20 Jan - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski acrobatique (bosses) – Coupe du monde

Le roi des bosses récupère sa couronne

Nouvelle

Val Saint-Côme, 20 janvier 2024 (Sportcom) – Mikaël Kingsbury n’était clairement pas satisfait de sa 13e place de la veille lors de l’épreuve individuelle à la Coupe du monde de ski acrobatique de Val Saint-Côme. Le Québécois voulait tourner la page rapidement, et il a été en mesure de le faire de brillante façon samedi, remportant la médaille d’or à l’épreuve de bosses en parallèle.

« Je suis vraiment content d’avoir rebondi. C’est satisfaisant de bien faire à la maison. Quand je me suis couché hier (vendredi), je savais que ça allait être une grosse journée et que ça allait être difficile. Je suis content d’être passé à travers. C’est tellement un beau week-end à Val Saint-Côme », s’est réjoui Kingsbury, quelques minutes après sa victoire.

En finale, Kingsbury était opposé au Suédois Filip Gravenfors, médaillé de bronze vendredi. La course a été âprement disputée alors que la vitesse de Gravenfors lui a permis de franchir la ligne d’arrivée 0,65 seconde devant le Québécois.

C’est toutefois la technique qui a fait la différence en faveur de Kingsbury qui l’a emporté 19-16 au pointage.

« Je n’ai pas encore vu la vidéo, mais quand je suis atterri en bas, je l’ai vu faire une erreur. Il faut se rappeler que les virages comptent pour 60% du score. Quand je reste propre, ma qualité de ski est supérieure. Filip a 19 ans et il est un excellent skieur très agressif. Je suis content, ce n’est pas une piste qui m’avantage, alors que de me rendre jusqu’au bout, c’est vraiment satisfaisant », a ajouté le vainqueur du jour.

Kingsbury avait auparavant vaincu le Japonais Shima Kawaoka, son compatriote Louis-David Chalifoux, le Japonais Takuya Shimakawa et l’Australien Matt Graham avant de croiser le fer avec Gravenfors en finale.

Le Québécois s’est d’ailleurs payé une petite frousse lors de la demi-finale face à Graham lorsqu’il a bien failli chuter. Kingsbury a été capable de se replacer assez rapidement pour éviter la catastrophe et filer vers la finale.

Dans le duel pour la médaille de bronze, le Français Benjamin Cavet a chuté avant le premier saut et s’est retrouvé dans la piste de son adversaire Matt Graham. Ce dernier n’a pu l’éviter et il a atterri directement sur Cavet. Une scène qui a énormément inquiété Mikaël Kingsbury, quelques instants seulement avant la grande finale.

« Je lui ai parlé un peu, son dossard est déchiré, c’était épeurant. Il est correct, mais c’est dangereux. C’est la période de la journée où j’ai été le plus stressé. Ça m’a fait peur, tu peux te déchirer un ligament croisé antérieur ou te fracturer des vertèbres, mais ça, ce sont les accidents les plus dangereux parce que nos skis sont tellement coupants », a partagé Kingsbury.

Les huitièmes de finale ont été difficiles pour les Québécois alors que Chalifoux (15e), Julien Viel (10e) et Elliot Vaillancourt (9e) y ont tous été éliminés.

Gabriel Dufresne a de son côté vu sa journée de travail prendre fin en seizième de finale alors qu’il était opposé à son compatriote Elliot Vaillancourt. Les deux Québécois sont tombés l’un après l’autre à la mi-parcours et en chutant, Dufresne a franchi le milieu de la piste, entraînant automatiquement sa disqualification.

Le skieur de Val Saint-Côme avait eu raison de l’Australien Oliver Logan au tour précédent.

De leur côté, Joey Dubuc et Charles Beaulieu ont été freinés dès la première ronde de la journée.

Une confiance renouvelée

Après une victoire au premier tour face à la Suédoise Moa Gustafson, Lauriane Desmarais-Gilbert avait la lourde tâche de se retrouver face à Olivia Giaccio au tour suivant. La Québécoise a talonné l’Américaine jusqu’à la toute fin de la course, mais Giaccio a finalement eu raison de Desmarais-Gilbert, en route vers la troisième marche du podium.

La deuxième 12e place en deux jours de Desmarais-Gilbert lui redonne une bonne dose de confiance pour la suite de la saison.

« Honnêtement, je suis contente de ma journée et de mon week-end. Olivia est très rapide et forte, j’ai eu un duel très serré contre elle et ça me rend fière. Je veux donner le meilleur de moi et pousser au maximum pour la déstabiliser. En général, j’ai de la difficulté avec ma vitesse, donc ça me rend fière d’avoir été aussi proche d’elle », a mentionné Laurianne Desmarais-Gilbert.

Giaccio a également été la tombeuse d’Ashley Koehler au premier tour. Après une légère perte d’équilibre après le premier saut, Koehler n’a pas pu récupérer et n’a pas été en mesure de compléter le parcours.

L’Australienne Jakara Anthony a réussi le doublé à Val Saint-Côme en s’imposant en finale samedi face à l’Américaine Jaelin Kauf. Anthony a triomphé huit fois en neuf départs depuis le début de la saison.

Le circuit des Coupes du monde se déplace maintenant en Nouvelle-Angleterre alors que Waterville, au New Hampshire, sera le théâtre de la prochaine épreuve vendredi, le 26 janvier.

Vous pourriez aussi aimer...

12 Juil - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une autre troisième place pour Pascal Ackermann

Montréal, 12 juillet 2024 (Sportcom) – L’Allemand Pascal Ackerman, coéquipier des Québécois Hugo Houle et Guillaume Boivin chez Israel – Premier Tech,…

Nos partenaires