28 Fév - 2016 | par Alexandra Piche

Ski acrobatique – Coupe du monde

Mikaël Kingsbury défend son titre

Montréal, 28 février 2016 (Sportcom) – Médaillé d’argent à l’épreuve individuelle présentée samedi, Mikaël Kingsbury a retrouvé le goût de la victoire dimanche, remportant la Coupe du monde de bosses en parallèle de Tazawako. Il a du même coup défendu son titre acquis l’an dernier sur la piste japonaise. Chez les femmes, Audrey Robichaud et Chloé Dufour-Lapointe sont aussi montées sur le podium pour la deuxième fois du week-end.

En finale, Mikaël Kingsbury s’est imposé face à l’Américain Thomas Rowley. En demi-finales, l’athlète de Deux-Montagnes avait dominé le Français Benjamin Cavet qui s’est finalement emparé de la médaille de bronze.

« Je suis vraiment content de retrouver la plus haute marche du podium. Ça n’a pas été facile pour moi. J’avais un tirage assez difficile aujourd’hui, mais ma deuxième place d’hier était un peu amère. Je voulais vraiment gagner. Je suis quand même content de n’importe quel podium, mais je suis heureux d’avoir rebondi et gagné les duels. Je voulais prouver que je ne porte pas le maillot jaune pour rien », a confié celui qui détient le record du plus grand nombre de victoires en Coupe du monde.

Le bosseur québécois a aussi eu la chance de prendre sa revanche sur l’Américain Bradley Wilson, le seul à l’avoir devancé à la compétition individuelle samedi. Kingsbury avait déclaré après coup qu’il aurait pu pousser plus fort pour vaincre le représentant des États-Unis, ce qu’il a réussi à faire lors de son duel de quarts de finale.

« C’était un duel super rapide, probablement l’un des plus difficiles de la journée. J’ai réussi à gagner ça, donc ça m’a donné beaucoup de confiance pour la suite. Je skiais super bien, très rapidement et sans faire d’erreur. »

Grâce à cette victoire, sa quatrième de la saison, le roi de la montagne a confirmé sa place au sommet du classement de la Coupe du monde de bosses même s’il reste toujours une épreuve au calendrier. Il trône en tête avec ses 605 points, devant l’Australien Matt Graham qui affiche un total de 378 points.

Kingsbury domine aussi le classement général de la Coupe du monde de ski acrobatique.

Philippe Marquis, de Québec, s’est frappé au jeune Benjamin Cavet en quarts de finale et a pris le septième rang. Laurent Dumais, neuvième, a pour sa part été éliminé en huitièmes de finale.

Le Britanno-Colombien Brenden Kelly a terminé 30e et Simon Lemieux s’est glissé au 32e rang. Ce week-end, l’athlète de Repentigny disputait ses deux premières épreuves de Coupe du monde après une absence de plus d’un an en raison d’une blessure au genou gauche.

Prise deux pour Audrey Robichaud et Chloé Dufour-Lapointe!

Les deux athlètes québécoises qui ont partagé le podium de la compétition individuelle samedi ont refait le coup dimanche, en inversant les rôles. Audrey Robichaud a remporté la médaille d’argent devant sa compatriote Chloé Dufour-Lapointe, décorée de bronze.

Robichaud a été défaite par la Suissesse Deborah Scanzio en grande finale. Le Japon a souri à l’athlète de Québec qui y a décroché ses deux premières médailles de la saison sur le circuit de la Coupe du monde. La vétérane de l’équipe canadienne avait raté le début de la campagne en raison d’une entorse à la cheville gauche.

« C’était une autre belle journée, un autre podium. Je suis super contente de mes descentes. Je ne pourrais pas demander mieux! J’ai été très constante durant mes entraînements et mes duels. Je suis un peu déçue de la façon dont j’ai skié contre Deborah, parce que je n’ai pas fait ma meilleure descente, mais elle s’est vraiment battue jusqu’à la fin. »

En petite finale, Chloé Dufour-Lapointe a quant à elle eu le dessus sur la Kazakhe Yulia Galysheva. Ce deuxième podium en deux jours a permis à la Montréalaise de devancer sa sœur Justine de quelques points au classement de la Coupe du monde. Le globe de cristal 2015-2016 se retrouvera certainement chez les Dufour-Lapointe, mais il faudra attendre la dernière épreuve de la saison pour savoir laquelle de Chloé ou Justine le ramènera à la maison.

« C’était vraiment une belle journée, a commenté Chloé Dufour-Lapointe. Les conditions étaient plutôt printanières, je dirais. Je suis vraiment contente de ma performance. J’ai poussé les limites. Je suis restée dans mon plan qui était de regarder simplement devant moi et d’arriver le plus vite possible en bas, sans regarder la personne à côté de moi. »

La jeune Alex-Anne Gagnon a été stoppée en quarts de finale par sa coéquipière Audrey Robichaud, se classant sixième. En huitièmes de finale, la bosseuse de Terrebonne a sorti Justine Dufour-Lapointe du tableau pour la deuxième fois de la saison. Les deux athlètes s’étaient affrontées en duels à Ruka, en Finlande, et Gagnon avait été déclarée gagnante.

Maxime Dufour-Lapointe a terminé 17e, alors que la Britanno-Colombienne Andi Naude a pris le 12e rang.

La dernière étape de la Coupe du monde de bosses aura lieu à Moscou, en Russie, samedi prochain.

Vous pourriez aussi aimer...

31 Juil - 2022 | par Sportcom

En rafale (Jeux du Commonwealth)

Haltérophilie – Les deux Darsigny médaillés de bronze Un total de 196 kg a permis à Tali Darsigny de décrocher une médaille…

Nos partenaires