5 Mar - 2016 | par Sportcom

Ski acrobatique – Coupe du monde

Les deux amis partagent le podium en conclusion !

Montréal, 5 mars 2016 (Sportcom) – L’or pour Mikaël Kingsbury, le bronze pour Philippe Marquis, les deux amis ne pouvaient demander mieux que de partager le podium de l’épreuve de bosses en parallèle en cette dernière étape de la Coupe du monde présentée à Moscou, samedi, en Russie.

En tête du classement de la Coupe du monde de ski acrobatique, le roi de la montagne a aussi gagné son cinquième globe de cristal de suite. Septième samedi, Chloé Dufour-Lapointe s’est quant à elle emparée du titre féminin, terminant devant sa sœur Justine au classement général.

Une 33e victoire

En obtenant l’or sur les échafauds de Moscou, Mikaël Kingsbury a ainsi terminé la saison comme il l’a commencé, en l’emportant en finale de duels face au Français Benjamin Clavet. Si lors de l’étape initiale en Finlande, l’athlète de Deux-Montagnes avait signé la 29e victoire de sa carrière, une marque record en ski acrobatique, il compte maintenant 33 triomphes.

« Cinq victoires en huit épreuves, c’est incroyable, même presque mieux que j’aurais pu imaginer », s’est exclamé le vainqueur du jour.

Pour atteindre la finale, le skieur de 23 ans a tour à tour éliminé le Russe Maksim Mikhaylov, le Suédois Ludvig Fjallstrom et l’Américain Jeremy Cota pour atteindre la finale. Kingsbury a ensuite poursuivi sa domination en l’emportant par la marque de 20-15 sur Clavet.

« Je me sentais super bien et je n’avais aucune pression puisque je savais que j’allais gagner le globe. En plus, un événement sur les échafauds, nous n’avions jamais eu ça, alors c’était plus difficile pour les meilleurs de se démarquer. J’ai pris la compétition un duel à la fois et une fois en finale, j’ai donné tout ce que j’avais. Il fallait être constant dans les sauts et je crois que j’avais un plus gros rythme que tout le monde. C'est ce qui m’a permis de gagner », a noté le Québécois qui se réjouissait également d’avoir à nouveau pu partager le podium avec son coéquipier Philippe Marquis. « Nous avons parlé stratégie toute la semaine et c’était vraiment le fun. C’est vraiment spécial de finir encore une fois ensemble sur le podium. »

Défait par Benjamin Clavet en demi-finale, les espoirs de Philippe Marquis de retrouver son coéquipier en finale se sont éteints.  « C’était super serré et c’était probablement mon duel le plus important de la saison parce que celui qui gagnait s’assurait de terminer troisième au classement cumulatif de la saison. »

Il a toutefois pu monter sur le podium en remportant la petite finale aux dépens de Jeremy Cota, qui a chuté juste avant de croiser la ligne d’arrivée. « Il m’avait sur vitesse, mais moi j’avais des sauts plus difficiles. J’ai opté pour de gros sauts, mais avec moins de vitesse. Je l’ai vu tomber du coin de l’œil et j’étais quand même content, sinon j’aurais fini l’année avec une quatrième place », a ajouté le bosseur de Québec.

Chez les femmes,  la Britanno-Colombienne Andi Naude est montée sur la deuxième marche du podium, battue en finale par la Française Perrine Lafond. La médaille de bronze est allée à la Norvégienne Hedvig Wessel.

Naude est celle qui a mis fin au parcours de Chloé Dufour-Lapointe en quart de finale. Même avant que la décision des juges soit annoncée, la Montréalaise savait que sa journée était terminée. « C’est toi qui avances », a-t-elle dit à sa compatriote lorsqu’elles se sont donné une accolade. Le pointage final a confirmé son hypothèse.

Au premier tour, Dufour-Lapointe avait facilement sorti la Japonaise Ito Satuski.

« J’ai bien fait à mon premier duel, puis en quart, Andi a super bien skié », a-t-elle mentionné.

Maxime Dufour-Lapointe, 9e, Justine Dufour-Lapointe, 12e, et Audrey Robichaud, 15e, ont toutes les trois été éliminées en huitièmes de finale.

Mikaël Kingsbury et Chloé Dufour-Lapointe au cœur d’une première canadienne

En raison de leur constance, Mikaël Kingsbury et Chloé Dufour-Lapointe ont tous deux terminé en tête du classement général de la saison en bosses. C’est la première fois de l’histoire que les globes de cristal masculin et féminin sont en même temps remportés par des Canadiens dans cette discipline.

«Je suis surexcitée. Je pense que je ne le réalise pas encore. Le globe est lourd, imposant et c’est merveilleux ! C’est vraiment très significatif pour moi aujourd’hui », a raconté Chloé Dufour-Lapointe qui a devancé sa sœur Justine par 23 points, à 494 points contre 471.

« J’ai serré ma petite sœur au bas de la piste. Je sais que ça doit être un peu crève-cœur pour elle, mais nous sommes contentes pour l’une ou l’autre, nous restons soudées et nous nous comprenons. »

La skieuse est montée sur le podium à six occasions en Coupe du monde cette saison et compte une victoire, obtenue à Calgary en janvier dernier. « Le globe est un moment marquant, mais aussi l’année au complet. J’ai fait beaucoup de podiums, dont un avec mes sœurs au Canada et je pense que ça, c’était un très gros morceau », a mentionné la médaillée d’argent du triplé des sœurs Dufour-Lapointe à Val Saint-Côme.

Mikaël Kingsbury a quant à lui mis la main sur le globe de cristal pour une cinquième saison consécutive. Il obtiendra également pour une cinquième fois le gros globe de cristal remis au meneur du classement général de la Coupe du monde toutes disciplines en ski acrobatique confondues.

« Cinq globes en ligne, c’est incroyable ! Je ne sais pas si c’est un record, mais je pense que c’est moi qui en possède le plus dans notre sport », a mentionné celui qui aura maintenant une collection de 10 globes. «Je me sens dans la ligue de Lindsey Vonn. Je vais devoir commencer à en mettre un peu partout ! »

Au classement des bosses, Kingsbury (705 points) a largement devancé l’Australien Matt Graham et Benjamin Clavet, respectivement deuxième et troisième avec chacun 378 points.

« J’ai sécurisé ma victoire au Japon ce qui m’a permis d’être plus relaxe ici. J’ai hâte de revenir à la maison et de fêter ça avec ma famille et amis. »

Philippe Marquis termine quant à lui quatrième avec 348 points. « C’est un peu crève-cœur aujourd’hui parce que je gagne un podium avec une troisième place, mais j’ai perdu ma troisième place au classement cumulatif de la saison. C’est un peu décevant parce que l’an passé je l’étais et je voulais encore terminer parmi les trois meilleurs au monde. »

Le Canada a également mis la main sur la Coupe des nations.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

10 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Sept victoires qui donnent des ailes

Montréal, 10 novembre 2022 (Sportcom) – Cette saison, Mathis Beaulieu n’avait plus assez d’une seule main pour compter sa série de victoires…

Nos partenaires