3 Déc - 2023 | par Luc Turgeon

Ski acrobatique (sauts) – Coupe du monde

Marion Thénault surmonte ses doutes et l’emporte à Ruka

Nouvelle

Montréal, 3 décembre 2023 (Sportcom) – Médaillée d’or à Ruka, en Finlande, la skieuse acrobatique Marion Thénault n’aura eu besoin que d’une seule Coupe du monde pour s’emparer du maillot jaune de meneuse aux épreuves de sauts.

La Québécoise n’avait encore jamais entamé une saison en remportant une médaille d’or et dimanche, elle a dominé la grande finale pour y parvenir.

Elle était montée sur la deuxième marche du podium à Ruka l’an dernier, tout juste derrière l’Australienne Danielle Scott. Les deux rivales ont simplement échangé leur place cette fois-ci, alors que la Kazakhe Zhanbota Aldabergenova a conservé sa troisième place.

« C’est quand même cool de commencer avec le maillot jaune. Ça met de la pression, mais c’est une pression que je veux avoir ! » a partagé Marion Thénault à Sportcom avec le sourire dans la voix.

La semaine d’entraînement qui a précédé l’événement ne s’est pas déroulée comme l’aurait souhaité la médaillée d’or en Finlande. Le vent a compliqué la tâche des athlètes dans leurs sauts et a semé le doute dans l’esprit de la Sherbrookoise en vue de cette première Coupe du monde du calendrier.

« Je n’ai pas atterri autant que je le voulais et ça m’a joué dans la tête, a-t-elle précisé. J’ai commencé à avoir plus de misère à me faire confiance en entrant en compétition. […] Je sais que si je réussis mes sauts, je peux gagner, mais je doutais d’en être capable. Je sais qu’ils sont en moi, il faut juste que je les trouve. »

Il faut croire que ses manœuvres n’étaient pas cachées bien loin. Thénault a fini en tête des qualifications en début de journée, puis Danielle Scott l’a provisoirement devancée lors de la première finale.

Une fois arrivée en grande finale, elle a atterri son back full double full à la perfection pour récolter 99,05 points. Dernière à s’élancer, Scott n’a pas réussi à détrôner Thénault et a cumulé 88,47 points. Zhanbota Aldabergenova a obtenu 77,43 points et la médaille de bronze.

« J’ai réalisé que même si je doutais, j’étais capable ! Je vais mettre ça dans ma banque d’expérience. Je suis capable de gagner, no matter what ! » a mentionné la Québécoise, très heureuse du résultat final.

Il s’agit de sa troisième victoire en Coupe du monde après celle d’Almaty en 2021 et celle signée au Relais l’an dernier. Elle totalise huit médailles au total.

« Après mon dernier saut, j’avais fait mon travail. J’avais réussi le saut que je suis capable de faire et c’est vraiment de ça dont j’étais contente. J’étais soulagée d’être passée à travers mes doutes. J’avais fait mon meilleur pointage et je savais que ça allait être un défi pour Danielle Scott de me battre. »

La Québécoise Charlie Fontaine a aussi accédé à la première finale dimanche et a conclu en 11e place. Alexandra Montminy s’est quant à elle classée 22e des qualifications.

À l’épreuve masculine, Lewis Irving a été le seul Canadien à atteindre la grande finale. Victime d’une chute à son ultime saut, il a conclu sa journée au sixième rang (72,12).

Le Chinois Qi Guangpu a raflé l’or grâce à ses 119,91 points, devant le Suisse Pirmin Werner (119,00) et l’Ukrainien Dmytro Kotovskyi (117,00).

De son côté, Alexandre Duchaine a terminé huitième de la première finale.

Alec Haineault (13e), Victor Primeau (14e), Émile Nadeau (18e) et Miha Fontaine (20e) ont tous été stoppés aux qualifications.

La prochaine Coupe du monde des sauts sera disputée à Changchun, en Chine, les 16 et 17 décembre. Une première épreuve par équipe sera notamment présentée.

Vous pourriez aussi aimer...

13 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une médaille d’or historique pour le Canada

Montréal, 13 février 2024 (Sportcom) – Les fondeurs canadiens ont animé le spectacle de brillante façon, la semaine dernière, aux Championnats du…

Nos partenaires