19 Fév - 2023 | par Luc Turgeon

Ski acrobatique – Championnats du monde

« On a manqué de confiance » – Marion Thénault

Nouvelle

Photo: Mateusz Kielpinski / FIS Freestyle

Elle termine cinquième de l’épreuve par équipe avec Miha Fontaine et Alexandre Duchaine

Montréal, 19 février 2023 (Sportcom) – Marion Thénault, Miha Fontaine et Alexandre Duchaine avaient le moral dans les talons après la première manche des sauts par équipe mixte aux Championnats du monde de ski acrobatique. Le trio canadien, uni pour une première fois à cette épreuve, s’est classé cinquième, dimanche, en Géorgie.

Duchaine a rejoint les deux médaillés olympiques à la suite de la blessure de Lewis Irving, qui a dû mettre un terme à sa saison le mois dernier.

Thénault a été la première de l’équipe à s’élancer. Les vents de Bakouriani ont rendu la tâche difficile aux athlètes et ils devaient s’adapter en conséquence.

Celle qui est deuxième au classement de la Coupe du monde a légèrement fléchi à l’atterrissage et a récolté 76,23 points. Miha Fontaine et Alexandre Duchaine ont connu des difficultés chacun leur tour dans leur manœuvre. Ils ont respectivement obtenu des notes de 83,50 et de 68,44.

« En ce moment, l’énergie est basse et on est quand même déçus », a confié Thénault qui, en l’absence d’Irving, est la plus âgée de la formation canadienne du haut de ses 22 ans. « Il y a beaucoup de vent ici et ça nous a joué dans la tête. On n’a pas été en mesure de gérer cette incertitude, même si on avait la bonne vitesse. Finalement, on n’avait pas confiance en nos moyens. »

Les bourrasques durent depuis quelques jours à Bakouriani et ont d’ailleurs forcé l’annulation d’une séance d’entraînement cette semaine, en plus de prolonger celles qui ont ont pu être présentées.

Puisque son dernier saut à l’échauffement s’est mal déroulé, Marion Thénault a opté pour la simplicité avec une figure moins élaborée que celle initialement prévue.

« C’était quand même conservateur, mais je ne le regrette pas. Les gars ont aussi changé leur saut. Au final, ça n’a pas été une question de difficulté, mais d’exécution. On a manqué de confiance et on a mal géré le tout. »

Les trois Québécois ont cumulé 228,17 points, à un peu plus de 8 points des Kazakhs et d’une place en deuxième manche, « malgré des erreurs majeures dans tous les sauts », comme l’a souligné Thénault.

Les Américains ont été couronnés champions du monde grâce à leurs 331,37 points. Les représentants de la Chine (320,71) et de l’Ukraine (255,56) sont aussi montés sur le podium.

« On sait qu’on peut être sur le podium, mais tout peut arriver et changer drastiquement à l’épreuve par équipe. On n’a pas livré à la hauteur de nos capacités », a ajouté Marion Thénault.

Adaptation nécessaire

Les trois skieurs devront vite tourner la page, car les qualifications des épreuves individuelles sont prévues mardi, tandis que les finales seront disputées le lendemain.

Marion Thénault, trois fois médaillée en Coupe du monde cette saison, avait terminé sixième des mondiaux de 2021, à Almaty. Miha Fontaine et Alexandre Duchaine s’étaient classés 22e et 24e au Kazakhstan.

La compétition par équipe leur aura permis d’avoir un bon aperçu des vents et de la piste afin de peaufiner leur préparation. L’équilibre mental peut parfois être dur à trouver lorsque le vent s’invite à la fête et Thénault souhaite être dans le meilleur état d’esprit possible cette semaine.

« Ce n’est pas quelque chose qu’on contrôle, mais c’est difficile de ne pas trop y penser. C’est une question de pointage, mais aussi de sécurité si on n’a pas la bonne vitesse, a mentionné la Sherbrookoise. Nos entraîneurs sont très bons et s’occupent des données. On peut leur faire confiance. Nous, notre travail, c’est de nous concentrer sur nos sauts et aujourd’hui, on a manqué de confiance en nous-même. »

« Je n’ai pas envie de vivre une autre déception. Ça me motive pour les prochains jours et je n’ai plus envie de jouer safe ! » a-t-elle conclu.

Flavie Aumond et Émile Nadeau se joindront aux trois Québécois pour les épreuves individuelles.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Juin - 2024 | par Luc Turgeon

Capitaine Hoag vise ses troisièmes JO

Montréal, 18 juin 2024 (Sportcom) – Ne vous méprenez pas, l’impact du capitaine Nicholas Hoag va bien au-delà de son temps de…

Nos partenaires