5 Oct - 2023 | par Louis-Michel Lelièvre

Gymnastique artistique – Championnats du monde

« Il y a un an, je ne pouvais pas marcher, et là, je suis 12e au monde » – René Cournoyer

Nouvelle

Montréal, 5 octobre 2023 (Sportcom) – Le Québécois René Cournoyer avait qualifié sa participation à la finale du concours complet individuel des Championnats du monde de gymnastique artistique comme étant « la cerise sur le sundae » de sa semaine à Anvers, en Belgique.

Jeudi, Cournoyer a démontré l’étendue de son talent en se classant 12e (81,365 points) de la finale qui a été remportée par le Japonais Daiki Hashimoto (86,132 points), lui qui conserve son titre mondial.

« Je suis sur un nuage ! C’est fou de penser qu’il y a un an, je ne pouvais pas marcher, et là, je suis 12e au monde. C’est un bel accomplissement, je suis fier d’avoir passé à travers les trois journées de compétition, d’avoir connu de bonnes performances et de ne pas avoir chuté. Je suis vraiment heureux » a lancé Cournoyer en entrevue avec Sportcom.

S’il avait raté les mondiaux de 2022 en raison d’une blessure ligamentaire à son genou droit, le gymnaste de Repentigny n’a pas perdu de temps pour s’imposer lors de la finale jeudi. Il a commencé sa journée en force aux anneaux en obtenant 13,766 points, la quatrième meilleure note du jour à cet appareil.

« Tous les engins sont importants, mais en commençant avec les anneaux, je voyais une opportunité de partir en force et de passer un message. Même si je n’avais pas d’objectifs précis en tête, je voulais faire de mon mieux et surtout, je voulais m’amuser. Tout s’est bien passé, ma sortie était solide, ç’a bien commencé la finale », a-t-il noté.

Cournoyer a ensuite fait preuve de constance aux autres appareils pour consolider sa place dans le top-12 de la finale, lui qui avait pris le 17e rang lors des qualifications qui s’étaient tenues dimanche.

« Ce n’était pas facile de terminer la journée au cheval d’arçon, mais je pense que tout s’est bien déroulé. Je suis passé à travers la routine sans chute. Je suis aussi assez fier de ce que j’ai fait à la barre fixe durant toute la semaine, malgré le stress et la fatigue, ç’a vraiment été un succès. »

Derrière Hashimoto, c’est l’Ukrainien Illia Kovtun (84,994 points) qui est monté sur la deuxième marche du podium. L’Américain Frederick Richard (84,332 points) a quant à lui terminé la journée avec la médaille de bronze autour du cou.

Félix Dolci sera le dernier représentant du Canada à voir de l’action aux Championnats du monde cette fin de semaine. Il participera à la finale individuelle au sol, samedi, avant de conclure son séjour en Belgique avec la finale individuelle à la barre fixe, dimanche.

« Tous les membres de l’équipe, autant les gars que les filles m’ont encouragé aujourd’hui (jeudi), et on va faire la même chose durant la fin de semaine pour Félix. On va lui donner l’énergie qu’il a besoin. Il va avoir beaucoup de support », a conclu Cournoyer.

Vous pourriez aussi aimer...

2 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Les Canadiennes s’imposent en petite finale

Montréal, 2 février 2024 (Sportcom) – Abonnée au podium lors des trois dernières Coupes du monde de ski cross, Hannah Schmidt a…

3 Fév - 2024 | par Louis-Michel Lelièvre

Un retour argenté pour Jacqueline Simoneau !

Montréal, 3 février 2024 (Sportcom) – À sa première finale internationale en plus de deux ans, la nageuse artistique Jacqueline Simoneau a…

Nos partenaires