19 Juin - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Aviron – Coupe du monde

Marilou Duvernay-Tardif et Shannon Kennedy, un duo au potentiel prometteur

Nouvelle

Montréal, 19 juin 2022 (Sportcom) – La Québécoise Marilou Duvernay-Tardif et sa partenaire Shannon Kennedy en étaient toutes les deux à une première expérience à une Coupe du monde senior cette fin de semaine à Poznan, en Pologne. La deuxième place obtenue en finale B du deux de couple est venue confirmer au duo que l’avenir s’annonce très intéressant.

Duvernay-Tardif et Kennedy forment une équipe depuis seulement trois semaines. La chimie s’installe tranquillement entre les deux athlètes qui ont pu participer à quatre courses ensemble au cours des trois derniers jours seulement.

« Il reste du travail à faire, mais on est contentes de notre performance comme point de départ. On est très positives, le niveau international est relevé, mais on travaille vraiment bien ensemble. Nos techniques sont un peu différentes, donc on doit trouver un juste milieu pour mieux se compléter », a indiqué Duvernay-Tardif en entrevue avec Sportcom.

À leur première course vendredi, les Canadiennes ont terminé au quatrième rang de leur vague des qualifications et ont dû passer par le repêchage pour mériter leur place en demi-finale. Elles ont répondu positivement au défi en se classant au deuxième rang de cette course, 0,18 seconde derrière les Japonaises.

« C’était un peu décevant en qualification, parce qu’on ne veut jamais avoir à passer par le repêchage. On a toutefois pris ça de manière positive en ayant la chance de continuer à prendre de l’expérience grâce à une course supplémentaire. Tout s’est bien passé au repêchage, c’est le fun d’être aux avant-postes, peu importe l’enjeu de la course. On a conservé un bon rythme, c’était excellent pour notre confiance », a indiqué la Québécoise.

En demi-finale, les représentantes de l’unifolié ont terminé sixième et se sont alors classées pour la finale B. Un résultat un peu décevant pour elles qui ont toutefois su voir le bon côté des choses, une fois de plus.

« C’est sûr qu’on ne rame jamais pour se rendre en finale B. Ce n’était pas nécessairement une mauvaise course, mais on était un peu sous la cadence imposée par les autres et c’est difficile de remonter ensuite. On a bien terminé la course même si on n’était pas dans le coup. On continue à travailler fort et à voir le positif. »

Du positif, il y en a eu dimanche lors de la finale B. Duvernay-Tardif et Kennedy se sont classées au deuxième rang après avoir effectué une remontée lors de la deuxième partie du parcours. La formation Pays-Bas 2 a été la seule à devancer celle du Canada. Une belle manière de clôturer une première compétition internationale pour les deux rameuses.

« Le résultat est positif, mais on est encore plus fières de la manière dont on s’est comportées pendant la course. Ça nous donne des bases solides pour les prochains événements. On a dû batailler fort avec les Japonaises qui étaient tout juste à côté de nous. On s’est concentrées sur notre performance et ç’a été quelque chose de payant », a conclu Duvernay-Tardif.

La compétition de deux de couple a été remportée par la formation Pays-Bas 1 qui s’est imposée en finale A devant l’Irlande et l’équipe États-Unis 1.

Duvernay-Tardif et Kennedy se dirigeront maintenant du côté de l’Italie pour un camp de préparation et seront de retour en compétition le 8 juillet lors de la Coupe du monde de Lucerne, en Suisse.

De son côté, Gabrielle Smith et ses coéquipières de quatre de pointe Alexis Cronk, Cassidy Deane et Morgan Rosts ont terminé au quatrième rang de la finale B après avoir pris le sixième échelon en demi-finale la veille.

La finale B a été remportée par la formation chinoise alors que la finale A a été l’affaire des Australiennes.

Vous pourriez aussi aimer...

24 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Nouveau format, nouveaux défis

Montréal, 24 novembre 2022 (Sportcom) – En entamant ce cycle olympique, les trampolinistes ont dû apprivoiser un nouveau système de pointage aux…

22 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Innover au grand air

Forcés de s’entraîner à l’extérieur, Maxime Deschamps et Deanna Stellato-Dudek ont inventé une nouvelle figure durant la pandémie. Montréal, 22 novembre 2022…

Nos partenaires