30 Oct - 2023 | par Luc Turgeon

Water-polo - Jeux panaméricains

Les poloïstes canadiens gâchent la fête à Santiago

Nouvelle

Photo: Pepe Alvujar/Santiago 2023 vía Photosport

Santiago, 30 octobre 2023 (Sportcom) – C’est devant des gradins remplis que la formation masculine de water-polo a entamé son tournoi aux Jeux panaméricains de Santiago. Elle a affronté l’équipe locale du Chili qui, malgré l’appui des partisans, n’a pas été de taille lundi et qui a dû s’avouer vaincue 28-4.

On a fait jouer les hymnes nationaux des deux pays avant le début de la rencontre. Celui du Canada s’est fait entendre dans le silence, tandis que celui du Chili a été stoppé dans la première moitié, laissant toute la place aux nombreux spectateurs qui chantaient tous en chœur, fébriles en vue de cet affrontement initial.

Une fois la partie commencée, l’ambiance a changé du tout au tout. Les encouragements ont été plutôt rares au premier quart. Il faut dire qu’à l’exception de quelques arrêts du gardien chilien Luis Gonzalez, la foule n’a pas eu beaucoup d’occasions de célébrer. Les Canadiens ont dominé et ont pris les devants 7-0.

Ils ont vite accentué leur avance à 10-0 dès le quart suivant. Les partisans étaient alors de plus en plus nombreux à avoir leurs yeux rivés sur leur cellulaire ou à discuter entre eux, sans se soucier de l’action.

Le premier but du Chili, marqué en avantage numérique, a semblé réveiller la foule, mais pas l’équipe chilienne. Le pointage était de 14-2 en faveur du Canada à la demie, le Chili ayant profité d’un retour de lancer pour marquer avec 10 secondes à faire.

Le troisième quart s’est déroulé à sens unique et a vu les Canadiens ajouter pas moins de 9 buts au compteur, tout en blanchissant leurs adversaires. Les Chiliens ont seulement inscrit leur troisième but du duel avec un peu moins de 5 minutes à faire au quatrième engagement pour porter la marque à 25-3. Même s’ils se sont surtout montrés discrets, avec raison, les spectateurs ont célébré chaque moment fort de leur équipe favorite jusqu’à la fin.

« C’est le fun de voir qu’il y a de l’ambiance ici ! Ce n’est pas un pays qu’on voit habituellement dans les rencontres internationales de water-polo, mais c’était le fun de voir que les estrades étaient pleines » a partagé Jérémie Blanchard.

« On pensait seulement à notre performance, notre boulot à nous. On l’a bien fait ce soir et ç’a adonné qu’on a gâché leur party, mais on se concentrait sur nous-mêmes. »

L’enjeu est grand pour la formation canadienne dans la capitale chilienne, elle qui jouera son deuxième match mardi, contre Cuba. L’équipe qui décrochera une médaille d’or à l’issue de ce tournoi obtiendra du même coup son billet pour les Jeux olympiques de Paris. La dernière présence du Canada chez les hommes remonte aux Jeux de Pékin en 2008.

« On a commencé de la meilleure des façons pour se mettre en confiance. C’est le début de tournoi qu’on voulait, on y va un match à la fois. On a fait le travail et on pense déjà à Cuba, a ajouté Jérémie Côté. On est ici pour se qualifier aux Jeux olympiques. On ne vise pas l’argent, ni le bronze, on vise seulement la médaille d’or. Ce ne sera pas facile, mais on va tout faire pour atteindre cet objectif. »

Les Canadiennes gagnent d’entrée de jeu

En avant-midi, l’équipe féminine de water-polo a réussi son entrée en signant une victoire de 14-9 contre l’Argentine.

En avance 3-2 après le premier quart, les Canadiennes ont dominé le deuxième engagement et ont ajouté six buts au tableau indicateur. Leurs adversaires en ont marqué un et le pointage était de 9-3 à la demie.

Les joueuses de l’Argentine ont réduit l’écart à la reprise, mais celles du Canada ont conservé les devants jusqu’à la fin. Verica Bakoc a marqué quatre buts dans la rencontre, alors qu’Elyse Lemay-Lavoie en a inscrit trois.

Hayley McKelvey (2), Axelle Crevier (2), Serena Browne (1), Kindred Paul (1) et Emma Wright (1) ont été les autres marqueuses canadiennes.

« On était nerveuses pour ce premier match des Jeux panaméricains ! On est une jeune équipe avec plusieurs nouvelles joueuses. On aurait aimé un plus grand écart, mais on est contentes d’avoir gagné, a partagé Emma Wright. C’est une victoire importante, le premier match donne le ton pour tout le reste du tournoi. Je ne pense pas qu’on a eu notre meilleure performance, mais on va continuer de travail pour le reste des Jeux. »

Elles affronteront l’équipe cubaine mardi.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Jan - 2024 | par Luc Turgeon

Olivia Asselin marque l’histoire des X Games

Montréal, 30 janvier 2024 (Sportcom) – L’épreuve du knuckle huck s’est retrouvée au programme des skieuses acrobatiques pour une toute première fois…

Nos partenaires