19 Jan - 2019 | par Émilie Bouchard Labonté

Ski acrobatique sauts – Coupe du monde

Pas le départ espéré pour Lavallée et Cormier Boucher

Nouvelle

Montréal, 19 janvier 2019 (Sportcom) – Catrine Lavallée et Félix Cormier Boucher ont été patients. Si leurs coéquipiers des autres disciplines de l’équipe nationale de ski acrobatique sont déjà en plein cœur de leur saison en Coupe du monde, les deux sauteurs en étaient à leur tout premier arrêt, samedi, à Lake Placid.

Ils n’ont cependant pas connu le départ espéré. Tous deux victimes de chute à l’atterrissage de leur saut en qualifications, Lavallée et Cormier Boucher ont respectivement terminé 21e et 25e.

« Pour vrai, c’est sûr que sur papier, ça ne commence pas comme je l’aurais voulu, mais j’ai vraiment eu une belle journée », mentionne Lavallée qui a joué un peu de malchance.

Exposée à un vent de face tout au long de son entraînement, il en était autrement lorsque ce fut son tour. « Le vent a cessé juste comme je m’élançais. J’ai donc été un peu trop rapide. C’est ce qui est plate en sauts, ton sort est relié aux petits coups de vent. Je suis vraiment contente même si c’est crève-cœur de ne pas faire la finale. »

Si elle n’a pas réussi à rester sur ses pieds, elle se réjouit des commentaires que les juges lui ont donnés. « J’ai eu de bons commentaires alors le reste me dérange moins. Ça augure quand même bien et ça me donne juste le goût d’en manger plus. »

L’important pour la Montréalaise, c’est que glace est finalement brisée et le cycle olympique tout juste entamé. « Pour une fille comme moi qui carbure à la compétition, c’était sûr que c’était vraiment long! Mais après un cycle olympique, ç’a fait du bien de pouvoir me recentrer et de travailler », a expliqué Lavallée, 19e aux Jeux olympiques de Pyeongchang l’hiver dernier. 

La Québécoise en a également profité pour planifier les quatre prochaines années. « Ça me permet de partir sur de très bonnes bases et de travailler mes sauts pour avoir un bon plan pour ce qui s’en vient. C’est bien beau faire des full, full, mais un moment donné, si je veux gagner les Jeux olympiques, ça me prend plus de coefficients de difficultés dans mes sauts. »

Nouvelle saison, nouveau saut

Chez les hommes, Félix Cormier Boucher étrennait un nouveau saut. Il voulait exécuter pour la première fois de sa carrière en Coupe du monde un back lay, double full, full (triple périlleux arrière, le premier en position tendue, deux vrilles au deuxième et une vrille dans la dernière rotation).

Si le pari n’a pas entièrement été réussi, il s’est dit satisfait de l’avoir présenté. « C’était la première fois que je l’exécutais en Coupe du monde alors j’étais juste content de le faire. Je l’ai réussi correctement dans les airs, il y a juste un petit accrochage à l’atterrissage. »

Cormier Boucher a éprouvé quelques difficultés à l’entraînement précédant l’épreuve de qualifications, samedi. « Mes deux premiers sauts étaient super, mais dans le troisième j’ai fait une petite erreur et ça n’a pas donné le bon saut et ça m’a un peu stressé pour mon saut en compétition. »

« Finalement, ça s’est bien passé, je n’ai juste pas atterri. Ç’a passé vraiment proche, mon transfert de poids a juste un peu été trop grand vers l’avant », a-t-il poursuivi.

Catrine Lavallée et Félix Courmier poursuivront leur entraînement à Lake Placid avant de prendre la direction de Deer Valley (Utah) où seront disputés les Championnats du monde au début du mois de février.

Vous pourriez aussi aimer...

18 Avr - 2021 | par Mathieu Laberge

Hugo Houle et Guillaume Boivin posent pied

Montréal, 18 avril 2021 (Sportcom) – Dans une course d’usure, les deux Québécois au départ de l’Amstel Gold Race, Hugo Houle (Astana-Premier…

Nos partenaires