13 Fév - 2022 | par Louis-Michel Lelièvre

Ski de fond - Jeux olympiques de Pékin

Des conditions météo difficiles au relais masculin

Nouvelle

Montréal, 13 février 2022 (Sportcom) – Il neigeait pour la première fois sur le Centre national de ski de fond de Zhangjiakou depuis le début des Jeux olympiques ! La beauté des flocons a toutefois compliqué la tâche aux fondeurs canadiens qui prenaient part au relais 4×10 kilomètres dimanche. Antoine Cyr, Olivier Léveillé, Graham Ritchie et Rémi Drolet ont finalement conclu la journée au 11e rang (+9 minutes 10,4 secondes).

« Le parcours était vraiment difficile physiquement, notamment à cause de l’altitude. Avec la neige qui tombait aujourd’hui (dimanche), c’était encore plus complexe. La neige nous ralentit énormément et tout ça nous donne un mélange parfait pour avoir très mal aux jambes à la fin de la journée », s’est exprimé Antoine Cyr après la compétition.

« Ça aurait été le fun de pouvoir percer le top-10. On a toutefois eu de très belles performances dans l’équipe aujourd’hui. Ce n’est vraiment pas si mal comme résultat. Je suis heureux de représenter le Canada aux Jeux olympiques avec mes coéquipiers. On est de loin la plus jeune équipe à Pékin et on peut être fiers du travail accompli », a-t-il ajouté, en prenant le soin de préciser qu’il est persuadé que le Canada sera à surveiller au relais masculin aux prochains Jeux olympiques dans quatre ans.

Graham Ritchie était celui qui avait la tâche d’amorcer la course en style classique pour le Canada. L’Ontarien s’est retrouvé dans le deuxième groupe de poursuite tôt dans l’épreuve. Au bout de ses trois boucles, il a donné le relais à Antoine Cyr au 14e rang.

Avec les athlètes du Comité olympique russe en tête, Cyr voulait maintenir ou améliorer le classement de son pays lors de son relais. Mission accomplie pour le Gatinois qui a été en mesure d’effectuer un dépassement avant la fin de sa journée de travail.

« Sur le plan personnel, j’ai poussé au maximum pour gagner une place et gagner quelques secondes d’écart. Ce n’était pas parfait, j’ai connu de meilleures courses, mais il faut l’accepter. Ce n’était vraiment pas si mal », a mentionné le fondeur de 23 ans.

Olivier Léveillé a lui aussi été en mesure de grimper d’un rang lorsqu’il était en piste. Rémi Drolet, dernier relayeur canadien, a imité ses deux coéquipiers québécois et il a été en mesure de devancer les Tchèques pour permettre aux Canadiens de terminer au 11e échelon.

Les Russes ont été dominants dès le début de l’épreuve et ils ont facilement remporté la compétition avec une avance confortable sur leurs plus proches poursuivants. Les Norvégiens ont mis la main sur la médaille d’argent (1 minute 7,2 secondes), tout juste devant les Français (+1 minute 16,4 secondes).

Vous pourriez aussi aimer...

25 Nov - 2022 | par Luc Turgeon

Deux Québécoises dans le top-50

Montréal, 25 novembre 2022 (Sportcom) – La glace est brisée à la Coupe du monde 2022-2023 de ski de fond. Katherine Stewart-Jones…

Nos partenaires