20 Nov - 2021 | par Luc Turgeon

Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Pascal Dion ne s’en laisse plus imposer

Nouvelle

Photo: Patinage de vitesse Canada

Montréal, 20 novembre 2021 (Sportcom) – Le patineur de vitesse sur courte piste Pascal Dion se dit très fier de son début de saison, et avec raison. Il a remporté sa troisième médaille individuelle du calendrier samedi lors du 1500 m de la Coupe du monde de Debrecen, en Hongrie, la première de sa carrière sur cette distance.

Avant la campagne actuelle, la dernière médaille du Québécois avait été remportée cinq ans auparavant.

« Ça fait du bien d’être constant, ça prouve que ce n’est pas de la chance et que j’ai ma place parmi les meilleurs », a dit le Montréalais.

Le Pascal Dion qui se présente cette année ne semble plus être le même que les années précédentes. En confiance, il hésite beaucoup moins à attaquer et à prendre sa place aux côtés des autres compétiteurs du circuit. Un état d’esprit qui est de bonne augure pour la suite.

« J’arrive sur la ligne de départ et je suis zéro nerveux. Je fais juste mettre en application ma stratégie. […] J’ai arrêté de regarder qui était dans ma course et je ne me laisse plus intimider par les patineurs qui ont eu de bons résultats par le passé », a expliqué le médaillé de bronze du 1000 m à Pékin et à Nagoya, en octobre.

Dès les premiers instants de la finale du 1500 m samedi, Dion s’est faufilé pour se placer au-devant de la course et s’échanger la tête avec les deux représentants de la Chine. Son coéquipier Charles Hamelin était aussi de la partie.

Avec un peu plus d’un tour à faire, le Sud-Coréen Jang Hyuk Park a effectué une remontée pour devancer Hamelin. Pascal Dion est parvenu à défendre sa position pour être le deuxième à franchir la ligne d’arrivée derrière le Chinois Ren Ziwei. Charles Hamelin a glissé au sixième rang, célébrant malgré tout le succès de son compatriote, les deux bras en l’air.

« [Depuis le début de la saison], j’essaye toujours de me positionner le plus vite possible à l’avant et après, j’essaye de gérer ma course et de garder mon énergie pour rester dans le top-3. […] Je veux garder une constance dans ma stratégie pour que quand j’ai des jambes, ça paye », a expliqué Dion.

Steven Dubois a quant à lui été pénalisé dans sa vague des quarts de finale de cette distance.

Plus tôt, la Néo-Brunswickoise Courtney Sarault a reçu la médaille de bronze du 1500 m féminin. La Néerlandaise Suzanne Schulting a été la plus rapide et la Sud-Coréenne Lee Yubin a fini deuxième.

Danaé Blais et Camille De Serres-Rainville se sont classées 28e et 43e, respectivement.

Photo: Christian Kaspar-Bartke – International Skating Union

Un premier podium cette saison pour Kim Boutin

Ce n’était qu’une question de temps avant de revoir Kim Boutin accéder à un podium de Coupe du monde. Samedi, elle a mis la main sur la médaille de bronze du 500 m, épreuve à laquelle elle s’était classée quatrième au Japon il y a à peine deux semaines.

« J’ai eu beaucoup de plaisir aujourd’hui (samedi). Ça fait du bien de retrouver comment je peux aller vite ! » a déclaré celle qui est montée sur la marche d’un podium international pour la première fois depuis février 2020.

La Sherbrookoise a connu un bon départ, mais a perdu l’équilibre dans le dernier tour et a été rattrapée par deux de ses plus grandes rivales. D’abord à l’intérieur par la Néerlandaise Suzanne Schulting, en route vers sa deuxième victoire de la journée, puis à l’extérieur par l’Italienne Arianna Fontana.

Avec du recul, Kim Boutin estime qu’elle aurait pu être moins craintive en fin de course pour résister aux attaques de Fontana. Elle est tout de même satisfaite de sa journée.

« J’ai vraiment aimé la façon dont j’ai abordé ces courses-là. Dans le passé, j’étais beaucoup plus nerveuse et j’avais moins de fun », a souligné la triple médaillée olympique, qui sent que l’ensemble de l’équipe nationale retrouve ses moyens parmi l’élite mondiale.

« Honnêtement, on a tous eu une claque au visage aux premières Coupes du monde pour savoir où on en était. On savait qu’on était de calibre mondial, mais ç’a été un coup de fouet. »

À sa toute première finale A en Coupe du monde, Florence Brunelle a terminé quatrième.

Toujours au 500 m, Alyson Charles a fini deuxième de la finale B. Du côté masculin, Steven Dubois, Maxime Laoun et Jordan Pierre Gilles ont tous les trois été éliminés en quarts de finale.

La Coupe du monde de Debrecen reprendra dimanche avec les épreuves du 1000 m et les finales des relais. Kim Boutin, Alyson Charles, Camille De Serres-Rainville et Courtney Sarault seront de la finale A au relais 3000 m.

Le relais masculin, composé de Pascal Dion, Steven Dubois, Charles Hamelin et Jordan Pierre Gilles, a lui aussi réussi à se qualifier. Il tentera de rafler une deuxième médaille d’or de suite après celle gagnée à la Coupe du monde de Nagoya.

Vous pourriez aussi aimer...

27 Nov - 2021 | par Louis-Michel Lelièvre

Kim Boutin renoue avec l’or en individuel

Montréal, 27 novembre 2021 (Sportcom) – Kim Boutin a décroché sa deuxième médaille individuelle de la saison en remportant l’or au 500…

Nos partenaires