4 Mai - 2023 | par Mathieu Laberge

Paracyclisme sur route – Coupe du monde

Contre la montre et contre les obstacles

Nouvelle

Photos: Dan Galbraith, Comité paralympique canadien et Facebook

Montréal, 4 mai 2023 (Sportcom) – Les deux Québécois en action au contre-la-montre de la Coupe du monde de paracyclisme d’Ostende ont été confrontés à des obstacles qui ont compliqué leur journée, jeudi, en Belgique. Inscrit chez les T2, Louis-Albert Corriveau-Jolin s’est classé 12e, alors que Charles Moreau a pris le 20e rang à l’épreuve H3.

Pour Corriveau, c’est avant tout le vent qui a été son principal défi comme il l’a indiqué en entrevue avec Sportcom.

« C’était une journée plus difficile. Le parcours était un aller-retour et c’est au retour que je l’avais de face (le vent). J’ai essayé de préparer ma stratégie en conséquence, sauf que j’ai des problèmes de mémoire (à cause de ma condition) et je ne me souvenais pas de tout ce qui avait été discuté avec l’entraîneur », a commenté celui qui a fini à 4 min 24,980 s du plus rapide des 16 participants, l’Allemand Maximilian Jäger.

« Mon niveau de forme était correct. J’essaie toujours de finir dans la première moitié des participants », a-t-il ajouté.

Pour éviter que cela ne se répète, l’athlète de Sainte-Claire compte mettre en place certaines stratégies pour ses prochaines sorties, à commencer par la course en ligne des tricycles T2 prévue samedi, toujours à Ostende.

Dans la catégorie masculine des H3, Charles Moreau a pour sa part été victime d’un ennui mécanique. Le système qui donne l’angle aux roues arrière de son vélo s’est déréglé pendant l’épreuve, ce qui a eu comme conséquence qu’une de ses roues avait beaucoup plus de résistance.

« Ce système est très performant quand il est bien aligné, mais il y avait un problème dans l’axe, a-t-il expliqué. La roue collait au sol et ça faisait une différence importante. Il y a deux semaines, à la Coupe du monde en Italie, ça allait super bien. Mais là, je suis en arrière (des autres) et ça n’a pas d’allure ! »

Le paracycliste de Victoriaville a accusé un retard de 1 minute 51,992 s sur le vainqueur, l’Américain Owen Daniels. L’Ontarien Alex Hyndman s’est de son côté classé quatrième, à 14 secondes de la médaille de bronze.

Moreau, vice-champion du monde 2022 à cette épreuve, s’était assuré que son vélo était en bonne condition avant qu’il ne s’avance sur la rampe de lancement. C’est lorsqu’il a vu certains coureurs normalement moins rapides que lui réussir à lui prendre du temps que le doute a commencé à germer dans sa tête.

« Je ne sais pas si c’est la section de pavés qui brassait beaucoup (qui a causé le problème) ou bien si c’est quand j’ai aligné les roues qu’il y avait une petite différence. […] C’est décevant pour tout le monde », a conclu l’athlète qui était déjà à l’atelier avec le mécano de l’équipe canadienne pour tenter de régler le problème.

La Coupe du monde d’Ostende se poursuivra jusqu’à dimanche.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

8 Fév - 2024 | par Mathieu Laberge

Un duo qui n’a pas fini de progresser

Montréal, 8 février 2024 (Sportcom) – Encore en train de reprendre son souffle, Audrey Lamothe a poussé un grand cri de joie…

Nos partenaires