21 Jan - 2018 | par Sportcom

Escrime– Coupe du monde

Les représentants de l’unifolié s’inclinent à leur premier combat

Montréal, 21 janvier 2018 (Sportcom) – L’équipe masculine canadienne de fleuret, constituée des Québécois Marc-Antoine Brodeur et Maximilien Van Haaster, ainsi que de Blake Broszus et de Mikhail Sweet, a pris le 18e rang de la Coupe du monde d’escrime présentée à Paris, en France.

Le quatuor du pays a subi la défaite à son premier combat contre le Danemark par la marque de 45 à 43.

« C’était serré, mais malheureusement, je n'ai pas été très fort dans mes deux derniers relais. Nous étions en avance lors des sept premiers et ensuite, nous nous sommes fait remonter dans les deux derniers », a affirmé le Montréalais Van Haaster, auteur de 16 touches durant l’affrontement.

« Nous voulions gagner contre les Danois puisque nous avions perdu contre eux en novembre. Nous n’avons pas réussi, mais nous étions beaucoup plus proches que la dernière fois. Nous ne sommes pas satisfaits, mais nous avons quand même progressé », a-t-il conclu.

La formation américaine a remporté la compétition, suivie de l’Italie et de la France.

Les Canadiennes 13es à Cuba

Du côté de La Havane, à Cuba, l’équipe canadienne féminine a fini en 13e place à l’épreuve par épée.

Les Québécoises Malinka Hoppe et Maryline Plante de même que Leonora Mackinnon et Ka Yan Sze ont perdu à leur premier affrontement 45-38 face aux Françaises dans le tableau des 32.

Dans les matchs de classement, la Roumanie a eu raison du pays par la marque de 45-30. Le Canada a ensuite connu sa première victoire de 41-32 contre l’Espagne et a poursuivi sur sa lancée en battant la Suisse 45-41 pour le 13e échelon.

La Corée du Sud a mis la main sur l’or alors que la Russie et la Chine sont respectivement reparties avec l’argent et le bronze.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Linda Morais sera Olympienne !

Montréal, 11 mai 2024 (Sportcom) – Triple médaillée aux Championnats du monde depuis le début de sa carrière, Linda Morais n’a jamais…

Nos partenaires