18 Mar - 2022 | par Mathieu Laberge

Ski acrobatique – Coupe du monde (bosses)

Mikaël Kingsbury encore numéro un pour son 19e Globe

Nouvelle

Twitter, FIS

Montréal, 18 mars 2022 (Sportcom) – C’était sa 73e victoire dans le circuit de la Coupe du monde, sauf que celle-là, elle lui a fait un peu plus plaisir que d’autres. Vendredi, Mikaël Kingsbury a excellé dans ce qu’il fait de mieux : descendre un parcours de ski de bosses et être à son meilleur lorsque la pression est à son maximum.

L’athlète de Deux-Montagnes était le dernier à s’élancer en super finale de l’épreuve de Megève (France) et les pointages qu’il devait battre étaient élevés : 86,23 points pour le Japonais Ikuma Horishima et 85,13 pour le Suédois et champion olympique en titre, Walter Wallberg. Et Kingsbury l’a fait avec ses 86,27 points.

Cette victoire lui assure le Globe de cristal des épreuves en simple. Après ce qui est le 19e Globe de sa carrière, il s’est déjà assuré de celui du cumulatif (simple et parallèle) et il voudra s’emparer de celui des bosses en parallèle samedi.

« Je vais vous présenter le petit nouveau », a lancé d’entrée de jeu le bosseur en visioconférence en montrant son Globe de cristal à la caméra. « Je le voulais vraiment beaucoup ! C’était vraiment spécial de me retrouver en haut du parcours et de savoir que mon principal rival (Horishima) était premier avec 12 points (d’avance au classement). Aux Jeux olympiques, s’il y a certaines personnes qui me reprochent de ne pas avoir assez poussé. Là, j’ai fait tout le contraire. »

Pour lui, l’écart avec ses compétiteurs importe peu. C’est la victoire qui compte.

« En 2017, j’ai déjà gagné une course par 0,01 point. Aujourd’hui, c’était serré, mais en fin de compte, je m’en fous un peu du pointage. L’important, c’est que lorsque mon score sort, c’est que ce soit écrit numéro un. »

Kingsbury a descendu la piste à pleine vitesse pour aller chercher un maximum de points (20). Le multiple champion du monde a levé les bras dès qu’il a franchi la ligne d’arrivée. Il ne connaissait pas encore la couleur de sa médaille, mais il savait qu’il était clairement dans le coup pour celle d’or.

« C’est la saison la plus difficile de ma carrière et de loin. Ikuma (Horishima) n’a pas manqué un podium et j’ai été capable d’aller chercher le Globe de cristal. Je suis fier de ce que j’ai fait c’est probablement le plus grand rival que j’ai jamais eu dans ma carrière. Quand tu bats un gars qui ne rate pas de podium, il faut que tu gagnes beaucoup. »

Kingsbury avait également dominé la première finale où les Québécois Alexandre Lavoie (77,31) et Gabriel Dufresne (72,89) avaient fini 14e et 15e, ce qui a été leur classement final.

Justine Dufour-Lapointe mise sur la vitesse

Justine Dufour-Lapointe a profité de sa dernière course en simple pour obtenir le meilleur résultat de la saison, une cinquième place, grâce à son pointage de 80,72.

« Ça me fait tellement du bien de sortir mon meilleur ski ! C’est ça qui est le fun et c’est tellement moi : cette compétitrice qui a le feu dans les yeux et qui se laisse aller », a avancé celle qui prenait part à sa première Coupe du monde depuis les Jeux olympiques de Pékin.

« J’ai pu skier sans penser. […] Ce soir, je vais dormir avec le sourire et je sens que j’ai encore du gaz. »

La Québécoise a réussi une belle descente tout en jouant de prudence dans la manœuvre simple de son saut renversé du haut, ce qui lui a ensuite permis de gagner de la vitesse en milieu de parcours, tout en demeurant bien stable.

« Quand j’étais jeune, j’ai commencé en Coupe du monde et j’étais toujours dans les plus rapides. Et là, de retrouver la jeune Justine dans ses vieilles bottines, ça me fait vraiment plaisir. Énormément. »

La double médaillée olympique avoue ne pas savoir de quelle façon elle aurait pu davantage obtenir la faveur des juges.

« C’est chaud, j’aurais aimé faire un podium, mais il reste qu’aujourd’hui, c’est mon meilleur résultat de l’année. Je le prends à bras ouverts et je suis extrêmement contente de ma performance. »

La Française Perrine Laffont (86,86) a fait plaisir aux spectateurs en remportant l’épreuve. Elle a devancé l’Australienne Jakara Anthony (86,43) et la Japonaise Anri Kawamura (82,54).

Chloé Dufour-Lapointe (77,19) a pour sa part fini au 12e rang après avoir vu son parcours s’arrêter en première finale.

La saison de la Coupe du monde des bosses se conclura samedi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

31 Mai - 2024 | par Sportcom

Aurélie Rivard au pied du podium

Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Aurélie Rivard (S10) s’est qualifiée pour une deuxième finale en deux jours aux Séries mondiales de…

8 Juin - 2024 | par Mathieu Laberge

Derek Gee désormais sur le podium virtuel

Montréal, 8 juin 2024 (Sportcom) – Victorieux pour une deuxième journée de suite, le Slovène Primoz Roglic (BORA – hansgrohe) a accentué…

16 Juin - 2024 | par India Lafond

Sept Québécois en action à Val di Sole

Montréal, 16 juin 2024 (Sportcom) – Ce dimanche, sept représentants de la Belle Province étaient en action sur la piste de Val…

Nos partenaires