17 Avr - 2024 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Flèche wallonne (femmes)

« J’ai essayé de faire de mon mieux et cela a donné une 12e place » – Olivia Baril

Nouvelle

Cxcling

Montréal, 17 avril 2024 (Sportcom) – Olivia Baril (Movistar) était bien positionnée au début de la montée finale de la Flèche wallonne, mais à la fin, ce sont les jambes qui ont parlé. Mercredi en Belgique, la cycliste de Rouyn-Noranda a été décrochée aux environs de la moitié de la terrible ascension du Mur de Huy pour ensuite être la 12e à rallier l’arrivée.

La Polonaise et deuxième du récent Tour des Flandres, Katarzyna Niewiadoma (Canyon / SRAM), s’est imposée devant la Néerlandaise Demi Vollering (SD Worx – ProTime) et l’Italienne Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) au terme de cette épreuve de 146 kilomètres.

Vollering a forcé l’allure pendant presque toute la montée et la Québécoise n’a pu rester dans le groupe des six meneuses dans un passage à 19 % d’inclinaison. Le temps froid a fait en sorte que l’on pouvait voir le souffle des athlètes qui s’époumonaient dans l’ascension finale, où le trio de tête s’est détaché avec 250 mètres à faire. Niewiadoma est partie en solo 100 mètres plus tard et la championne du Tour de France 2023 n’a pas été en mesure de rester avec elle.

« J’ai essayé de faire de mon mieux et cela a donné une 12e place. Ç’aurait été le fun d’avoir un top-10 ou même un top-5, mais ce n’est pas si pire. Les conditions étaient vraiment difficiles aujourd’hui (mercredi), mais je me sentais quand même bien », a reconnu Baril, qui a accusé un retard de 32 secondes.

« C’était une belle course pour nous et nous avions Sara (Martin) dans l’échappée pendant toute la journée, ce qui nous a donné de la tranquillité dans le peloton. Nous avons été bien placées à tous les moments et c’était un bon travail d’équipe », a ajouté celle dont le meilleur classement sur ce parcours avant mercredi était une 16e place obtenue à l’édition 2022.

Ce travail collectif s’est poursuivi une fois l’épreuve terminée. Dans une vidéo diffusée dans le compte X de l’équipe Movistar, on a pu voir Baril avoir la mine basse et recevoir l’accolade de sa coéquipière Mareille Meijering, qui lui a remonté le moral.

Les trois autres Québécoises inscrites, Simone Boilard (Uno-X Mobility, +45 secondes), Clara Émond (EF Education-Cannondale, +48 secondes) et Magdeleine Vallières (EF Education-Cannondale, +1 minute 10 secondes) ont respectivement fini 12e, 23e et 32e.

Olivia Baril sera au départ de Liège-Bastogne-Liège dimanche, toujours en Belgique.

« On n’annonce pas encore du beau temps et j’aime ça. Je pense que je vais faire une bonne course et avoir de bonnes jambes », a conclu l’athlète de 26 ans.

Notons que le Britannique Stephen Williams (Israel – Premier Tech) a remporté l’épreuve masculine au sprint devant le Français Kévin Vauquelin (Arkéa – B&B Hotels). Aucun Québécois n’a pris le départ de la course.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

18 Mai - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Simone Boilard anime le spectacle

Montréal, 18 mai 2024 (Sportcom) – Simone Boilard (Uno-X Mobility) s’est démarquée samedi lors de la troisième et avant-dernière étape du Tour…

Nos partenaires