8 Oct - 2022 | par Mathieu Fontaine

Volleyball – Championnat du monde

Malgré l’élimination, les Canadiennes lancent un message clair au mondial de volleyball

Nouvelle

Volleyball World

Montréal, 8 octobre 2022 (Sportcom) – L’équipe féminine canadienne est passée près, bien près de percer le top-8 et de causer la surprise au Championnat du monde de volleyball. Résumé d’une semaine haute en rebondissements à Lodz, en Pologne.

Avec une victoire de 3-1 contre la Thaïlande mardi, suivie d’une défaite de 3-0 contre la puissante Turquie 24 heures plus tard, tous les espoirs étaient permis dans le clan de l’unifolié, qui visait une place au tour suivant.

Le plus gros test demeurait cependant à venir contre les Polonaises, vendredi, avec à l’enjeu la quatrième place du groupe F, dernier rang donnant accès à l’objectif. Les Canadiennes ont répondu à l’appel en début de rencontre et elles tenaient leurs adversaires dans les câbles avec une avance de 2-1 (18-25, 25-19 et 25-16).

Mais c’est à ce moment que le vent a tourné.

Peu à peu, l’équipe hôte a profité de l’énergie de la foule pour reprendre le rythme et, éventuellement, remporter les deux dernières manches (25-23 et 15-5), filant du même coup avec l’importante victoire. « Ç’a été difficile, surtout au cinquième set » a lancé Vicky Savard au sujet de cette défaite crève-cœur, lors d’une entrevue téléphonique avec Sportcom.

« On y croyait vraiment, on voulait gagner, mais on a perdu le momentum au mauvais moment et après ça, on n’a jamais été capables de revenir. C’était frustrant et décevant à la fois, parce qu’on était vraiment près du but. »

Mathématiquement, la troupe de Shannon Winzer, qui comptait aussi Kim Robitaille parmi ses rangs, avait besoin d’un véritable miracle samedi pour espérer passer au tour suivant. Mais elle avait tout de même une motivation pour son dernier match contre sa rivale et championne de la conférence NORCECA, la République dominicaine.

« C’est toujours un challenge de jouer contre la République dominicaine et on voulait finir sur une bonne note, a poursuivi Savard. On savait qu’on pouvait aller chercher des points importants pour le classement mondial contre un bon adversaire, alors on a profité de quelques heures de repos pour chasser l’amertume et revenir sur de bonnes bases en vue du dernier match. »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la nuit aura été bénéfique pour les Canadiennes qui, en dépit d’un lent départ, sont parvenues à tirer leur épingle du jeu pour l’emporter en cinq manches de 18-25, 25-23, 17-25, 25-27 et 15-7.

« On a été patientes et on n’a jamais paniqué. On était en contrôle et on pouvait dicter le rythme dans le set ultime, contrairement à la veille. On a rapidement appris et ç’a porté fruit pour ce dernier match. C’était bien de pouvoir finir notre tournoi dans le plaisir ! » a analysé la volleyeuse de Val-des-Monts.

Au final, cette cinquième victoire en neuf sorties n’a pas été suffisante pour provoquer le miracle espéré. Elle a toutefois mis un point d’exclamation sur une quinzaine inspirante pour le Canada, qui s’est assuré de conclure parmi le top-10 du classement qui sera déterminé au terme des dernières rencontres de la seconde phase prévues dimanche.

Et, au-delà des chiffres, la performance canadienne aura pour effet d’attiser sa flamme encore davantage en vue du processus de qualification qui mènera les différentes nations jusqu’aux Jeux olympiques de Paris 2024.

« On a prouvé qu’on avait l’étoffe pour vaincre les bonnes formations et que le Canada est une force mondiale en devenir. Les autres équipes ne peuvent plus nous prendre à la légère et on est là pour se battre pour une place olympique. On a travaillé très fort dans les derniers mois et on voudra reprendre là où on a laissé l’été prochain », a conclu Vicky Savard.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Fév - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe poursuit sa lancée

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – Déjà médaillée au 200 m quatre nages et au 100 m brasse aux Séries mondiales de…

Nos partenaires