux ça va aller », a-t-il ajouté.

Grâce à cette victoire en trois manches, le Canada a obtenu le maximum de cinq points accordés pour un gain durant le tournoi. Tous les points sont importants afin de terminer au premier rang du classement et d’obtenir le laissez-passer pour Rio qui vient avec le titre de champion de l’événement.

« Les prochains matchs risquent d’être un peu plus difficiles. Le Mexique est l’équipe la moins physique du tournoi. Cette victoire est par contre encourageante pour le moral des troupes », a affirmé le joueur québécois.

« C’est sûr que c’est un événement qui a une récompense différente des autres, mais ça reste les mêmes équipes que d’habitude. Nous ne devons donc pas changer notre jeu pour ça. Normalement, nous faisons bien contre ces formations. Il faut se concentrer sur chaque point au lieu de penser à Rio pour l’instant. »

Dès le début de la semaine, Nicholas Hoag et ses coéquipiers n’ont pas caché leur énorme volonté de qualifier l’équipe canadienne de volleyball masculin aux Jeux olympiques pour la première fois depuis 1992. Pour se faire, ils devront terminer avec une fiche parfaite.

« Nous devrons remporter tous nos matchs, a indiqué Hoag. Sauf si Cuba perd un match avant de nous affronter dimanche, mais ça m’étonnerait beaucoup ! Le dernier duel contre les Cubains sera donc le match le plus important, mais il ne faut pas négliger notre affrontement de samedi. »

Avant de croiser le fer avec les Cubains, les Canadiens ont rendez-vous avec les représentants de Porto Rico, 22es au monde, samedi soir.

« Ils ont un jeu qui est bon, surtout en défense. Ça va être dur de marquer des points, alors il faudra être patients. Leur joueur opposé au passeur est assez physique et peut nous poser problème, mais en restant concentrés sur le plan de match, nous allons le stopper. En arrêtant ce joueur, ce sera difficile pour eux de nous vaincre », a dit Nicholas Hoag.

Encore de l’espoir pour les Canadiennes

Du côté de Lincoln, au Nebraska, les femmes ont subi un deuxième revers de suite vendredi. Après avoir remporté la première manche de la rencontre du jour, les représentantes de l’unifolié se sont inclinées 25-27, 25-16, 26-24 et 25-20 face aux Dominicaines, septièmes au monde.

« Je suis vraiment fâchée en ce moment. Ce n’est pas facile, mais j’arrive à dire qu’il y a eu du positif dans ce match. Nous avons eu besoin de nous adapter au début parce qu’elles ne jouent pas comme les Américaines que nous avons affrontées jeudi soir, mais nous avons réussi à gagner la première manche. Vers la fin de la manche, nous avons compris que nous devions faire le plus de points possible, parce que même en perdant ce match, les points peuvent jouer à notre avantage ou contre nous au final », a commenté la joueuse québécoise Janie Guimond.

« Nous avons réussi à bien exécuter quelques actions et nous avons pris des risques à l’attaque qui ont mis de la pression sur nos adversaires. Cet élément était une lacune la veille (jeudi soir). Nous avons bien servi aussi. C’est positif de voir que nous n’avons pas lâché. Malgré tout, nous avons perdu et c’est dur à avaler », a-t-elle ajouté.

Jeudi, les Canadiennes avaient été défaites par les championnes du monde et vice-championnes olympiques en titre, les Américaines.

Malgré ces deux déceptions, les chances de Guimond et ses coéquipières d’aller à Rio ne se sont pas toutes envolées. Elles n’ont plus accès à la première place du tournoi de qualification olympique de la NORCECA, mais peuvent toujours se glisser au troisième rang du classement en remportant leur affrontement de samedi face aux Portoricaines, classées 16es au monde.

Le gagnant du présent tournoi obtient automatiquement un billet pour les prochains Jeux olympiques. Les équipes se classant deuxième et troisième auront quant à elles droit à une autre chance ce printemps.

« Tout n’est pas perdu. Demain va être une journée très stressante. Les Portoricaines ont aussi perdu contre les Américaines et les Dominicaines. En l’emportant, nous pourrions aller chercher la troisième place et avoir une autre chance pour Rio », a expliqué la libéro originaire de Bécancour.

Selon elle, l’équipe canadienne connaît bien les Portoricaines et est capable de relever ce défi. « Il va falloir combattre le stress, mais nous avons regardé nos adversaires jouer et elles sont comme nous les connaissons. Il va falloir être à notre meilleur, mais nous pouvons les battre. »

Vous pourriez aussi aimer...

28 Juil - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Une journée plus positive pour Simone Boilard

Montréal, 28 juillet 2022 (Sportcom) – Après quelques journées difficiles ponctuées de chutes, de crevaisons et de courbatures, Simone Boilard (St Michel…

Nos partenaires