10 Avr - 2022 | par Mathieu Fontaine

Cyclisme sur route – Amstel Gold Race et Tour de Turquie

Olivia Baril 22e et loin d’être rassasiée

Nouvelle

Facebook

Montréal, 10 avril 2022 (Sportcom) – Les courses se suivent et se ressemblent pour Olivia Baril. Dimanche, la Québécoise a poursuivi son bon début de saison en prenant le 22e rang de l’Amstel Gold Race, aux Pays-Bas. Forte du meilleur résultat de son équipe, Valcar – Travel & Service, la cycliste dit en vouloir encore plus.

La course s’est déroulée à vive allure sur le parcours plat de 129 kilomètres. Les différentes formations participantes ont bataillé ferme pour rouler aux avant-postes, dans le but de se préparer pour une fin d’épreuve explosive.

Après avoir vu plusieurs concurrentes lancer des attaques infructueuses, Marta Cavalli (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) a appuyé sur l’accélérateur, laissant ses rivales sans réponse dans les deux derniers kilomètres du parcours.

L’Italienne a ainsi filé seule vers la victoire à Valkenburg, terminant quatre secondes devant ses plus proches poursuivantes. La Néerlandaise Demi Vollering (SD Worx) a remporté le sprint pour la deuxième place, suivie de l’Allemande Liane Lippert (DSM).

Non loin derrière, Olivia Baril a franchi la ligne d’arrivée en compagnie d’une vingtaine de coureuses qui ont accusé 29 secondes de retard sur la gagnante.

« C’était une course difficile du début à la fin et il n’y a pas eu de temps morts. Les équipes ont été très agressives et le bon positionnement était la clé pour avoir du succès aujourd’hui (dimanche) », a analysé l’athlète de Rouyn-Noranda en entrevue avec Sportcom.

La dernière portion de l’épreuve a d’ailleurs donné du fil à retordre à Baril et ses coéquipières, qui n’ont pu maintenir un rang favorable pour répondre aux attaques et demeurer dans la course pour la victoire.

« Malheureusement, je n’étais pas toujours bien placée et ça m’a coûté beaucoup d’énergie dans le final, a avoué l’athlète de 24 ans. C’est sûr que nous aurions aimé avoir un meilleur résultat dans l’équipe, mais on apprend toujours et on pourra certainement se reprendre bientôt. »

Également en action sur les routes néerlandaises, Magdeleine Vallières-Mill (EF Education-TIBCO-SVB) a connu une sortie difficile, concluant en 90e place, à plus de 10 minutes de Cavalli.

« Il y a des jours où on n’est pas à notre meilleur et c’était une de ces journées ! J’ai essayé de prendre une échappée au tout début mais j’ai brûlé beaucoup de cartouches. Ensuite, j’ai essayé de placer des filles de mon équipe et je me suis retrouvée en arrière du peloton, car je n’avais pas les jambes pour revenir », a commenté la Sherbrookoise de 20 ans.

Bon départ pour Zukowsky

De son côté, Nickolas Zukowsky (Human Powered Health) était de la première étape du Tour de Turquie disputée sur 202 kilomètres, dimanche.

Le cycliste de Sainte-Lucie-des-Laurentides a bien amorcé cette compétition prévue pour huit étapes en se classant 16e d’entrée de jeu.

Il a bouclé la journée dans le peloton de tête, mené par l’Australien Caleb Ewan (Lotto Soudal). Ce dernier l’a emporté au sprint en devançant le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) et son compatriote Kaden Groves (BikeExchange – Jayco).

La deuxième étape s’étirera sur 156 kilomètres et mènera les coureurs à Alaçati, lundi.

Vous pourriez aussi aimer...

16 Juin - 2024 | par India Lafond

Sept Québécois en action à Val di Sole

Montréal, 16 juin 2024 (Sportcom) – Ce dimanche, sept représentants de la Belle Province étaient en action sur la piste de Val…

Nos partenaires