4 Fév - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski acrobatique (sauts) – Coupe du monde

Une stratégie payante pour Marion Thénault

Nouvelle

Montréal, 4 février 2023 (Sportcom) – C’est avec les bras dans les airs et un sourire au visage que Marion Thénault est montée sur la deuxième marche du podium à la Coupe du monde de ski acrobatique (sauts) à Deer Valley, en Utah, grâce à une note de 97,99, le meilleur pointage de sa carrière.

Dès la première finale, Marion Thénault a mis en œuvre une stratégie qui avait été payante au Relais il y a deux semaines : y aller avec l’un de ses meilleurs sauts dès la première finale. Le plan de match a été exécuté à la perfection et la Québécoise a reçu la meilleure note lors de cette ronde.

« J’étais vraiment contente de la note que j’ai reçue ! La stratégie a été payante d’utiliser mes deux sauts les plus difficiles lors des finales. Je me suis qualifiée pour la super finale en force et ça me motive de faire d’aussi gros sauts, je n’aurais pas pu faire mieux ! » s’est-elle réjouie, en entrevue avec Sportcom.

Une fois en super finale, Thénault était la dernière à s’élancer. L’Australienne Danielle Scott venait d’exécuter un saut sans faute qui avait anéanti les chances de médailles d’or de Thénault. Pas question de s’apitoyer sur son sort pour la skieuse de 22 ans qui est revenue en force pour s’offrir la médaille d’argent, avec une autre note de 97,99.

« Je savais que c’était techniquement impossible de rejoindre le pointage de Danielle Scott, mais je voulais quand même y aller le tout pour le tout et je termine avec la médaille d’argent. J’étais un peu nerveuse, mais j’ai été capable d’utiliser ce stress-là à mon avantage », a ajouté Marion Thénault.

La Chinoise Fanyu Kong a accompagné Scott et Thénault sur le podium.

Flavie Aumond était l’autre représentante de la Belle Province en première finale où elle a terminé neuvième.

Du côté masculin, Alexandre Duchaine et Anthony Noël ont tous les deux réussi à se classer dans le top-10 lors de la première finale. Duchaine a terminé septième, alors que Noël a obtenu le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde avec une 10e place.

Victor Primeau a raté les finales par moins de 10 points, se classant 15e lors des qualifications. Ses coéquipiers Nicolas Martineau (25e), Pierre-Olivier Côté (28e) et Miha Fontaine (30e) ont également vu leur journée de travail se conclure en qualification.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

Nos partenaires