11 Déc - 2022 | par Mathieu Fontaine

Patinage de vitesse sur courte piste - Coupe du monde

Les relais canadiens volent la vedette à Almaty

Nouvelle

Crédit : ISU Speed Skating

Montréal, 11 décembre 2022 (Sportcom) – Les relais canadiens ont conclu la Coupe du monde d’Almaty de la meilleure des manières, dimanche, en montant sur la plus haute marche du podium après deux courses spectaculaires. Un moment que n’est pas près d’oublier Jordan Pierre-Gilles, auteur du fait saillant de la journée.

Dans la toute dernière course de la compétition, soit le relais masculin 5000 m, Pierre-Gilles, Steven Dubois, Maxime Laoun, et Félix Roussel l’ont emporté devant les Sud-Coréens et les Japonais. Ils ont ainsi gagné une deuxième médaille d’or de suite à cette épreuve après celle de Salt Lake City, au début novembre.

La patience a été de mise pour l’équipe championne des Jeux de Pékin, qui est demeurée à l’arrière du peloton pendant la majeure partie de la course. Les choses se sont animées avec une dizaine de tours à faire quand un représentant italien a chuté.

Les Canadiens ont profité de la situation pour se positionner deuxièmes, tout juste derrière les représentants sud-coréens. Le reste de l’épreuve a laissé place à une bataille de tous les instants entre les deux pays et tout s’est joué dans le dernier virage.

Explosif, Jordan Pierre-Gilles a pris l’intérieur sur son rival Ji Won Park pour procurer la victoire au pays. « C’était vraiment un moment spécial. Le genre de moment qu’on rêve de vivre en tant que patineur », a laissé tomber le Sherbrookois quelques heures après l’exploit.

« C’était un dépassement assez serré et assez risqué, mais je savais que c’était clair pour tous les gars qu’on ne visait rien d’autre que la victoire, a-t-il poursuivi. Je n’avais qu’une chose en tête et je me sentais assez en confiance sur mes lames pour essayer ça. »

Naturellement, les célébrations ont suivi. Tant sur la patinoire qu’en bordure de celle-ci, où étaient rassemblés les entraîneurs et les autres membres de l’équipe nationale.

« J’étais exalté ! C’est pour des moments comme ça qu’on patine. Des victoires in extremis et spectaculaires ! Ça me prouve que je peux faire de grandes choses comme ça dans les moments super importants. »

  • Jordan Pierre-Gilles

Il faut dire que l’ambiance était déjà aux festivités après le triomphe de Kim Boutin, Claudia Gagnon, Courtney Sarault et Rikki Doak survenu à peine quelques minutes plus tôt au 3000 m.

Dans une autre course âprement disputée, les Canadiennes ont mené d’un bout à l’autre pour filer vers leur première victoire de la saison en Coupe du monde.

Les Néerlandaises (2es) et les Sud-Coréennes (3es) ont tenté de corser les choses davantage en fin de course, mais leurs patineuses ont chuté simultanément dans le dernier tour, laissant la porte grande ouverte aux représentantes de l’unifolié.

La Sherbrookoise Kim Boutin a du même coup obtenu sa deuxième médaille d’or du jour, après celle remportée au 500 m. Dès le départ, l’athlète de 27 ans s’est emparée des commandes et elle n’a plus jamais regardé derrière, en route vers son second triomphe de la campagne sur la distance.

Sans réponse face à la vitesse de Boutin, la Néerlandaise Suzanne Schulting et l’Américaine Kristen Santos-Griswold ont fini deuxième et troisième, dans l’ordre.

Également de cette épreuve, Danaé Blais a atteint la finale B et elle a fini huitième au classement général.

Notons que la Néo Brunswickoise Courtney Sarault a de son côté terminé deuxième au 1500 m. Elle était accompagnée en finale A par Claudia Gagnon, sixième du jour.

Expérience positive pour Pascal Dion

Du côté des hommes, Pascal Dion été le seul représentant du pays à obtenir un podium individuel dimanche avec une troisième place au 1500 m. Pour ce faire, le Montréalais a usé de stratégie en demeurant en milieu de peloton le plus longtemps possible, avant de passer à la vitesse supérieure dans les deux derniers tours.

« Depuis le début de l’année, j’essaie de gérer l’énergie dans mes courses pour en dépenser moins. C’est sûr que ça brasse un peu plus, mais ça me permet d’être capable de dépasser en fin de course. C’est ce que je voulais faire aujourd’hui », a expliqué Dion, ajoutant qu’il y aura des ajustements à apporter en prévision de ses prochaines sorties.

« J’aurais pu être un peu plus proactif et sans les petites erreurs, j’aurais pu être sur une des deux autres marches (du podium). Il faut trouver un entre-deux, une manière de ne pas trop se faire brasser en étant bien positionné. »

La fin d’épreuve aura certes été favorable au principal intéressé, mais un peu moins à son coéquipier William Dandjinou, quatrième à la ligne d’arrivée. « C’est malheureux parce qu’on se battait pour la même place, mais je pense que William était vraiment content de son résultat. Ça va lui donner un bon élan pour la suite », a indiqué Dion au sujet de celui qui en était à sa première présence dans le circuit cette année.

Aussi du 1500 m, Félix Roussel a participé à la finale B, où il s’est classé cinquième. Le tout lui a procuré le 13e rang du classement général de l’épreuve.

Mentionnons que Maxime Laoun, Steven Dubois et Jordan Pierre-Gilles ont pris part au 500 m et ils ont respectivement fini 7e, 14e et 20e.

Les membres de l’équipe canadienne de patinage de vitesse sur courte piste demeureront à Almaty et s’y entraîneront toute la semaine en prévision d’une seconde Coupe du monde prévue le week-end prochain au même endroit.

Vous pourriez aussi aimer...

9 Sep - 2023 | par Mathieu Fontaine

Terek Been : apprendre dans l’adversité

Montréal, 9 septembre 2023 (Sportcom) – Membre du quatre de couple canadien inscrit aux Championnats du monde d’aviron de Belgrade, Terek Been avait imaginé…

6 Sep - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Une douce revanche pour Alison Levine

Montréal, 6 septembre 2023 (Sportcom) – Alison Levine (BC4) avait cumulé une fiche de deux victoires et un revers en ronde préliminaire…

Nos partenaires