14 Avr - 2024 | par Sportcom

Hockey sur glace – Championnat du monde

Marie-Philip Poulin se lève et les Canadiennes sont championnes du monde

Nouvelle

Montréal, 14 avril 2024 (Sportcom) – Marie-Philip Poulin a fait honneur à son surnom de « Captain Clutch » lors de la finale du Championnat du monde féminin de hockey à Utica, aux États-Unis. Celle qui n’avait pas trouvé le fond du filet depuis le début du tournoi a marqué deux buts importants dimanche, aidant son équipe à l’emporter 6-5 en prolongation face à leurs éternelles rivales américaines.

Si le duel entre les deux équipes en avait été un particulièrement défensif en ronde préliminaire, l’attaque a été à l’honneur lors de la finale présentée devant une salle comble au Adirondack Bank Center.

Le pointage était de 5 à 5 après les 60 minutes règlementaires et ce sont les Canadiennes qui ont eu les meilleures chances de marquer en prolongation. Poulin a d’abord raté la cible en échappée avant que la gardienne américaine Aerin Frankel ne frustre Sarah Fillier sur un tir sur réception.

La troupe de Troy Ryan a profité d’un avantage numérique quelques instants plus tard et c’est l’Albertaine Danielle Serdachny qui a tranché le débat en marquant sur un retour de lancer d’Erin Ambrose.

« Câline ! Le tournoi n’a pas toujours été comme on le voulait, mais de voir toutes les filles excitées après le match, ça me rend vraiment heureuse. On a eu quelques chances en prolongation, mais de finalement être capable de la mettre dedans, ça fait du bien. Ç’a été un match très intense des deux côtés », a commenté Poulin au micro de RDS après la victoire.

Dès le début de la rencontre, les deux équipes se sont échangé les devants. Poulin a marqué son deuxième but du match en milieu de troisième période en se faisant insistante devant la cage de Frankel afin de donner les devants 5-4 à son pays. Elle a été nommée joueuse du match chez les Canadiennes.

« Je pense que j’ai vieilli de trois ans pendant la troisième période. Marie-Philip est exceptionnelle, c’est une leader incroyable. On avait les larmes aux yeux quand elle a marqué parce qu’elle le méritait tellement. Il y a une belle fierté au sein de ce groupe », a mentionné Gina Kingsbury, directrice générale de l’équipe canadienne, en entrevue avec RDS.

Emily Clark, Julia Gosling et Erin Ambrose ont été les autres marqueuses du clan canadien.

De son côté, Ann-Renée Desbiens a bloqué 19 des 24 tirs dirigés vers elle. Avec cette victoire, la 20e de sa carrière au mondial féminin, l’athlète de La Malbaie est devenue la gardienne canadienne la plus victorieuse de l’histoire de l’événement.

« Je pense que c’est le match le plus fou de ma carrière. Je suis contente d’aller chercher l’or pour le Canada, particulièrement en prolongation. On bat les États-Unis, quand elles sont à la maison, je pense que ç’a été un bon spectacle », a ajouté Desbiens, toujours au micro de RDS.

Les Américaines avaient remporté le Championnat du monde l’an dernier à Brampton, en Ontario, alors que les Canadiennes avaient été championnes lors des deux éditions précédentes.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Simone Boilard anime le spectacle

Montréal, 18 mai 2024 (Sportcom) – Simone Boilard (Uno-X Mobility) s’est démarquée samedi lors de la troisième et avant-dernière étape du Tour…

Nos partenaires