11 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Patinage de vitesse longue piste – Coupe du monde

La glace est brisée pour les spécialistes de la longue piste

Nouvelle

Patinage de vitesse Canada

Montréal, 11 novembre 2022 (Sportcom) – Valérie Maltais a obtenu le meilleur résultat québécois individuel en lever de rideau de la première étape de la saison du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste. Vendredi, à Stavanger (Norvège), l’athlète originaire de La Baie a pris le neuvième rang du 3000 m.

La Québécoise a enregistré un temps de 4 min 11,554 s, en retard de 8,44 secondes sur la gagnante, la Norvégienne Ragne Wiklund (4 min 3,119 s). La favorite locale a devancé la Néerlandaise Irene Schouten (+1,90 s) et l’Ontarienne Isabelle Weidemann (+2,35 s).

« C’était une bonne course et j’avais un bon rythme dans les jambes, même si la glace ici ne glisse pas beaucoup. Il faut donc travailler constamment pour aller chercher de la vitesse et surtout la garder. De ce côté-là, je me suis bien adaptée. J’ai ralenti un peu trop à la fin, mais il reste beaucoup de positif à partir duquel je pourrai construire pour la saison », a reconnu l’athlète de 32 ans.

Un de ces points positifs retenu par la médaillée d’or olympique à la poursuite par équipe est que dans les trois derniers tours, elle a été en mesure de maintenir sa technique.

« J’ai réussi à garder une bonne position à la fin au lieu de juste tout donner physiquement. »

Contrairement à l’an dernier où Maltais voulait se classer dans les dix premières sur cette distance, cette saison, elle visera le top-5 et même un podium.

Gélinas-Beaulieu impatient pour la suite

À la poursuite par équipe masculine, le trio canadien formé d’Antoine Gélinas-Beaulieu, Tyson Langelaar et Connor Howe s’est classé au cinquième rang, à 6,22 secondes des gagnants, les Américains. Les patineurs canadiens qui faisaient équipe pour une première fois en Coupe du monde ont connu un excellent départ, mais ils ont ralenti dans le dernier tiers de l’épreuve pour voir le podium s’éloigner d’eux.

Qu’importe, il s’agissait d’une occasion pour essayer différentes stratégies en ce début de nouveau cycle olympique comme l’a révélé le Québécois.

« Il y a encore beaucoup de travail à faire en tant qu’équipe, mais ce qui est le fun, c’est que justement, c’est un travail d’équipe », a soutenu Gélinas-Beaulieu avec une bonne dose d’enthousiasme.

« Nous sommes là pour nous améliorer de course en course. C’est la première et on a noté plein de choses qu’on a à travailler pour le futur. Une cinquième place, ce n’est pas exceptionnel, mais ce n’est pas mauvais non plus avec le temps qu’on a fait (3 min 50,235 s). Je pense qu’on a un potentiel de podium d’ici la fin de l’année. »

L’ordre des patineurs canadiens est resté le même pendant toute la course, soit Langelaar en tête, suivi de Gélinas-Beaulieu, puis de Howe. Le trio a patiné de façon compacte afin de maximiser l’aérodynamisme.

« C’est une stratégie qui se fait de plus en plus et ça fait en sorte qu’on ne perd pas de temps à faire un échange. […] Je pense que nous savons tous faibli en même temps et quand il restait trois tours à faire, ça commençait à être un peu plus ardu », a jouté l’Olympien.

Plus tôt dans la journée, Connor Howe a été médaillé d’argent au 1500 m. Sur cette même distance, Antoine Gélinas-Beaulieu (1 min 48,520 s) a pris le troisième rang du groupe B, à 2,09 s du premier, le Norvégien Sander Eitrem.

« Je suis content du résultat et c’est ce que je voulais. Ce top-3 devrait me faire monter dans le groupe A. Ce n’était pas la meilleure exécution de course, mais je peux être patient. […] Je n’ai pas peur que les feelings vont revenir. Je suis loin d’être déçu de mes deux premières courses et ça me donne faim pour courser et améliorer des trucs. »

Béatrice Lamarche n’a pas connu le meilleur de ses départs au 500 m et elle a fermé la marche du groupe A au 20e et dernier rang avec son temps de 40,205 s.

À ses premiers coups de patin dans le circuit de la Coupe du monde, Rose Laliberté-Roy (39,669 s) s’est classée neuvième du 500 m du groupe B.

L’action reprendra samedi avec huit courses au programme, dont le 500 m masculin, où Laurent Dubreuil amorcera sa saison de Coupe du monde.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

11 Nov - 2022 | par Mathieu Fontaine

Une victoire majeure qui donne faim

Montréal, 11 novembre 2022 (Sportcom) – Il a beau avoir obtenu « la plus grosse victoire de sa carrière » cette semaine à…

Nos partenaires