11 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Paracanoë et canoë-kayak de vitesse – Championnats du monde et Coupe du monde

Une avant-dernière étape avant Paris

Nouvelle

Photo: Canoë kayak Canada

Montréal, 11 mai 2024 (Sportcom) – En finissant septième de la finale du 200 m VL2 des Championnats du monde de paracanoë, Mathieu St-Pierre a assuré une place pour le Canada à cette épreuve aux Jeux paralympiques de Paris. Samedi, à Szeged, en Hongrie, l’athlète de Shawinigan a profité de sa première compétition internationale en 2024 pour se rapprocher un peu plus d’une deuxième présence aux Jeux.

L’an dernier aux mondiaux, il avait raté d’un rang une place pour le pays à Paris.

Les Brésiliens Fernando Rufino de Paulo (50,59 s) et Igor Alex Tofalini (+0,61 s) ont réalisé le doublé pour devancer l’Américain Steven Haxton (+2,30). St-Pierre a parcouru la distance en 54,80 secondes, à 4,21 secondes du médaillé d’or.

« Les gars (les Brésiliens), ils sont une coche au-dessus et leurs bras sont gros comme ma tête ! Ils sont vraiment forts. Je ne dis pas qu’il est impossible de les battre, mais après ces deux-là, c’est une compétition pour la troisième place. »

« C’était quand même serré entre la quatrième et la neuvième place et je suis vraiment content du résultat. Nous étions surtout ici pour avoir une place pour les Jeux et c’est mission accomplie ! » a poursuivi l’athlète de 36 ans.

Au-delà de son classement, le Québécois s’est dit satisfait d’avoir mieux géré les vents de côté que dans le passé. Il voudra maintenant gagner un peu plus de puissance dans les semaines à venir, tout en poursuivant son entraînement à Shawinigan et à Trois-Rivières, ce qui lui permettra de passer plus de temps avec sa conjointe et leur fille de 10 mois.

St-Pierre pourra officialiser sa place parisienne aux sélections canadiennes olympiques et paralympiques qui auront lieu à Montréal, à la fin juin.

Sophia Jensen et Julia Lilley Osende quatrièmes

Parallèlement à ces Championnats du monde, une Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse est disputée au même endroit.

Sophia Jensen, de Chelsea, et sa coéquipière néo-écossaise Julia Lilley Osende ont conclu la finale du C2 500 m au quatrième rang, épreuve où leurs compatriotes Sloan Mackenzie et Katie Vincent (1 min 53,12 s) sont montées sur la deuxième marche du podium. Les Chinoises Xu Shixiao et Sun Mengya (1 min 51,49 s) ont devancé le premier bateau canadien de 1,63 seconde.

Jensen et Lilley Osende ont raté la médaille de bronze de 23 centièmes de secondes, médaille remportée par les Espagnoles Antia Jacome et Maria Cobera. Les Canadiennes avaient terminé premières de leur vague des qualifications pour passer directement en finale A.

En finale A du K4 500 m masculin, Nicholas Matveev, Pierre-Luc Poulin, Laurent Lavigne et Simon McTavish ont enregistré le neuvième meilleur temps (1 min 20,52 s), finissant ainsi à 2,02 s du quatuor gagnant, celui de l’Allemagne.

Poulin a aussi pagayé en finale B du K1 500 m où il s’est imposé grâce à son temps de 1 min 38,33 s, soit 15 centièmes de seconde plus rapide que le Serbe Bojan Zdelar.

Aucun Québécois ne sera en action dimanche.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

11 Mai - 2024 | par Mathieu Laberge

Linda Morais sera Olympienne !

Montréal, 11 mai 2024 (Sportcom) – Triple médaillée aux Championnats du monde depuis le début de sa carrière, Linda Morais n’a jamais…

Nos partenaires