22 Mar - 2024 | par Mathieu Laberge

Patinage artistique – Championnats du monde

« C’est magique ! C’est incroyable ! » – Marjorie Lajoie, cinquième avec Zachary Lagha

Nouvelle

Patinage Canada

Montréal, 22 mars 2024 (Sportcom) – Engagés dans une course contre la montre avant leur participation aux Championnats du monde de patinage artistique de Montréal, Marjorie Lajoie et Zachary Lagha ont non seulement terminé cinquième de la danse rythmique, ils ont aussi récolté leur meilleur pointage de la saison (82,30), vendredi.

En effet, le duo a vu ses heures d’entraînement réduites au cours des dernières semaines, car Lajoie a subi une commotion cérébrale lorsque sa tête a fait un coup de fouet dans une chute. Elle a été un mois à l’arrêt et elle est revenue sur glace après le feu vert des médecins pour réaliser sa « meilleure semaine d’entraînement à vie » en enchaînant toutefois un nombre limité de routine complète.

« C’était vraiment touchant, parce que je n’étais même pas sûre que je serais capable d’être ici. Ça fait deux mois et demi que j’ai fait ma commotion et j’ai eu le go du médecin une semaine avant la compétition. J’ai suivi le protocole à la lettre », a soutenu Lajoie, qui a commenté sa commotion de sournoise. « Patiner aussi bien avec un meilleur pointage cette saison (0,28 point de mieux que leur meilleure note), c’est magique ! C’est incroyable ! »

Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Soerensen ont quant à eux connu une sortie plus difficile en raison d’une erreur qui leur a fait perdre plusieurs points. Ils sont provisoirement dixièmes (75,79) du concours qui est mené par les Américains et champions du monde en titre, Madison Chock et Evan Bates (90,08). Les Italiens Charlene Guignard et Marco Fabbri (87,52) sont deuxièmes et les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (86,51) troisièmes.

Au lendemain du titre mondial en couple décroché par Deanna Stellato-Dudek et Maxime Deschamps, Lajoie et Lagha ont mentionné avoir ressenti l’avantage de la glace, pour reprendre des termes qui sont habituellement utilisés dans l’enceinte montréalaise. Cela n’a toutefois pas remplacé les séances d’entraînement manquées a relevé Lagha.

« On aurait bien patiné ici, en Chine ou n’importe où. »

Le thème imposé cette année en danse rythmique est celui de la musique des années 1980. Lajoie et Lagha ont choisi un medley de Michael Jackson, qui était surtout axé sur la chanson Thriller, tant par les costumes que par des éléments empruntés à la chorégraphie du vidéo qui a marqué toute une génération.

Mondiaux ou pas, il a rappelé entre deux quintes de toux que le stress est toujours présent et ce n’est que lorsque les notes sont apparues au tableau indicateur qu’un sourire est apparu sur son visage. Sa partenaire, elle, rayonnait déjà avant même de connaître l’appréciation des juges.

« Pour un bon 90% des patineurs, à mon avis, je pense que personne n’aime patiner. C’est tellement stressant. Tout le monde met ses patins et tout le monde se demande pourquoi il fait ça, donc non, on n’a pas hâte à demain » a laissé tomber le patineur de 24 ans. « Quand tu mets tellement d’effort dans quelque chose, ça fait plus mal quand tu ne réussis pas. On fait juste patiner, mais dans notre cœur, l’enjeu est beaucoup plus important. »

« On a passé à travers plusieurs choses et c’est pour ça que nous avons pu passer aussi bien à travers celle-là. C’est cliché, mais ce sont avec les bas que l’on apprend. J’ai déjà eu des commotions et on savait comment les gérer », a conclu la Longueuilloise.

Une petite erreur qui coûte cher

Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Soerensen pour leur part patiné au son de la trame sonore du film Top Gun. Deuxièmes au Championnat des quatre continents derrière leurs compatriotes Piper Gilles et Paul Poirer le mois dernier, le duo québécois a fini loin de son meilleur pointage de la saison qui est de 82,62.

« Nous avons une déception à propos de l’erreur technique qui est arrivée aujourd’hui (vendredi) dans notre performance. C’est une erreur du moment et on veut juste continuer à regarder de l’avant », a convenu Fournier Beaudry après l’épreuve.

Soerensen s’est dit surpris que l’erreur ait été jugée aussi sévèrement. « Nous avons quand même réussi 95% de notre programme et on va revenir demain en force. […] Les petites erreurs techniques, ça coûte vraiment beaucoup plus cher (au pointage) qu’avant. »

La danse libre sera présentée samedi après-midi. Elle déterminera le podium de danse sur glace de ces Championnats du monde.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

17 Mar - 2024 | par Mathieu Laberge

Olivia Baril septième au sprint

Montréal, 17 mars 2024 (Sportcom) – La cycliste Olivia Baril (Movistar) a bataillé au sprint final du Trofeo Alfredo Binda comptant pour…

Nos partenaires