12 Jan - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond – Coupe du monde

Le baptême de feu de Liliane Gagnon

Nouvelle

Montréal, 12 janvier 2023 (Sportcom) – Grâce à son excellent début de saison dans le circuit Nor-Am, Liliane Gagnon a eu la chance de faire ses débuts en Coupe du monde en décembre, en plus de participer au Tour de ski. Une expérience qui donnera un coup d’accélérateur dans sa jeune carrière.

Au début du mois de décembre, Gagnon a participé à la Coupe Nor-Am à Silver Star, en Colombie-Britannique où elle a terminé première au classement, lui permettant du même coup de participer au Tour de ski. Une occasion rêvée pour la jeune athlète de 20 ans.

« Un de mes objectifs cette saison était de participer à quelques courses en Coupe du monde, mais je ne m’attendais pas du tout à être capable de le faire aussi tôt dans la campagne. J’ai un peu hésité, mais finalement, je ne pouvais pas cracher sur cette opportunité. »

Gagnon a donc pu vivre son baptême en Coupe du monde à Davos, en Suisse le 17décembre dernier où elle a bien failli participer aux quarts de finale de l’épreuve de sprint libre elle qui a terminé au 32e échelon des qualifications.

« À Davos, je voyais ça comme une préparation pour le Tour de ski, pour m’habituer un peu au circuit des Coupes du monde. Mais on s’entend : ça demeure une Coupe du monde et je n’ai pas voulu prendre ça à la légère. Ça n’a pas été si mal pour une première et j’en retire un bon apprentissage. »

Au Tour de ski, Gagnon a pu prendre part aux quatre premières épreuves disputées à Val Müstair et Oberstdorf. La préparation était au rendez-vous et malgré l’importance des enjeux, la Québécoise n’a pas été impressionnée et elle a profité de chaque instant pour garnir son coffre à outils.

« L’altitude a été un gros défi à Val Müstair. J’ai eu de la difficulté à aller chercher mon deuxième souffle, mais j’ai connu de meilleurs moments à la deuxième journée lors de la course en classique où j’ai pu skier un peu plus à la hauteur de mes attentes. »

Gagnon, qui avoue avoir une petite préférence pour les courses en style libre, a finalement connu sa meilleure journée au Tour de ski le 4 janvier à Oberstdorf lors de la poursuite 20 kilomètres en classique où elle a terminé 44e, tout juste devant sa compatriote Dahria Beatty.

« Je suis extrêmement contente de mes résultats à Oberstdorf. Mon objectif ultime en participant au Tour de ski était d’acquérir de l’expérience et j’ai été capable de le faire. En plus, je pense avoir bien skié et c’est un gros bonus. Je ne retire que du positif de toute cette expérience. »

Le soutien des coéquipiers olympiens

Liliane Gagnon a eu la chance de participer au Tour de ski en compagnie de coéquipiers ayant beaucoup d’expérience en Coupes du monde. Katherine Stewart-Jones et Antoine Cyr ont tous les deux été bien heureux de pouvoir la côtoyer dans ces moments spéciaux et ils ont même été impressionnés par le sang-froid de leur jeune coéquipière.

« Je suis vraiment impressionnée par ce qu’elle a démontré. À Oberstdorf, elle a prouvé qu’elle avait bel et bien sa place dans le circuit. Elle était l’une des plus jeunes au Tour de ski, mais ça n’a pas paru. Elle est bien meilleure que moi à son âge et en plus, elle amène une belle énergie à l’équipe », s’est réjouie Stewart-Jones.

« Liliane est devenue une petite sœur pour moi au fil du temps. C’était tellement le fun de l’avoir dans l’équipe pendant la Coupe du monde. Elle a super bien fait au début du Tour et je pense qu’elle a énormément de potentiel », a de son côté mentionné Cyr.

La principale intéressée avoue également s’être sentie énormément appuyée par tous ses coéquipiers lors de son séjour au Tour de ski où elle qui a pu profiter des précieux conseils des Olympiens qui l’entouraient.

« Katherine et Dahria Beatty ont été extraordinaires pour m’encadrer au tout début. Elles ont pu me coacher dans cette aventure. Je connais extrêmement bien Antoine également et il a pu me préparer de la bonne façon avant le début du Tour. »

Une autre qui s’est réjouie des débuts de Liliane Gagnon en Coupe du monde est la nouvelle retraitée Cendrine Browne qui a vu grandir Gagnon dans les dernières années au Centre national d’entraînement Pierre-Harvey. Browne a également suivi attentivement le début de saison de Gagnon à titre de coordonnatrice au soutien des athlètes chez Ski de fond Québec.

« Elle s’est tellement améliorée dans la dernière année. J’étais présente à Silver Star en début de saison et j’ai vu une fille remplie de confiance avec une technique hors pair. Liliane est toujours positive et souriante. Je pense qu’elle sera un atout pour l’équipe canadienne dans les Coupes du monde », a indiqué Browne.

« Cette expérience-là va lui être tellement bénéfique pour la suite de sa saison, mais aussi pour le reste de sa carrière. Étant exposée à la Coupe du monde, elle a certainement compris des choses qu’elle ne peut pas comprendre en restant seulement au Canada. Je suis persuadée que la fin de sa saison sera excitante », a-t-elle ajouté.

D’ailleurs, cette fin de saison ne sera pas de tout repos pour Liliane Gagnon qui s’est déjà fixé plusieurs objectifs bien précis. Une compétition à Prince Georges, dans le circuit Nor-Am, qui se tiendra du 18 au 21 janvier, sera décisive pour la fin de la saison de la Québécoise.

« À Prince George, je pourrais me qualifier non seulement pour les Championnats du monde juniors de Whistler, mais j’aimerais aussi pouvoir obtenir mon billet pour les Championnats du monde seniors. Si je l’emporte encore, je pourrais une fois de plus participer à quelques courses en Coupe du monde d’ici la fin de la saison. Les trois épreuves de Prince George seront importantes et je compte bien y faire bonne figure », a-t-elle conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Jan - 2023 | par Mathieu Laberge

Antoine Cyr comble ses grosses attentes

Montréal, 29 janvier 2023 (Sportcom) – « J’ai de grosses attentes et on verra comment ça va aller », avait mentionné le fondeur Antoine…

Nos partenaires