13 Nov - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Escrime – Coupe du monde

« C’est un début de saison et je suis fière de ce que j’ai accompli » – Pamela Brind’Amour 

Nouvelle

Montréal, 13 novembre 2022 – C’était le début de la saison des Coupes du monde pour plusieurs escrimeurs québécois cette fin de semaine. Cinq représentants de la Belle Province étaient du côté d’Alger, en Algérie, à l’occasion de la Coupe du monde de sabre, alors que deux autres représentaient le Canada à l’épée à Tallin, en Estonie.

Pamela Brind’Amour est celle qui a obtenu le meilleur résultat individuel chez les Québécois durant la fin de semaine. L’athlète de 29 ans a terminé au 52e rang du classement général au sabre. Après avoir cumulé une fiche de quatre victoires et deux défaites en ronde des poules, elle a profité d’un laissez-passer au premier tour.

« Ç’a vraiment bien été en début de compétition. Les deux duels que j’ai perdus, j’aurais probablement dû les gagner. Quand les matchs deviennent serrés, le stress augmente et j’ai de la difficulté à gérer tout ça », a indiqué Brind’Amour en entrevue avec Sportcom.

Opposée à l’Espagnole Itziar Gallardo au tableau des 64, Brind’Amour s’est avouée vaincue par la marque de 15-9. Dans son match de classement, la Québécoise a ensuite subi la défaite contre la Turque Nisanur Erbil.

« Mon premier objectif était de me rendre dans le tableau principal et c’est ce que j’ai réussi à accomplir, donc je suis satisfaite d’une certaine façon. Évidemment, je pense que j’aurais pu en faire un peu plus pour l’emporter. C’est un début de saison et je suis fière de ce que j’ai accompli », a-t-elle ajouté.

Brind’Amour a eu la chance de se reprendre au concours par équipe où elle a aidé le Canada à se classer au 14e échelon.

L’athlète de Sainte-Martine a uni ses efforts à ceux de Madison Thurgood et Marissa Ponich pour venir à bout de l’Égypte 45-19 dans le premier duel du jour. Brind’Amour a même eu le privilège de marquer le point victorieux en fin d’affrontement en touchant Nada Hafez.

« On voulait commencer le concours par équipe en force et c’est ce que nous avons été capables de faire contre l’Égypte. On savait qu’on pouvait les battre de manière convaincante et ç’a été mission accomplie », a remarqué Brind’Amour.

Au tour suivant, les Canadiennes ont baissé pavillon 45-31 devant les Italiennes, éventuelles médaillées d’or. Dans les matchs de classement, elles ont d’abord vaincu les Américaines au compte de 45-38, avant de s’incliner dans un duel âprement disputé devant les Kazakhs, gagnantes par la marque de 45-44.

Le Canada s’est encore une fois bien battu dans l’affrontement pour la 13e place, mais n’a pas été en mesure de venir à bout de l’Algérie, qui a gagné 45-43.

« Les Italiennes sont extrêmement fortes, on aurait peut-être pu faire mieux, mais on garde en tête que c’est l’une des meilleures équipes. C’était une grosse victoire ensuite contre les États-Unis, je ne suis pas certaine de les avoir déjà battus et c’est excellent dans notre processus de qualification pour les Jeux olympiques. »

« Nous avons perdu de belles avances dans les deux derniers matchs et c’est ce qui a mené à nos défaites. Comme Gabriella Page est blessée, nous n’avions pas le luxe d’avoir une quatrième coéquipière qui pouvait prendre des relais ici et là. Nous ne sommes pas déçues, mais on sait qu’on peut faire mieux », a conclu Brind’Amour.

Du côté masculin, Angelo Chiara (85e) s’est particulièrement démarqué chez les Québécois à Alger. Fort d’une fiche de trois victoires et trois défaites en qualifications, il a eu raison de son coéquipier Olivier Desrosiers (114e) 15-6 au premier tour éliminatoire, avant de s’incliner 15-8 devant l’Allemand Frederic Kindler au duel suivant.

Francois Cauchon (123e) a lui aussi atteint la ronde des 128 où il s’est incliné 15-7 devant Santiago Madrigal, de l’Espagne. Le parcours de Marc Gélinas (152e) s’est quant à lui terminé à la ronde des poules.

Au concours par équipe, Cauchon, Desrosiers et Chiara se sont classés 15es. Après leur victoire d’entrée de jeu contre l’Algérie 45-35, le quatuor canadien a été vaincu par l’Iran, la Géorgie et la Chine, si bien qu’il s’est retrouvé à affronter le Kuwait dans le match pour la 15e place. Duel qu’il a gagné au compte de 45-33.

Finalement, du côté de Tallin, en Estonie, Alexanne Verret (174e) a été éliminé dès la ronde des 256 après sa défaite de 15-7 contre l’Israélienne Adele Bogdanov. Marie-Frédérique Millette (145e) a connu un peu plus de succès en remportant son duel de premier tour éliminatoire 15-13 contre la Suédoise Engla Sinnerlin Holm, avant d’être battue 9-8 par Ka Mong Chu, de Hong Kong, au tour suivant.

Vous pourriez aussi aimer...

10 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Sept victoires qui donnent des ailes

Montréal, 10 novembre 2022 (Sportcom) – Cette saison, Mathis Beaulieu n’avait plus assez d’une seule main pour compter sa série de victoires…

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un second top-10 sur lequel bâtir

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais souhaite gravir les échelons au 3000 m cette saison. Voyant déjà une amélioration en…

20 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Laurence St-Germain retrouve ses repères

Montréal, 20 novembre 2022 (Sportcom) – Laurence St-Germain s’est vite ressaisie à la Coupe du monde de Levi. Classée 59e samedi, son…

Nos partenaires