13 Juin - 2022 | par Sportcom

Paranatation – Championnats du monde

Plusieurs finales, mais pas de médailles au jour 2 des mondiaux

Nouvelle

Photo: Comité paralympique canadien

Montréal, 13 juin 2022 (Sportcom) – Au lendemain d’une prolifique journée de six médailles au jour 1 des Championnats du monde de paranatation, l’équipe canadienne a été exclue du podium, lundi, à Madère, au Portugal.

Sabrina Duchesne s’est classée quatrième au 400 m libre S7 avec un temps de 5 minutes 34,42 secondes. La paranageuse de Saint-Augustin-de-Desmaures était provisoirement troisième à la marque des 100 premiers mètres, mais c’est ensuite qu’elle a ralenti et s’est fait dépasser par l’Américaine Ahalya Lettenberger, éventuelle médaillée de bronze, qui a devancé la Québécoise de plus de 12 secondes.

Une autre Américaine, McKenzie Coan, a dominé la course grâce à une avance de plus de 9 secondes sur sa plus proche poursuivante, l’Italienne Giulia Terzi.

« C’était une course difficile, mais j’étais plus rapide qu’aux sélections de l’équipe canadienne, alors je suis contente », a reconnu Duchesne au micro du Comité paralympique canadien, ajoutant qu’elle devra améliorer son deuxième 200 mètres si elle veut être médaillée.

« Le premier (200 mètres) était parfait et je me sentais si bien, tandis que le deuxième, comme à Tokyo (aux Jeux paralympiques), c’était si dur ! »

L’Ontarien originaire de Kitchener qui s’entraîne maintenant à Québec, Alec Elliot, s’en voulait un peu de sa cinquième place au 200 mètres quatre nages S10 qu’il a bouclé en un temps de 2 minutes 16,67 secondes.

Dans une épreuve remportée par l’Italien Stefano Raimondi qui a mené de bout en bout, Elliot n’a pas connu un excellent premier 50 mètres en style papillon. Provisoirement sixième, il est remonté en quatrième place après sa longueur en dos, mais il a glissé d’un rang à la brasse et maintenu ce classement dans les 50 derniers mètres de la course.

« C’était correct, mais honnêtement, un peu décevant. J’ai tout donné ce soir (lundi). Mes temps de passage aux 100 mètres et 150 mètres étaient plus rapides en préliminaires. Je n’ai juste pas été en mesure de le faire (en finale). »

Clémence Paré prenait part à la première finale de sa carrière aux Championnats du monde. La nageuse de 19 ans s’est classée huitième au 50 m dos (S5) en un temps de 1 minute 3,51 secondes.

« Ma nage était bonne, mais mon temps aurait pu être meilleur. Je suis quand même contente pour ma première finale aux mondiaux », a expliqué la Bouchervilloise après sa course.

Felix Cowan (S8), de Brossard, a quant à lui été le sixième plus rapide au 100 mètres dos. Plus tard en soirée, il a pris part au relais canadien 4×50 mètres mixte (20 points) qui s’est classé septième.

Finalement, Arianna Hunsicker (SM10) a fini cinquième de sa vague préliminaire du 200 mètres quatre nages, ce qui a été insuffisant pour lui assurer une place en finale.

La compétition se poursuit mardi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

10 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Sept victoires qui donnent des ailes

Montréal, 10 novembre 2022 (Sportcom) – Cette saison, Mathis Beaulieu n’avait plus assez d’une seule main pour compter sa série de victoires…

24 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Nouveau format, nouveaux défis

Montréal, 24 novembre 2022 (Sportcom) – En entamant ce cycle olympique, les trampolinistes ont dû apprivoiser un nouveau système de pointage aux…

Nos partenaires