6 Fév - 2016 | par Émilie Bouchard Labonté

Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Marianne St-Gelais et Charles Hamelin en or à Dresde

Montréal, 6 février 2016 (Sportcom) – Les patineurs de vitesse courte piste Charles Hamelin et  Marianne St-Gelais ont tous les deux remporté la médaille d’or lors de leur finale respective de 1000 mètres, samedi, à la Coupe du monde de Dresde, en Allemagne. Charle Cournoyer a accompagné son coéquipier sur le podium en raflant le bronze.

Dans une finale serrée, Charles Hamelin l’a emporté grâce à une avance de 0,066 seconde sur le Russe Semen Elistratov. Charle Cournoyer a de son côté accusé un retard de 0,112 seconde sur son coéquipier.

« Je suis très content de ma course. J’avais beaucoup de vitesse. En demi-finale avec Charlo et Sasha, c’était le fun à faire vu qu’on était trois Canadiens. Puis, en finale, on a été en avant une bonne partie de la course, mais Elistratov a réussi à faire de bons dépassements pour se retrouver en deuxième place », a raconté le médaillé d’or.

Après avoir pris les devants avec cinq tours à faire, Hamelin a résisté aux tentatives de dépassement d’Elistratov pour conserver la tête jusqu’à la ligne d’arrivée.

« Avec trois tours à faire, je me suis souvenu de faire attention à ne pas me faire dépasser par l’intérieur. C’est principalement là en fin de course qu’il se retrouve et il essaie de faire des dépassements inattendus. Quand j’ai senti que c’était le bon moment, je me suis retrouvé à sa place à l’intérieur et j’ai réussi à lui enlever la médaille d’or! » a ajouté avec enthousiasme Hamelin.

Charle Cournoyer, qui a mené la course pendant les quatre premiers tours, a vu Hamelin, puis Elistratov se faufiler devant lui. « Je voulais me tenir en avant de peloton et tout gérer ainsi, mais quand j’ai été dépassé, j’ai attendu que le Russe tente un dépassement sur Charles étant donné que la course était plutôt rapide », a expliqué le Bouchervillois qui s’est finalement contenté du troisième rang. « J’ai fait une bonne course avec quelques erreurs sur lesquelles je vais pouvoir apprendre et m’améliorer! »

Celui qui a remporté sa quatrième médaille individuelle de la saison en Coupe du monde ne cache pas qu’il aurait aimé finir plus haut au classement. « C’est sûr que j’aurais aimé monter sur une marche plus haute, mais c’était des patineurs de haut calibre. Je suis content de m’être mesuré à eux. »

« Une course que je devais gagner! »

Chez les femmes, Marianne St-Gelais a mené d’un bout l’autre la finale pour mettre la main sur la médaille d’or. La Chinoise Jiaying Tao et la Hongroise Petra Jaszapati ont complété le podium.

« C’est une course que je devais gagner! Je me sentais confortable en avant même si mes jambes n’étaient pas fraîches », a raconté la patineuse de Saint-Félicien qui a du même coup remporté sa huitième médaille de la saison en Coupe du monde dans une épreuve individuelle.

Sa journée a bien failli se terminer en quart de finale où elle a été victime d’une chute après s’être prise dans les lames de la Coréenne Jihyun Choi, mais la Québécoise a finalement été avancée en demi-finale par les juges. « J’ai été avancée pour aucune raison! » a expliqué St-Gelais, étonnée par leur décision.

Un coup de chance qui a propulsé l’athlète de 26 ans vers la médaille d’or. « Je devais leur prouver que leur avancement valait le coup! »

St-Gelais n’était pas la seule représentante du pays dans la finale du 1000 mètres. Sa compatriote britanno-colombienne Jamie MacDonald a toutefois été pénalisée et a terminé cinquième.

Valérie Maltais, de Saguenay, a pour sa part remporté la finale B pour obtenir le sixième rang.

Harris-Gauthier quatrième

Au 1500 mètres,  Namasthée Harris-Gauthier a terminé au pied du podium après avoir pris le quatrième rang de la finale féminine. C’est la Britannique Elise Christie qui a été la première à rallier la ligne d’arrivée de la finale A, devant les Coréennes Minjeong Choi et Kim Alang, respectivement deuxième et troisième.

« Je suis un peu déçue d’avoir été si près du podium. J’aurais voulu rivaliser un peu plus avec les trois premières, mais je prends de l’expérience. La prochaine fois, peut-être que ça ira mieux! » a raconté la Montréalaise qui a néanmoins signé son meilleur résultat dans une épreuve individuelle en Coupe du monde.

« Je suis sur une pente ascendante », s’est-elle réjouie.

Également en action à cette épreuve, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, a fini troisième de la finale B et a pris le neuvième rang du classement final. Éliminée en demi-finale, la Bouchervilloise Audrey Phaneuf s’est quant à elle classée 16e.

Impliqué dans une chute alors qu’il restait à peine plus d’un tour à la finale masculine,  François Hamelin a été pénalisé et a été relégué au cinquième échelon.

Deuxième de la finale B, Samuel Girard, de Ferland-et-Boileau, a conclu au huitième échelon.

Une deuxième course de 1500 mètres de même que le 500 mètres seront au programme de la journée de dimanche, qui se conclura avec les finales de relais.

Vous pourriez aussi aimer...

30 Sep - 2022 | par Sportcom

Les Canadiens ramènent l’argent à la maison

Montréal, 30 septembre 2022 (Sportcom) – Les parahockeyeurs canadiens avaient rendez-vous avec leurs éternels rivaux américains vendredi en grande finale de la…

Nos partenaires