26 Jan - 2019 | par Valerie Daraiche

Ski alpin – Coupe du monde

Marie-Michèle Gagnon devra trouver un juste milieu

Nouvelle

Montréal, 26 janvier 2019 (Sportcom) – « Aujourd’hui, c’était vraiment un désastre! » a affirmé Marie-Michèle Gagnon après sa course de super-G, à la Coupe du monde de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Même si la skieuse québécoise a terminé 34e de l’épreuve, elle n’était pas du tout satisfaite de la façon dont elle a skié.

« J’ai trop attaqué en ligne droite et rendue à la porte où Valérie est sortie du parcours, j’étais tellement en retard, ça n’avait même pas de sens. J’ai fait vraiment plein d’erreurs, je n’ai pas skié intelligemment. Mon attitude était vraiment mieux, mais je dois trouver le juste milieu entre attaquer et donner de la place pour pouvoir bouger », a-t-elle fait savoir.

Gagnon, de Lac-Etchemin, en avait assez des tops-20. Celle qui espérait plutôt faire sa place parmi les 10 meilleures a changé drastiquement sa façon d’aborder le parcours.

« J’ai fait beaucoup de tops-20 ces derniers temps et j’étais tannée, je voulais faire mieux que ça. En entrainement, ça allait vraiment bien et j’ai vraiment fait un pas dans la bonne direction, alors j’avais hâte et j’étais confiante pour la course d’aujourd’hui », a commenté la Québécoise qui a pris le 34e rang avec un chrono de 1 min 22,94 s.

« C’est mon attitude dans les dernières courses qui a fait que je ne faisais pas mieux que des tops-20. J’étais trop relax et trop ronde. J’essayais trop de skier intelligemment et je n’attaquais pas assez. Aujourd’hui, j’ai fait tout le contraire et maintenant, c’est une bataille pour trouver le juste milieu. »

Sa coéquipière Valérie Grenier n’a quant à elle pas été en mesure de terminer la course.

« Le parcours était un peu difficile. Les conditions étaient belles et la neige était dure, sans être trop glacée, mais il y avait beaucoup de petites bosses et quelques portes étaient difficiles », a expliqué Gagnon.

« Valérie a fait la même chose que moi, nous sommes toutes les deux arrivées dans une section et nous avons coupé trop court à une porte, donc nous avons payé pendant plusieurs portes et Valérie est juste sortie et a en manqué une ».

L’Autrichienne Nicole Schmidhofer (1 min 19,98 s) a remporté l’épreuve avec une avance de 0,23 seconde sur l’Italienne Sofia Goggia. La Suisse Lara Gut-Behrami (+0,45 seconde) a été la médaillée de bronze.

Vous pourriez aussi aimer...

29 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Amélie Kretz ne voulait rien regretter

Montréal, 29 avril 2024 (Sportcom) – Blessée deux fois au cours de la dernière année, Amélie Kretz ne voulait pas avoir de…

Nos partenaires