29 Jan - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Escrime – Grand Prix

Malinka Hoppe Montanaro, un retour attendu avec impatience

Nouvelle

Montréal, 29 janvier 2024 (Sportcom) – Trois Québécoises étaient de la partie lundi, en escrime, au Grand Prix d’épée, à Doha, au Qatar. Malinka Hoppe Montanaro est la seule du lot à être sortie de la phase des poules, se frayant un chemin jusqu’au tableau préliminaire des 64.

À son dernier duel de la journée, Hoppe Montanaro s’est inclinée dans un duel âprement disputé face à l’Italienne Sara Maria Kowalczyk par la marque de 15-13

« J’étais très confiante avant ce duel, même si je sais qu’il n’y a jamais de matchs faciles. J’ai pris les devants par deux touches à un certain moment, mais c’était très serré et on s’analysait beaucoup. J’ai un peu craqué vers la fin. J’ai déclenché certaines attaques quand ce n’était pas le moment et elle en a profité pour reprendre l’avance. Je suis déçue, mais il y a énormément de positifs à en tirer », a raconté la Québécoise en entrevue avec Sportcom.

Hoppe Montanaro termine le Grand Prix au 77e échelon.

Plus tôt dans la journée, Hoppe Montanaro avait obtenu son billet pour le tableau préliminaire des 128 grâce à sa fiche de quatre victoires et deux défaites en poule. Dans cette phase, elle a vaincu l’Australienne Emily Principe, la Vénézuélienne Lizzie Asis, l’Espagnole Sara Fernandez Calleja et la Britannique Katrina Smith Taylor.

« J’avais de très bonnes sensations en poule, ça se passait plutôt bien, mais j’ai fait deux défaites. Une fiche de 4-2, ce n’est pas catastrophique, même si c’est sûr que je voudrais toujours tout gagner en poule pour éviter le tableau des 128 », a indiqué Hoppe Montanaro.

La Québécoise a ensuite eu rendez-vous avec l’Américaine Amanda Pirkowski qu’elle a réussi à vaincre par la marque de 15-10 afin de passer au tour suivant face à Kowalczyk.

« Je perdais 0-2 en début de match et ensuite j’ai réussi à marquer cinq points de suite pour prendre le contrôle. J’ai continué à creuser l’écart jusqu’à la fin du match pour gagner. »

Quant aux autres Québécoises en action, Marie-Frédérique Millette et Alexanne Verret ont remis des fiches identiques de deux victoires et quatre défaites. Elles n’ont pas été en mesure de passer au tour suivant et terminent respectivement 156e et 158e.

À l’écart de la compétition pendant près d’un an après s’être déchiré un ligament croisé antérieur, Malinka Hoppe Montanaro a dû prendre son mal en patience avant d’effectuer son retour en compétition. Maintenant que ces ennuis sont derrière elle, l’athlète de 30 ans est prête à reprendre là où elle avait laissé avant cette blessure.

« J’ai été très patiente et vraiment bien entourée. Je me suis fait opérer en juillet 2022 et j’ai repris tranquillement l’entraînement en demeurant assise, ça m’a permis de travailler sur de nouvelles choses, d’améliorer mon jeu de mains et de renforcir mon genou. Ç’a quand même été une période assez difficile », a-t-elle expliqué.

« Depuis septembre, je suis vraiment de retour à 100% avec mon nouveau genou. Il y a du positif depuis ce retour. J’étais craintive au début, mais maintenant tout va bien. Pour la suite, je veux continuer de m’améliorer et c’est certain qu’à la prochaine compétition, je vais viser un meilleur résultat qu’ici, à Doha. Je dois demeurer patiente sur la piste, j’ai énormément travaillé là-dessus dernièrement, je dois canaliser ces pulsions si je veux bien faire les choses », a ajouté Hoppe Montanaro.

La Québécoise aura la chance de mettre tout ça en œuvre dès les 9 et 10 février à l’occasion de la Coupe du monde d’épée, à Barcelone, en Espagne.

Vous pourriez aussi aimer...

3 Fév - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe poursuit sa lancée

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – Déjà médaillée au 200 m quatre nages et au 100 m brasse aux Séries mondiales de…

5 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Entre la jeunesse et la sagesse

Montréal, 5 février 2024 (Sportcom) – Elles n’en sont qu’à leurs débuts ensemble sur la scène internationale, sauf que la complicité et…

Nos partenaires