15 Juil - 2023 | par Sportcom

Natation artistique et plongeon – Championnats du monde

Mondiaux : Audrey Lamothe signe un sommet personnel d’entrée de jeu

Une nageuse artistique canadienne en action.

Antoine Saito

Montréal, 15 juillet 2023 (Sportcom) – Audrey Lamothe n’a pas mis de temps à se signaler aux Championnats du monde des sports aquatiques qui s’amorçaient officiellement samedi, à Fukuoka, au Japon. Qualifiée pour la finale du solo technique, la Québécoise a obtenu le meilleur résultat de sa carrière à des mondiaux seniors en terminant sixième de l’épreuve.

La nageuse artistique de 18 ans a une fois de plus démontré qu’elle appartient à l’élite mondiale de sa discipline en obtenant un pointage de 216,4351 pour sa prestation lors de la séance ultime qui a couronné la Japonaise Yukiko Inui.

Cette dernière a conservé son titre de championne du monde grâce à ses 276,5717 points, devançant dans l’ordre l’Autrichienne Vasiliki Alexandri (264,4200) et l’Espagnole Iris Tio Casas (254,2100).

Lamothe a quant à elle profité de l’occasion pour améliorer sa marque de 214,9417, qui lui avait aussi valu le sixième rang des préliminaires plus tôt cette semaine, en plus d’élever la barre en vue de ses prochaines sorties. La quadruple médaillée en Coupe du monde cette saison s’était classée dixième de cette épreuve à Budapest, en Hongrie, lors des Championnats du monde 2022.

La Montréalaise aura une nouvelle chance de briller dès lundi, à l’occasion de la ronde préliminaire du solo libre. Une place parmi le top-12 lui permettrait d’atteindre la finale qui aura lieu mercredi.

Pour leur part, Laurianne ImbeauRaphaëlle PlanteKiara Quieti et Florence Tremblay ont fait partie de la formation canadienne qui présentait une première routine acrobatique un peu plus tôt samedi. Les représentantes de l’unifolié (203,6600) ont fini sixièmes des préliminaires et pourront batailler pour un podium lundi.

De son côté, la Québécoise d’adoption Scarlett Finn a fait équipe avec Kenzie Priddell en duo technique vendredi. Leur note de 192,0200 n’a pas été suffisante pour terminer parmi les 12 meilleurs duos invités à la finale prévue dimanche. Elles pointent en 18e place du classement de l’épreuve.

Pamela Ware amorce les mondiaux avec le sourire

Les plongeurs étaient aussi en action samedi, alors que trois finales étaient présentées. Pamela Ware a obtenu le meilleur résultat canadien du jour en terminant au pied du podium au tremplin d’un mètre avec un total de 284,40 points.

Une performance au-delà des attentes pour celle qui n’avait pas pris part à cette épreuve au niveau international depuis près de 10 ans.

« Au départ, je n’étais pas censée y participer, mais je suis très contente de l’avoir fait. Je n’avais pas fait le 1 m à l’international depuis 2014 et, honnêtement, je n’avais pas beaucoup d’attentes. Je voulais juste m’amuser, bien plonger et c’est ce que j’ai fait. Je suis vraiment fière de moi ! » a commenté Ware, qui n’est passée qu’à 0,65 point d’une médaille de bronze en ouverture des mondiaux.

Après de longues minutes d’attente en bordure de la piscine, la double Olympienne a vu sa bonne amie Aranza Vazquez Montano, du Mexique, réaliser un cinquième et dernier plongeon bon pour porter sa récolte totale à 285,05 points.

« J’étais super fière de moi et super fière d’elle, surtout que c’est sa première médaille internationale ! a lancé Ware. Le but était d’avoir une bonne journée aujourd’hui (samedi) et de plonger avec le sourire. Maintenant, je veux garder la même approche pour le reste de la compétition. »

Lin Shan (318,60) et Li Yajle (306,35) ont signé le doublé pour la Chine lors de cette finale.

Seul autre athlète du Québec inscrit à une épreuve samedi, Nathan Zsombor-Murray a uni ses forces à celles de l’Ottavienne Kate Miler au 10 m synchro. Le tandem canadien (290,43) a finalement pris le cinquième rang d’une séance des plus relevées, remportée par les plongeurs chinois (339,54).

« On voulait faire tomber la pression de début de compétition et on voyait le tout comme une pratique. C’est une expérience d’apprentissage pour nous deux et c’est très bon pour Kate qui en était à une première expérience aux mondiaux seniors », a analysé l’athlète de Pointe-Claire, qui voit grand pour la suite.

« Je sais qu’un podium était possible parce qu’on a ce qu’il faut pour y accéder, mais je demeure satisfait et on se tourne vers les prochaines épreuves ! »

Les Championnats du monde de Fukuoka reprendront dimanche, journée qui marquera l’entrée en scène de Caeli McKay (10 m synchro), d’Eric Brown (10 km en eau libre) et de l’équipe féminine canadienne de water-polo qui affrontera la Hongrie pour commencer son tournoi.

Vous pourriez aussi aimer...

1 Juin - 2024 | par Sportcom

Tess Routliffe l’emporte au 50 m brasse

Montréal, 1er juin 2024 (Sportcom) – Tess Routliffe (SB7) a remporté la médaille d’or samedi au 50 m brasse aux Séries mondiales…

31 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Jacqueline Simoneau se couvre d’or à la maison

Le Canada mérite l’argent à l’épreuve technique par équipe Montréal, 31 mai 2024 (Sportcom) – Après sa médaille d’or aux Championnats du…

8 Juin - 2024 | par Mathieu Laberge

Derek Gee désormais sur le podium virtuel

Montréal, 8 juin 2024 (Sportcom) – Victorieux pour une deuxième journée de suite, le Slovène Primoz Roglic (BORA – hansgrohe) a accentué…

Nos partenaires