31 Oct - 2021 | par Mathieu Laberge

Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Convaincant, Pascal Dion monte sur deux podiums

Nouvelle

Twitter, ISU

Montréal, 31 octobre 2021 (Sportcom) – La semaine dernière à la Coupe du monde de Pékin, le patineur de vitesse courte piste Pascal Dion était monté sur un podium individuel de Coupe du monde pour une première fois en cinq ans. Dimanche, à l’étape de Nagoya (Japon), n’a pas perdu du temps pour répéter cet exploit, alors qu’il a été décoré du bronze sur cette même distance.

Plus tard dans la journée, lui ses coéquipiers Steven Dubois, Charles Hamelin et Jordan Pierre-Gilles se sont imposés au relais 5000 mètres dans une course relevée.

« Je n’avais jamais été confiant dans mes courses individuelles à l’international. J’ai travaillé mes points faibles au cours des deux dernières années et ça a paru, a expliqué Dion. (À l’entraînement), je me suis poussé à faire des dépassements quand j’avais mal aux jambes et à aller à l’avant quand c’est difficile. Là, je suis un peu plus convaincant dans les stratégies que je veux faire en course. »

Dion était en queue de peloton dans cette finale du 1000 mètres et il a remonté au quatrième rang avec six tours à faire. Le Hongrois Shaolin Sandor Liu a chuté lorsqu’il venait tout juste de prendre les commandes de la course. Derrière, Dion a bataillé avec l’Américain Brandon Kim qu’il a finalement devancé pour monter sur la dernière marche du podium.

« Je me sens vraiment bien et suis vraiment content de la tournure des événements. Au 1000 mètres, j’ai fait des super courses. Je l’ai prouvé deux fins de semaines de suite et j’ai été vraiment constant, a jouté le Montréalais. Je fais encore de petites erreurs des fois, ce qui fait que je ne peux pas aller chercher une première ou une deuxième place. J’ai appris que je peux faire des dépassements à des moments importants et que j’ai de petites choses à travailler pour les deux prochaines Coupes du monde. »

Steven Dubois ose et le Canada l’emporte

Le dernier relayeur du relais canadien masculin, Steven Dubois, a démontré beaucoup de cran en fin de course. Alors qu’un Hongrois le talonnait, le Québécois était provisoirement deuxième derrière un Chinois qu’il a réussi à dépasser par l’extérieur dans le dernier virage et lui souffler la victoire par 13 millièmes de seconde.

Dans les secondes suivantes, le patineur de Lachenaie n’a même pas pris le temps de reprendre son souffle pour aller sauter dans les bras de ses coéquipiers demeurés au centre de la glace. Les Hongrois se sont classés troisièmes.

« Dans l’échange d’avant, j’avais vu que le Chinois perdait pied, signe qu’il n’était pas totalement en contrôle. Moi, j’avais les jambes que je voulais et j’ai attendu qu’il ralentisse un peu. J’ai vu l’espace à l’extérieur et j’y suis allé », a soutenu Dubois.

« Ç’a été la pire glace depuis des années, mais aussi la fois où tout le monde (de l’équipe) a été le plus solide. On y allait pour gagner ! »

L’athlète a mentionné se sentir plus confiant qu’à l’étape de Pékin, la semaine dernière, et c’est ce qui a fait la différence selon lui. Il se dit patient avant de monter sur un premier podium individuel cette saison.

Cette victoire au relais fait oublier sa déception de samedi où il avait été deuxième du 500 mètres avant d’être disqualifié par les officiels pour avoir nui à un adversaire.

« L’année passée, j’ai eu beaucoup de médailles de bronze, alors là, je veux aller chercher d’autres couleurs. En fin de semaine, je faisais mes meilleurs temps au 500 mètres et j’étais dans les seuls sous les 41 secondes. J’y allais pour gagner. »

La finale féminine du 1000 mètres âprement disputée où les Canadiennes Kim Boutin et Courtney Sarrault se mesuraient à deux Néerlandaises et une Américaine. Sarrault s’est maintenue dans les deux premières pendant la première moitié de la course, alors de Boutin est demeurée en cinquième place de cette course qui a été disputée à vive allure et qui a couronné l’Américaine Kristen Santos. Quatrième, Sarrault a devancé sa compatriote d’un rang.

Au relais mixte 2000 mètres, Alyson Charles, William Dandjinou, Camille De Serres-Rainville et Maxime Laoun ont pris le troisième rang de la finale B. Le relais canadien féminin avait été pénalisé en demi-finale samedi.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

14 Avr - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Une interruption qui brise le rythme

Montréal, 14 avril 2024 (Sportcom) – Clara Émond (EF Education-Cannondale) était dans une échappée à deux et Simone Boilard (Uno-X Mobility) bataillait…

Nos partenaires