25 Août - 2018 | par Audrey Clement-Robert

Paracanoë-kayak de vitesse – Championnats du monde

Mathieu St-Pierre satisfait de son passage aux mondiaux

Nouvelle

Montréal, 25 août 2018 (Sportcom) – Mathieu St-Pierre a conclu en septième place du VL2 200 m, samedi, aux Championnats du monde de paracanoë-kayak de vitesse présentés à Montemor-o-Velho, au Portugal.

Le Shawiniganais de 30 ans a fait un temps de 56,606 s, soit un retard de 2,290 secondes sur le vainqueur, le Brésilien Igor Tofalini (54,316 s). Un autre représentant du Brésil a récolté l’argent. Luis Silva a franchi la ligne d’arrivée à 0,595 seconde de son compatriote. L’Italien Marius Ciustea (+0,930 seconde) a quant à lui complété le trio de tête.

« C’est une belle expérience, les gars sont très forts et super l’fun. Je suis très content de m’être rendu ici et je sais maintenant sur quoi travailler. J’étais bloqué à 57 secondes pendant tout l’été. C’est 1 seconde de mieux que ce que je fais normalement, a dit le para-athlète, quatrième de cette épreuve à la Coupe du monde de Szeged en mai. Pour gagner, je dois viser les 55 et 54 secondes. Peut-être que l’an prochain j’y arriverai. À 2 secondes du premier, tout est possible. C’est deux ou trois coups de pagaies de plus et moins de petites erreurs techniques. »

Mercredi, dans sa vague de qualification, il a pris le septième rang avec un chrono de 1 min 13,745 s. Seuls les trois premiers de cette étape accédaient directement à la finale. Il a donc passé en demi-finale où il a terminé deuxième en 1 min 1,278 s, tout juste derrière le Polonais Jakub Tokarz (1 min 0,768 s).

« J’ai beaucoup à apprendre, ce n’est pas du canot outrigger de long parcours. Je ne suis pas habitué à faire 200 mètres. C’était une grosse année d’adaptation. L’embarcation que j’ai à la maison, il n’y en a pas vraiment en Europe, alors nous ne savions pas trop quel bateau prendre. Nous avons choisi un nouveau modèle plus rapide et performant parce qu’il y en aura éventuellement au Québec. Comme je n’étais pas à l’aise avec ma hanche croche de presque deux pouces en raison de mes récentes opérations, nous avons moulé le siège à mes fesses », a conclu St-Pierre, qui a perdu l’usage de ses jambes lors d’un accident de travail en forêt en 2015.

D'ici la mi-septembre, il lui reste encore sur son calendrier les Championnats canadiens de vitesse à Sherbrooke et les Championnats panaméricains en Nouvelle-Écosse.

Vous pourriez aussi aimer...

11 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Une avant-dernière étape avant Paris

Montréal, 11 mai 2024 (Sportcom) – En finissant septième de la finale du 200 m VL2 des Championnats du monde de paracanoë, Mathieu…

Nos partenaires