3 Juil - 2021 | par Mathieu Laberge

Cyclisme sur route – Tour de France

Pogacar en patron, Woods tente sa chance

Nouvelle

Astana-Premier Tech/Getty Sport

Montréal, 3 juillet 2021 (Sportcom) – À l’image de la foudre qui s’est abattue sur les Canadiens de Montréal au troisième match de la finale de la Coupe Stanley vendredi, le champion en titre du Tour de France Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) a assommé la concurrence à la huitième étape, samedi, entre Oyonnax et Le Grand-Bornand (151 kilomètres), pour s’emparer du maillot jaune.

Cette première étape de montagne s’est déroulée sous la pluie et a été remportée par le Belge Dylan Teuns qui offre à son équipe Bahrain-Victorious une deuxième victoire consécutive.

Pogacar s’est classé quatrième du jour dans un groupe qui comptait l’Ontarien Michael Woods (Israel Start-Up Nation), troisième, et l’Espagnol Ion Izaguirre (Astana-Premier Tech), deuxième. Plus important encore, il a creusé l’écart sur plus proches concurrents. Le Slovène passe de la cinquième à la première place et son plus proche poursuivant est le champion de Belgique Wout Van Aert (Jumbo-Visma, +1 minute 48 secondes).

Au lendemain de sa 12e place, Hugo Houle (Astana-Premier Tech, +28 minutes 41 secondes) s’est classé 63e dans un groupe d’une vingtaine de coureurs.

« J’ai été assez fort pour rester dans le groupe de tête au départ où nous étions environ 65 coureurs. La course est partie à vive allure dans une montée de 6 kilomètres suivie d’une descente assez technique sous la pluie. Ça n’a jamais ralenti, car l’échappée s’est formée après 70 kilomètres », a soutenu celui qui a levé le pied dans l’avant-dernière montée pour finir à son rythme. « Ç’a bien été et je me suis économisé au maximum, car demain (dimanche) c’est encore une grosse journée. »

L’athlète de Sainte-Perpétue a vu son coéquipier Alexey Lutsenko grimper de la huitième à la troisième place au classement général provisoire. Le Kazakh est à 4 minutes 38 secondes du maillot jaune.

« Alexey a montré qu’il était très solide aujourd’hui. Demain, c’est un autre jour important, mais effectivement, il va falloir le protéger davantage. C’est aussi une belle performance d’Ion (Izaguirre) qui s’est glissé dans l’échappée avec Mike Woods. Nous avions sept coureurs dans le groupe de tête, signe que l’équipe est en forme et que tout va bien pour nous. »

Guillaume Boivin (Israel Start-Up Nation) a quant à lui fini 89e (+35 minutes 1 seconde), dans le dernier groupe qui comptait 90 coureurs, dont les anciens favoris pour la victoire finale, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Geraint Thomas (INEOS-Grenadiers).

Michael Woods à l’attaque

Michael Woods s’est retrouvé seul en tête au tiers de la montée du col de Romme, avant-dernière difficulté de la journée, avec environ 35 kilomètres à faire. Au même moment derrière, Davide Formolo (UAE-Team Emirates) prenait le dernier relais pour son leader Pogacar qui a enchaîné avec une attaque tranchante. Seul Richard Carapaz (INEOS-Grenadiers) a pu s’accrocher pendant deux minutes avant d’être largué à son tour.

Woods sera rejoint par Dylan Teuns avec 18 kilomètres à faire et il s’accrochera à lui pendant 3 kilomètres. Pogacar mènera un train d’enfer derrière en montant le col de la Colombière sur son gros plateau pour rejoindre Woods et Izaguirre, sans toutefois rattraper Teuns, qui a pris tous les risques dans la descente détrempée.

La suite dimanche, toujours dans les Alpes, alors qu’un parcours de 145 kilomètres entre Cluses et Tignes attendra les coureurs.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

8 Sep - 2021 | par Luc Turgeon

Tous pour un à l’étape-reine

Montréal, 8 septembre 2021 (Sportcom) – Nickolas Zukowsky et ses coéquipiers de la formation Rally ont tout fait pour accompagner le grimpeur…

3 Sep - 2021 | par Mathieu Laberge

Olivia Baril vise encore plus haut

Montréal, 3 septembre 2021 (Sportcom) – La cycliste Olivia Baril (Massi-Tactic) est désormais la mieux placée de son équipe au classement général…

Nos partenaires