11 Déc - 2022 | par Mathieu Fontaine

Ski alpin et ski para-alpin – Coupe du monde

Les jambes lourdes, Laurence St-Germain doit se contenter du 26e rang

Nouvelle

Crédit photo Alpine Canada

Montréal, 11 décembre 2022 (Sportcom) – Dans le sport comme dans la vie, il y a de bonnes et de moins bonnes journées. Celle de dimanche en est une à oublier pour la skieuse Laurence St-Germain, 26e du slalom à la Coupe du monde de Sestrières.

La Québécoise avait de grandes attentes pour son passage en Italie. Les choses ne se sont toutefois pas déroulées comme prévu pour St-Germain, qui ne s’est pas cachée pour manifester sa déception en entrevue avec Sportcom.

« Je n’ai vraiment pas skié comme je le voulais aujourd’hui. Ce n’était pas ma journée et c’est décevant dans l’ensemble », a-t-elle confié d’emblée.

Sur papier, la compétition avait tout de même bien commencé pour l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges. Mais en pratique, le constat était tout autre.

« C’était un tracé long en altitude et j’ai ressenti de la fatigue au milieu du parcours. Je sentais mes jambes lourdes, ça m’a déconcentrée et j’ai commencé à faire des erreurs. Comme c’était assez plat, c’était difficile de reprendre de la vitesse et les erreurs ont coûté cher », a expliqué celle qui a signé le 23e chrono de la première manche.

La seconde descente n’aura été guère mieux.

Malgré une approche différente, St-Germain n’a pu améliorer ses performances. Elle a glissé de trois échelons au classement final pour aboutir au 26e rang, à 4,02 secondes de la gagnante, la Suisse Wendy Holdener (1 min 56,29 s).

L’Américaine Mikaela Shiffrin (+0,47 seconde) et la Slovaque Petra Vhlova (+0,70 seconde) ont quant à elles été décorées d’argent et de bronze.

« Je pensais avoir un meilleur tracé, mais ce n’était pas le cas, a avoué la double Olympienne. C’était un parcours demandant physiquement et, encore une fois, la fatigue s’est fait ressentir. J’ai fait des erreurs et je n’ai pas pu me rattraper. »

Les prochaines semaines seront donc salutaires pour St-Germain. Elle profitera de quelques jours de repos avant de peaufiner son ski en prévision du prochain bloc de Coupes du monde de slalom, qui s’amorcera à Semmering, le 27 décembre.

« Ça va me permettre de me remettre dedans et de retrouver mon ski. Aujourd’hui, c’était juste une mauvaise journée et je ne suis pas inquiète pour la suite », a-t-elle assuré avant de poursuivre sa route vers l’Autriche.

Jusqu’à maintenant, son meilleur résultat de la saison est sa neuvième place obtenue à Levi, au mois de novembre.

Également en action dans le circuit de la Coupe du monde dimanche, Simon Fournier n’a pas été en mesure de se qualifier pour la deuxième manche sur les pentes de Val d’Isère, en France.

Le Montréalais a signé le 47e temps du passage initial, concluant à 1,61 seconde de la 30e et dernière place donnant accès à l’étape suivante.

Le Norvégien Lucas Braathen (1 min 38,14 s) l’a finalement emporté devant l’Autrichien Manuel Feller (+0,84 seconde) et le Suisse Loic Meillard (+0,98 seconde).

Une autre quatrième place pour Frédérique Turgeon

Au même moment sur le Vieux Continent, mais un peu plus à l’est, la Québécoise Frédérique Turgeon participait à un troisième slalom en autant de jours à la Coupe du monde de ski para-alpin de Saint-Moritz, en Suisse.

Comme elle l’avait fait jeudi, l’athlète de Candiac (+14,07 secondes) a terminé au quatrième rang.

Le podium est demeuré inchangé pour une troisième journée de suite en catégorie debout, alors que la Suédoise Ebba Aarsjoe (1 min 40,79 s) a terminé devant les Allemandes Anna-Maria Rieder (+4,47 secondes) et Andrea Rothfuss (+13,18 secondes).

Les athlètes se dirigeront maintenant vers l’Autriche pour prendre part à la Coupe du monde de Steinach am Brenner dès mercredi.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la…

Nos partenaires