3 Avr - 2022 | par Mathieu Fontaine

Paranatation – Séries mondiales

Nicolas-Guy Turbide apprend dans la douleur

Nouvelle

Comité paralympique canadien

Montréal, 3 avril 2022 (Sportcom) – Nicolas-Guy Turbide (S13) a conclu les Séries mondiales de paranation de Berlin en prenant le sixième rang de la finale multiclasse au 100 m dos, dimanche. Le Québécois a ainsi complété un week-end certes chargé, mais formateur en vue des compétitions à venir au cours de l’été.

Turbide a tout misé sur son départ lors de sa course ultime, mais il n’a pu maintenir le rythme jusqu’à la fin de l’épreuve. Il a franchi la distance en 1 min 1,21 s, deuxième derrière le Néerlandais Thomas van Wanrooij (1 min 0,16 s), également de la catégorie S13.

Ce dernier a été décoré de bronze au terme de cette course où le classement final était déterminé selon un calcul prenant en compte les chronos et les classifications de handicap de chaque participant. Vainqueur au 50 m libre la veille, Rogier Dorsman (S11), aussi des Pays-Bas, a de nouveau été couronné dimanche, tandis que le Tchèque Arnost Petracek (S4) a complété le podium.

« Aujourd’hui, ma stratégie était de partir le plus fort possible et d’y aller le tout pour le tout dans les premiers instants de la course. J’ai fait un meilleur temps en qualifications (1 min 0,74 s) qu’en finale, mais je suis quand même satisfait en général », a lancé d’entrée de jeu Turbide en entrevue avec Sportcom.

Spécialiste au dos et médaillé d’argent sur 100 m aux Jeux paralympiques de Tokyo, le nageur de Québec a dû composer avec des douleurs au dos, entre autres reliées à une hernie discale, au cours des trois dernières années. Dimanche encore, il a avoué avoir été incommodé.

« C’est une blessure récurrente et je suis limité physiquement, surtout quand je nage au dos. Ça fait longtemps que ça traîne et il y a toujours de la douleur dans le bas du dos. Heureusement, je peux compter sur le soutien de mon équipe qui m’a aidé à continuer malgré tout », a-t-il expliqué.

Il y a toutefois du positif à retenir pour Turbide, qui pourra bâtir sur son passage dans la capitale allemande pour mieux se préparer et s’adapter lors ses prochaines compétitions. Une chose est certaine, il en faudra davantage pour décourager celui qui vise des participations aux Championnats du monde et aux Jeux du Commonwealth cet été.

« Encore une fois, j’ai appris beaucoup de choses qui me seront utiles au niveau sportif. Je prendrai quelques jours de repos à mon retour et, ensuite, je pourrai retourner à la piscine pour discuter avec mon équipe et pour trouver des façons différentes de m’entraîner. Éventuellement, c’est peut-être ce qui me permettra de compétitionner à mon maximum et de bien faire dans mes courses futures », a-t-il conclu.

Vous pourriez aussi aimer...

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un second top-10 sur lequel bâtir

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais souhaite gravir les échelons au 3000 m cette saison. Voyant déjà une amélioration en…

26 Nov - 2022 | par Sportcom

En rafale

Ski alpin – Sorties difficiles pour Grenier et Bennett   Prise deux pour les skieuses Valérie Grenier et Sarah Bennett qui ont…

Nos partenaires