26 Août - 2022 | par Mathieu Laberge

Racquetball – Championnats du monde

Frédérique Lambert et Samuel Murray, vice-champions du monde en double mixte

Nouvelle

Photo: Facebook, Racquetball Canada

Montréal, 26 août 2022 (Sportcom) – Frédérique Lambert et Samuel Murray ont livré une belle lutte aux favoris du tableau de double mixte, jeudi soir, en finale des Championnats du monde de racquetball. Les efforts des Québécois n’ont pas été suffisants pour décrocher le titre mondial et ils ont été défaits 11-3, 9-11, 11-8 et 11-9 par les Mexicains Samantha Salas Solis et Rodrigo Montoya qui jouaient sur leurs terres, à San Luis Potosí.

« Ç’a été un beau match et nous ne nous sommes pas fait déclasser. Nous nous sommes battus jusqu’à la fin pour essayer de remonter. Je suis quand même content de la façon dont nous avons joué. […] Aux derniers mondiaux (en novembre 2021), je n’avais pas récolté de médaille. C’est la meilleure performance du Canada aux Championnats du monde depuis plusieurs années », a reconnu Murray, en entrevue, vendredi matin.

Après un lent début de match, les Québécois ont retrouvé leurs marques pour enlever la deuxième manche. Tout a failli déraper en troisième, alors qu’ils tiraient de l’arrière 6-0, mais une fois de plus, ils sont redevenus compétitifs.

La foule était du côté de leurs adversaires, sauf que le résident de Brossard a mentionné que Lambert et lui n’ont pas été intimidés, même si les joueurs mexicains étaient en action dans presque toutes les finales de la soirée.

« Les deux, nous croyions en nos chances de les battre et que nous étions du calibre pour battre n’importe qui. […] Nous avons quand même beaucoup d’expérience, alors ça (la foule) n’a pas été un facteur. Ça faisait un petit bout que Fred et moi nous n’avions pas joué ensemble, alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Plus on jouait des matchs (dans le tournoi), mieux ça allait. »

Lambert a mis sur pause sa carrière sportive durant quelques années pour travailler comme médecin. Son retour à la compétition a assurément été convaincant, même si elle consacre moins de temps à l’entraînement.

« Participer à une finale dans ces circonstances, c’est extrêmement satisfaisant pour moi, a-t-elle reconnu. Ç’a été une finale extrêmement serrée. On a bien joué dans l’ensemble, mais nos adversaires ont été meilleurs. Ce n’était pas mon meilleur match. Samuel m’a vraiment encouragée là-dedans. Ç’a été une expérience incroyable de jouer avec lui sur la scène internationale. »

Lambert et Murray frappent la majorité des balles lorsqu’ils jouent en double féminin et masculin, alors ils ont dû adapter leur style de jeu.

« Dès notre deuxième match, on s’est bien ajustés avec l’entraîneur et ç’a super bien été », a renchéri Murray, originaire de Baie-Comeau.

Un souci financier de moins

En double féminin, Lambert et Michèle Morissette avaient vu leur parcours s’arrêter en demi-finale. Même scénario pour Murray et l’Albertain Coby Iwaasa dans le tableau du double masculin.

Murray a déjà remporté quelques tournois professionnels en simple et il aurait aimé être dans ce tableau au Mexique. Les circonstances lui ont toutefois forcé la main.

« En racquetball, les brevets de Sport Canada se décident aux Championnats du monde. Nous avions de meilleures chances de bien performer en double et ainsi de nous assurer de notre brevet pour deux autres années. »

Le standard étant d’atteindre les quarts de finale, Murray, Lambert, Morissette et Iwaasa auront donc droit au soutien financier du gouvernement fédéral.

« J’aurais aimé jouer en simple pour prouver que je suis parmi les meilleurs au monde, mais en même temps, si je n’ai pas mon brevet, probablement que je ne pourrais pas jouer dans le circuit professionnel. »

Lambert sait que son sport continuera à lui faire de l’œil après ces récents résultats : « J’aurais évidemment voulu aller chercher la médaille d’or, mais je demeure extrêmement motivée pour la suite des choses. »

Quant à Murray, il retrouvera le circuit professionnel dans deux semaines, au Maryland. Sa saison sera entrecoupée d’une vie plus normale, où il est ingénieur en automatisation dans une compagnie qui rénove des centrales hydro-électriques.

Les racquetballeurs canadiens seront de retour sur le terrain vendredi et samedi dans le cadre de la compétition par équipe.

-30-

Vous pourriez aussi aimer...

18 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Un pressentiment qui se concrétise

Montréal, 18 novembre 2022 (Sportcom) – Lorsque Maxime Deschamps a patiné pour la première fois aux côtés de Deanna Stellato-Dudek en 2019,…

6 Nov - 2022 | par Mathieu Laberge

Des relais d’or et d’argent

Montréal, 6 novembre 2022 (Sportcom) – Les champions olympiques du relais masculin Pascal Dion, Steven Dubois, Maxime Laoun et Jordan Pierre-Gilles ont…

Nos partenaires